Casablanca, la "plus pire" des villes marocaines et incontournable centre économique

Coronavirus sur fond d'une carte internationale
2

Venir au Maroc en novembre 2020

Casablanca est semi-confinée, sous le coup d'un couvre-feu et la circulation avec les autres villes est restreinte. Il est néanmoins possible de se rendre dans la ville la plus importante du pays, en prenant ses précautions.

Aller à la liste complète des articles

Casablanca est la capitale économique du pays. Avec plus de trois millions d’habitants c’est la plus grosse ville du Maroc.

Beaucoup décriée, elle est polluée, embouteillée, stressée et stressante, chère, le week-end les casablancais s’échappent vers Dar Bouazza, Bouskoura et Marrakech. Depuis quelques temps, Casablanca investit et se fait belle, rattrape son retard  pour devenir à la hauteur de ses habitants…

Casablanca, une “re-création” du protectorat

L’histoire de Casablanca est beaucoup plus ancienne qu’on ne le croit. Après une grande prospérité au Moyen-Âge, la ville qui s’appelait alors Anfa est détruite par les portugais en 1468, reconstruite en 1760 par le sultan Mohamed III qui lui donne son nom moderne “Dar al Beida”. Port sur l’étranger, elle se développe, accueille de nombreux français mais aussi des allemands, anglais…

En juillet 1907, des émeutes sont réprimées dans le sang, et donneront à la France le prétexte d’une intervention qui se confluera en 1912, par l’établissement du Protectorat.

Lyautey pousse au développement de Casablanca, il crée le quartier des Habbous, développe celui du port, fait construire des belles résidences, le Marché Central, l’hôtel Lincoln. Quand il quitte le Maroc, Casablanca est définitivement devenu le poumon économique du pays. L’expansion continue après la seconde guerre mondiale.

Les ambitions d’une métropole qui se veut moderne et internationale

Puis Casablanca semble s’endormir dans les années 80. Un programme ambitieux de développement, autour de Casablanca Finance City, des rénovations, le développement d’une infrastructure avec le tram, la voirie

La vie est chère à Casablanca

… en particulier pour les expats. C’est une des villes les plus chères d’Afrique, les prix au mètre carré ont explosé. Si l’on veut un mode de vie occidental, il faut de l’argent pour bien vivre à Casablanca. Difficile de trouver à se loger bon marché dans les beaux quartiers d’Anfa ou de Palmiers, plus au centre, vers Gauthier, Racine ou dans le Mâarif.

Conseils pratiques Coronavirus sur fond d'une carte internationale
2

Venir au Maroc en novembre 2020

Casablanca est semi-confinée, sous le coup d'un couvre-feu et la circulation avec les autres villes est restreinte. Il est néanmoins possible de se rendre dans la ville la plus importante du pays, en prenant ses précautions.

Vivre ici Casablanca sous le sable
0

Tempête de sable sur Casablanca

Casablanca n'est pas aux portes du désert marocain, mais même en bord de mer, un bon chergui peut apporter une tempête de sable, comme il l'a fait lundi. Images impressionnantes de la ville !

Santé Drapeau marocain au dessus d'une visualisation du coronavirus
0

Moroccoronavirus dairies – 4 – Première sortie

Munie de mon autorisation de sortie – distribuée en groupe par le moqqadem, avec une signature qui ressemble très fort à un tampon, pas de cachet – j’ai fait ma toute première sortie après huit jours de confinement. Pas de bol, juste au moment où il a commencé à pleuvoir très fort, une belle “giboulée

Entreprise Carte Uber barrée
2

Uber et la novlangue : comment quitter le Maroc sans perdre la face

Dès le début, Uber a su pratiquer un marketing et des relations publiques agressifs, prétendant, contrairement à l’évidence et aux déclarations et injonctions de la Wilaya de Casablanca, qu’il respectait parfaitement la loi. Avec lenteur, les revers juridiques se sont accumulés, plusieurs pays déclarant l’entreprise illégale, la Communauté Européenne affirmant qu’Uber remplit bien un service

Entreprise Ikea Italia
0

Le feuilleton Ikea

Je dois avouer que je n’attendais pas un tel talent de comique de la part des deux espagnols à la tête d’Ikea Maroc, Marino Maganto (PDG de SYH Morocco, la société gérante de la franchise IKEA pour le groupe Koweïtien qui est l’investisseur principal) et Marcos Agudo, le directeur du magasin.

En terre d'Islam Foule sur le terre-plein de la gare d'Ouled Ziane
0

Bientôt l’Aïd Al Adha !

Casablanca, qui héberge de nombreux marocains originaires d'autres endroits, se vide et s'arrête entièrement pour l'Aïd. Même vidée d'une partie de ses habitants, les mosquées débordent sur les espaces publics, le jour de la fête.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :