Créer sa société au Maroc

443

On est un peut en retard pour l’article promis, avec toutes nos excuses : c’est Ramadan, et les choses ne vont pas toujours très vite, nous compris !

Créer sa société au Maroc est extrêmement simple. Le droit commercial, le droit social, si vous avez des employés, est extrêmement proche du droit français, mais nettement moins complet, “plus simple”, dirons les autres. De plus, tout est fait pour vous faciliter la vie, à vous, investisseur étranger. En particulier, toutes les démarches sont centralisées chez un seul interlocuteur : le Centre d’Investissement.

Les formes de société ou d’exercice d’activité

Au Maroc, il est assez facile d’exercer en tant que personne physique. Cela a les mêmes inconvénients qu’en Europe : on est totalement responsable sur ses biens personnels. Par ailleurs, on est obligé d’être résident au Maroc.

Les trois formes de sociétés les plus courantes sont :

  • la société à responsabilité limitée d’associé unique (SARL A.U.)
  • la société à responsabilité limitée classique
  • la société anonyme

Comme vous voyez, on est très proche du droit français. Les autres formes juridiques (société anonyme simplifiée, société en commandite simple et par actions, société en nom collectif, sont rares. Dans des cas de création de filiales, d’off-shoring ou de projet important, il est aussi possible de faire un G.I.E. ou une joint venture).

 
CaractéristiquesSARL A.U.S.A.R.L.S.A. (non cotée)
Capital social minimum versé1 dirham1 dirham300.000 dirhams
Possibilité de libérer partiellement le capital ? OuiOui Oui
Apports en industriePossibleToléréImpossible
Nombre d’associés minimum125
Nombre d’associés maximum1 50 Pas de limite
Possibilité de prêts ou garanties aux associés Non Non Oui, sous réserve d’information
 Directionun associé GérantGérant(s) personnes physiques Conseil d’Administration ou Conseil de Surveillance + Directoire (3 à 12 Administrateurs)
Limitation de l’activité des gérants / administrateurs  Les Gérants ne peuvent pas exercer la même activité que la société, sauf autorisation dans les statuts Selon les statuts
Commissaire aux ComptesNonSeulement si le C.A. est supérieur à 50 millions de dirhams HT Oui
Cession des partsNon Encadrée (famille ou accord préalable)Libre

 

Pour un premier article, on s’en tiendra là ! Le type de société choisie dépendra donc de votre activité, et de vos besoins de financement. La société anonyme est, comme en France, plus complexe et plus lourde à gérer, donc plus coûteuse. Le choix entre SARL A.U. et SARL se fera essentiellement en fonction de votre situation personnelle et familiale.

Capital minimum versé : vous verrez souvent un capital minimum de 10.000 dirhams pour la SARL. En réalité, en juin 2011, la loi a changé, et il n’y a plus de capital minimum pour cette forme de société. Un dirham suffit pour créer une SARL au Maroc.

L’article 46 modifié par la loi 24-10 en effet dit que

Le capital de la société à responsabilité limitée est librement fixé par les associés dans les statuts. Le capital social est divisé en parts sociales à valeur nominale égale. Les statuts définissent la répartition des parts sociales.

En conséquence, quand la SARL fait des pertes, il n’y a plus besoin d’augmenter le capital social ! (Mais si vous trouvez cette information sur un cabinet d’expertise comptable ou d’avocat… ils ne sont vraiment pas à jour)

Le certificat négatif : la “marque” et le nom de la société

Une fois la forme légale choisie, il faut lui trouver un nom. Cela passe par un certificat négatif qu’on peut obtenir au Centre Régional d’Investissement.

Deux formulaires différents sont proposés, un pour les noms de société, et l’autre pour les enseignes d’établissements. Il est recommandé de proposer cinq noms différents, classés par ordre de préférence pour éviter de faire plusieurs demandes, si le nom choisi en premier est déjà pris.

Le formulaire doit être déposé avec la copie de la CNI du demandeur, ou du passeport, s’il n’est pas résident.

Une fois le nom trouvé, le C.R.I. émet le certificat. Ce papier certifie qu’il n’y a pas d’autre société avec le même nom ou un nom très proche au Maroc. C’est nécessaire pour créer votre société.

Ce n’est PAS un dépôt de marque, mais si votre nom commercial est la seule “marque” de votre société, alors c’est largement suffisant au Maroc.

Le C.R.I. peut aussi enregistrer une marque, et même à l’international.

Une fois votre précieux Certificat Négatif en main, vous avez une année pour créer votre société. Au delà, le nom choisi redevient libre.

Prix du certificat négatif : 230 dirhams, payables en espèce, sur place.

Les statuts

Les statuts sont généralement rédigés par l’expert-comptable ou le cabinet juridique auquel vous avez confié la création de la société. Il existe de nombreux statuts type, nous en avons sélectionné un modèle pour les abonnés à notre newsletter.

Deux recommandations :

  • faire l’objet social le plus large possible, et inclure une activité d’import-export (c’est essentiel pour l’obtention du compte en dirhams convertible)
  • imprimer en petit caractères, interligne simple, avec des marges minimum, en recto-verso : de nombreuses copies vont devoir être légalisées, avec un timbre fiscal par page. Et ce ne sont pas les seuls documents à fournir. A force…

Le transfert du capital

Si vous choisissez d’avoir un capital de plus de quelques dirhams (ce qui est intéressant pour votre crédibilité vis-à-vis de la banque et de vos différents partenaires), il vous faudra le déposer dans un compte bancaire.

Vous allez donc choisir votre banque. Là aussi, Bernard et moi reviendront en détail là-dessus, mais choisir une banque parce qu’elle est correspondante de votre banque en Europe est souvent une très mauvaise idée.

Pour citer un marocain vivant en France à propos d’une banque :

vivement qu’une banque française entre dans le coup parce que l’esprit bourgeois du bled c’est une catastrophe. C’est pas un poil mais un palmier qu’ils ont dans la main

et je souscris pleinement… en gros, et avant de rentrer dans les détails dans un prochain article : choisir la BMCE. Car malheureusement, ce n’est pas seulement un problème de palmier, mais souvent de compétences.

Si vous avez une société avec moins de 100.000 dirhams de capital, le blocage du capital n’est plus nécessaire (il est maintenu au-dessus de 100.000 dirhams, pour éviter les sociétés avec les capitaux fictifs)

L’enregistrement de la société auprès des impôts

Les documents nécessaires pour l’enregistrement de la société sont :

  • le contrat de bail ou le certificat de domiciliation de l’entreprise, original
  • les statuts originaux
  • quatre copies légalisées de ces deux documents (avec un timbre à 20 dirhams par page)
  • votre pièce d’identité originale et une copie (pas besoin de la légaliser)

Vous recevez en retour vos reçus de paiement, et quatre exemplaires officiellement enregistrés par les impôts.

Prix de l’enregistrement de la société : 200 dirhams, en plus des timbres pour la légalisation

Création de la société proprement dite

Les documents nécessaires sont :

  • Statuts  (original + trois copies simples)
  • Procès verbaux de l’Assemblée Général Extraordinaire et du Conseil d’Administration nommant le gérant  (original + trois copies simples)
  • Si l’activité est réglementée (profession médicale, agence de voyage, etc… ) document justifiant de l’autorisation d’exercer (original + cinq copies simples)
  • Certificat négatif  (original + deux copies simples)
  • Contrat de bail enregistré  (original + deux copies simples)
  • Éventuellement l’attestation de blocage, en cas de capital supérieur à 1000.000 dirhams  (original + deux copies simples)

qui vous permettent d’obtenir des “Statuts enregistrés” et de passer à la deuxième étape. Munis cette fois ci de

  • votre pièce d’identité (cinq copies simples)
  • la déclaration sur l’honneur du gérant  (cinq originaux)
  • le formulaire unique, en arabe ou en français  (original)
  • l’original du certificat négatif avec deux copies légalisées
  • l’original du contrat de bail avec deux copies légalisées
  • deux originaux et trois copies légalisées des statuts signés par les associés et enregistrés précédemment
  • et éventuellement 5 copies légalisée du document permettant d’exercer une activité réglementée et l’attestation de blocage avec deux copies légalisées

… vous commencez à avoir mal à la main à force de signer, et vous recevez … un reçu de dépôt de votre dossier.

Lequel va surtout vous permettre d’obtenir votre sésame :

  • vos numéros d’enregistrement au tribunal du commerce, votre numéro de patente et votre numéro d’identification fiscale
  • votre certificat d’inscription à la taxe professionnelle
  • une demande d’affiliation à la CNSS, à faire obligatoirement dans le mois de l’embauche du premier salarié
  • et un reçu.

Ça y est, votre société existe !

Combien ça coûte : 400 dirhams + 1% du capital social, à payer en espèces (plus un grand nombre de timbres à 20 dirhams)

La publication

Le responsable du C.R.I. vous aidera à remplir le formulaire de publication au Bulletin Officiel, car celui-ci n’est disponible qu’en arabe. Vous allez aussi publier une annonce dans un journal d’annonces légales. Il vous faudra remplir le formulaire avec le texte de l’annonce, déposer une copie du registre du commerce et du certificat négatif.

Combien ça coûte : 4 dirhams par ligne publiée (une quarantaine, en général) au Bulletin Officiel, et 9,60 dirhams par ligne publiée dans le journal.

Quelques conseils pour la création de société

Choisir le siège social

On reviendra dessus, mais il existe plusieurs zones franches au Maroc, où on bénéficie d’avantages certains. Cependant, s’y installer implique aussi des contraintes.

Il existe quelques programmes d’incubateurs d’entreprises, qui peuvent être très intéressants pour une PME.

Donc le choix du lieu du siège social est important.

Faire jouer la concurrence

Les cabinets juridiques et comptables sont très nombreux. On va avoir tendance à vous “sur facturer” en tant qu’étranger. Faites jouer la concurrence, renseignez-vous auprès du consulat pour savoir qui ils recommandent, mais allez aussi voir ailleurs.

C’est d’ailleurs vrai aussi pour les sociétés de domiciliation.

Il y a assez peu de retour sur les forums d’expatriés, mais renseignez-vous, et, surtout, ne vous limitez pas aux “prestataires pour étrangers”. Si certains sont efficaces, d’autres ont simplement réussi à se faire un bon fromage et profitent de l’ignorance du nouvel arrivant pour traîner et faire payer cher.

L’ensemble des formalités se passe en deux endroits : le centre des impôts et le centre d’investissement. Dans la plupart des cas, le centre des impôts a une antenne au centre d’investissement. En prenant la précaution de faire à l’avance toutes les copies légalisées nécessaires (ce qui se fait au commissariat de police), les formalités peuvent être effectuées très rapidement.

Ne pas se fermer des portes, on est au Maroc

Bien qu’il soit nettement plus efficace qu’il y a quelques années, le Maroc soignant ses investisseurs, et tout particulièrement les investisseurs étrangers, ce premier contact avec le monde juridico-administratif marocain peut vous surprendre.

C’est le moment de commencer à comprendre “comment ça marche”, et de nouer, grâce à votre amabilité, vos premières relations, qui pourront vous aider ultérieurement, même si ce n’est que pour trouver le bon interlocuteur.

Démarrer sa société petit mais pas limité

Vous l’avez vu, il y a beaucoup de papiers à faire, une partie des frais dépend du montant du capital.

Il n’est pas nécessaire de faire grand : investissez le moins d’argent possible directement. En revanche, soyez le plus large possible dans la définition de votre objet social, le plus léger et le moins formaliste possible dans la définition de vos procédures dans les statuts. Prévoyez par exemple la convocation des associés par mail, la tenue de réunion par des moyens télématiques…

Et ensuite ?

Il reste beaucoup de points à aborder, entre autres :

  • tout l’aspect lié au droit du travail et à la gestion du personnel
  • tout ce qui concerne la coopération avec le comptable, et combien ça coûte
  • la gestion des expatriés à travers une société
  • un petit tour sur les professions réglementées
  • un tour plus large sur les aides aux investissements et sur les zones franches

Et vous ? Est-ce que cet article vous a appris quelque chose ?

Quelle question voudriez vous nous poser dans les commentaires ?

Bernard et moi vous répondons de notre mieux.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

1 mise à jour le 28/12/2020 :

Création de société “à distance”

Avec les restrictions liées à la Covid, un certain nombre de CRI, dont celui de Casablanca, ont accéléré leur transformation numérique, et une bonne partie du processus de création de société se passe obligatoirement en ligne.

Néanmoins, il reste des étapes “physiques”, dont une partie peut nous être déléguée. Seule votre présence pour l’ouverture du compte bancaire de la société est obligatoire.

Partager.

443 commentaires

  1. Avatar

    Bonjour,
    Mon mari est marocain et je suis française. Nous envisageons d’aller vivre au Maroc et de créer une agence de trekking basée à Marrakech.
    Cette activité est-elle soumise à la réglementation agence de voyages?
    Par ailleurs, avez vous des contacts qui pourraient nous conseiller, accompagner dans cette création?
    Merci par avance!

    • Avatar
      Marie-Aude le

      Bonjour Myo
      oui cette activité est soumise à la réglementation des agences de voyages.
      Je vous ai envoyé un mail :)

  2. Avatar

    Bonjour, je suis subsaharienne et j’évolue dans le domaine des centres d’appels, j’ai la carte de résident. Je souhaite sous peu importer de mon pays des snacks,apéros typiquement africains à proposer aux supermarchés (Carrefour, Marjane etc) ainsi que de la matière première nécessaire aux produits de beauté ( huile de coco, beurre de Karité etc) pour les petites PME de cosmétiques bio. Dois-je m’enregistrer sous la forme du SARL?
    Faut-il une somme minimum dans un compte bancaire? Je n’ai pas encore de local prévu alors je pense utiliser la domiciliation pour un début.

    Merci pour votre aide

    • Avatar
      Marie-Aude le

      Bonjour Cayan
      vous pouvez au choix être “personne physique” ou avoir une SARL d’AU. Dans ce cas, le capital minimum est de 1 dirham. Mais les frais de création vont être de l’ordre de 6.000 dirhams tout compris, plus vos premiers achats, il faudra donc idéalement avoir une dizaine de milliers de dirhams.

      Attention néanmoins aux règlementations phytosanitaire : renseignez vous avant car certains produits nécessitent une autorisation après analyse, et là, le coût monte à 40.000 dirhams minimum.

      Enfin, je doute que les grandes chaines de supermarché achètent, il faut être une grosse société pour pouvoir être référencé chez eux.

      Bonne chance dans vos projets.

  3. Avatar

    Bonsoir,

    je vis et travaille en France. Mon ami (nous ne sommes pas mariés) est marocain et vit au Maroc.
    Nous souhaitons créer un surfcamp, sous statut SARL.

    J’ai plusieurs questions, dont certaines pour confirmer des informations que j’ai trouvées :
    1/ Est-ce que je peux être associée sans vivre au Maroc ?
    2/ Connaissez vous la réglementation pour les surfcamp (se rapproche de la maison d’hôte avec hébergement et repas, avec les cours de surf en plus et le transport vers les plages) ? Je pense qu’il faut avoir une autorisation pour l’hébergement et une autre pour le transport (la partie cours de surf, on maîtrise).
    3/ Que dois-je déclarer en France ?
    4/ Nous conseillez-vous de passer par un comptable ? J’ai les compétences pour rédiger les statuts, les documents financiers et gérer les démarches auprès du CRI (je dirige une entreprise en France).
    5/ Nous conseillez-vous de mentionner une activité d’import-export même si cela n’a rien à voir ? l’objectif du projet est d’en vivre tous les deux, ce qui impliquera des transferts d’argent vers la France pour les charges que j’y conserverai (maison, etc).
    6/ Conseillez-vous une société d’assurance particulière ?

    Voici pour l’instant !
    Merci pour ce blog riche d’information.
    Bonne soirée

    • Avatar
      Marie-Aude le

      Bonsoir

      1/ Oui
      2/ Oui, attention à l’autorisation de donner des cours
      3/ Les revenus retirés de cette société
      4/ Oui, ou plutôt un conseil. Un comptable maitrise rarement les aspects juridiques, fiscaux et sociaux quand le projet s’articule entre la France et le Maroc. De plus, pour beaucoup de choses, la France n’est pas le Maroc. Le droit semble très proche, mais “le diable est dans les détails”, surtout dans le cas d’un investissement étranger
      5/ Non, c’est impossible pour les établissements à vocation touristique. Par ailleurs, le fait de faire de l’import – export ne vous autorise pas à faire des transferts d’argent vers la France, et l’office des changes est très strict là dessus. Vous ne pourrez transférer en France que les revenus personnels ayant subi l’impôt et les paiements de factures justifiées. (cf réponse précédente).
      6/ Beaucoup, mais ce n’est pas tellement la question : lieu d’implantation, choix du courtier, besoin en assurance, etc.

      Si vous voulez des conseils plus détaillés, vous pouvez me contacter par mail.

  4. Avatar

    Bonjour Marie-Aude,

    Merci pour ce super blog!

    Je souhaite ouvrir une société de transport de personnes au Maroc (Marrakech & Casablanca). Ma question est par rapport aux conditions d’octroi de l’autorisation, a savoir est-ce qu’il y a un nombre minimum de véhicules à avoir. Faut-il bloquer une somme dans la banque et finalement les banques marocaines pourraient octroyer un credit jusqu’au quel pourcentage d’acquisition du véhicule?

    Merci,
    Alex

    • Avatar
      Marie-Aude le

      Bonjour Alex,

      merci :)
      Oui, il y a désormais un minimum (en nombre de sièges et de véhicules), cela dépend du type de véhicules. Vous devez avoir en banque le montant de votre fonds de roulement, et les banques sont extrêmement frileuses pour prêter sur ce genre d’activité, en tout cas sans caution. Il faudrait plutôt vous tourner vers des leasings.

      Bien cordialement

  5. Avatar

    Marie-Aude Bonjour,
    je viens de créer une société en France (SASU)dans le Tourisme dans la location et vente de Motos, Tricycle, trottinette ( moto thermique/ électrique…entre autre).
    Je souhaiterais créer la même chose au Maroc (Tanger, Casablanca, Marrakech…) avec des parcours pré-définis all inclusive avec guide Marocain. dois-je avoir plusieurs sièges sociaux ?
    Comment dois-je procéder.
    Merci d’avance pour votre retour
    Bien Cordialement,
    Jean-Yves

    • Avatar
      Marie-Aude le

      Bonjour

      la législation marocaine est assez stricte sur les activités qui peuvent être exercées par une société à but touristique. C’est plutôt cela qui pose problème. Sinon pour le fait d’exercer dans plusieurs villes, il suffit d’avoir plusieurs établissements.
      Si vous souhaitez que nous vous accompagnions, vous pouvez me contacter directement (contact@o-maroc.com)

      Bien cordialement

  6. Avatar

    Bonjour,

    On veut créer une SARL au Maroc avec des associés résidents à l’étranger.
    Est-ce qu’on peut le faire sans que tous les associés se rendent au Maroc?

    Merci.

    • Avatar
      Marie-Aude le

      Oui, il suffit de la présence physique de l’un d’entre eux pour l’ouverture du compte bancaire et l’inscription à la CNSS. Il faudra faire légaliser les signatures de certains papiers au consulat du Maroc. C’est une procédure que nous avons faite plusieurs fois pour des clients.

  7. Avatar
    remy desouliere le

    bonjour Marie Aude.
    je suis français et a la retraite mais non résidant (je rentre tous les 3 mois)
    j’habite un petit village, sur la cote atlantique, de 6000 habitants l’hivers (+ tous les douars environnants) et 30 000 l’été.
    apres un probleme de santé, nous nous sommes aperçu d’un manque de service lié a la santé, comme infirmiéres, kiné, radiologue, paramédical et j’en passe.
    D’ou l’idée de créer qque chose, avec une SARL comme cadre ou tout le monde serait des employés déclarés.
    dans un 1er temps, ouverture d’un magasin paramédical. aucune compétence n’est demandée et c une ouverture classic d’un magasin.
    dans le meme complexe immobilier et en second, ouverture d’un cabinet d’infirmiéres et/ou d’un kiné.(on peut ausi voir pour une sage femme mais là, c plus compliqué)
    en 3eme et en fonction des 2 premieres activités, ouverture d’un cabinet de radiographie

    mes question sont:
    -pour la SARL, associer avec un marocain ou pas ?
    -si oui, qui est majoritaire ?
    -le gérant est un professionnel de santé, ou pas ?
    -doit’il etre associer ou simple salarier ?
    -infirmier d’état ou d’école privé ?
    -ou trouver la législation sur les kinés et infirmiers ? ,
    j’ai lu, plus haut, que vous vous occupiez de la constitution d’une SARL, toujours a 6000 dh ?
    voila, plein de projets comme vous pouvez le lire.
    merci d’avance et a bientot.
    Remy et Marie jo

    .

    • Avatar
      Marie-Aude le

      Bonjour Remy, je vais vous envoyer un mail en fin de semaine. Vos questions sont trop complexes pour y répondre dans un simple commentaire.
      Bien cordialement

  8. Avatar

    Bonjour Marie Claude ,je suis marocaine et je souhaite créer une SARL a AU ,dans l infoprenariat ,je souhaite vendre mes formations de développement personnelle à l international .c est possible?.merci

  9. Avatar

    Bonjour,
    Je suis Marocain, je souhaite créer ma société au Sahara pour bénéficier des avantages d’imposition et exonération des taxes, je souhaite savoir s’il y a des conditions pour creer sa société au Sahara (CRI Dakhla) ?
    Merci

  10. Avatar
    Eric Lauzon le

    Bonjour Marie-Aude, super blog et infos, merci! En tant que Québècois désirant être travailleur autonome au Maroc avec multiple sources de revenus (prestation en effectif surtout mais aussi chèque), recommandez vous la voie de la SARL plus qu’une autre?
    Aussi, la SARL permet t’il l’aquisition, immatriculation et conduite d’un véhicule au Maroc malgré le statut de non-résident avec permis Canadien? Merci encore d’avance et bon week-end..

    • Avatar
      Marie-Aude le

      Bonjour Eric
      Oui la SARL est la meilleure solution. Et non, je ne pense pas qu’elle puisse permettre l’immatriculation d’un véhicule sans être résident, car la carte grise sera toujours nominative. A vérifier néanmoins

  11. Avatar
    Soucasse Nicole le

    Bonjour Marie-aude,
    Notre fille travaille au Maroc ( enseignante ). Elle va bientôt se marier avec un marocain. Leur futur projet consisterait à louer des riads dans le but d accueillir de travailler dans le tourisme. Par contre nous sommes français nous habitons en France et nous serions les gérants de notre future société. Notre fille et notre futur gendre seraient nos associés.
    Nous envisageons donc dans un premier temps de créer une société mais quoi comme société ?
    J’ai lu que vous conseillez de se rendre plutôt dans un centre régional d’investisèment.
    Nous envisageons aussi de vivre ponctuellement au Maroc.

    Je vous remercie beaucoup
    Cordialement
    Mme Soucasse

    • Avatar
      Marie-Aude le

      Bonjour
      c’est un montage complexe que je vous déconseille fortement.
      Juridiquement, à quatre, vous êtes obligés de créer une SARL.
      Le CRI est un facilitateur, mais pour l’instant leurs prestations de service sont devenues de mauvaise qualité.
      Bien cordialement

  12. Avatar
    Christian Theodore le

    Bonjour,
    Pouvez-vous me dire si pour créer une Sarl à Associé Unique à Marrakech, je suis obligé de passer par une Fiduciaire ou un comptable ou un notaire? En d’autres termes,puis-je me charger moi même des formalités de création de ma société?
    A vous lire,
    Bien cordialement

  13. Avatar
    Le coz dominique le

    Bonjour Marie Aude,

    J’aimerais venir Au Maroc et créer ma société et sous traiter la fabrication.
    L’idée est de vivre au Maroc, mais de continuer à démarcher en France.
    Quelles sont les démarches ?

    Nous pourrions échanger par mail privé ou par téléphone.

    Cordialement
    Dominique

  14. Avatar

    Bonjour ,

    je suis entrepreneur , je ne suis pas médecin et je voudrai créer une clinique qui emploie des médecins, infirmier à Marrakech Casablanca ?
    Existe-t-il des conditions particuliers dans mon cas ?

    • Avatar
      Marie-Aude le

      Bonsoir

      oui, toute la législation sur les établissements de santé. qui précise en particulier que “L’autorisation [d’exploitation] ne peut être accordée que si la ou les personnes chargées de l’exploitation sont des médecins inscrits à l’Ordre National pour exercer la médecine à titre privé.”. Vous ne pouvez être qu’associé.
      Si vous le souhaitez, nous pouvons vous accompagner dans le montage du dossier.

  15. Avatar

    Bonjour Marie Aude,

    Je voudrais créer une société qui exporte de l’huile d’olive vers le canada. Quelles sont-ils démarches a suivre ? Pouvez-vous m’indiquer combien m’en faudra t il prévoir pour l’an creation et votre service d’accompagnement ?

    Cordialement,

    Tarik

  16. Avatar

    Bonjour Marie Aude,

    Mon épouse, nos deux enfants et moi,voudrion nous installer Au Maroc et créer ma société et sous traiter la fabrication.
    Je souhaite vivre au Maroc, mais continuer à démarcher en France.
    Est ce possible? Si oui qu’elles sont les démarches?
    Pouvons nous échanger par mail…?
    Au plaisir et dans l’attente de vous lire.

    Bien Cordialement

    Charles Munier

    • Avatar
      Marie-Aude le

      Bonjour

      je viens de vous envoyer un mail, effectivement le plus simple est d’échanger directement.
      Bien cordialement

  17. Avatar

    Bonjour Marie-Aude,

    Je suis développeur et créateur d’application web, et j’aimerais m’installer et crée mon entreprise (entreprise pour mon application web et ses dérivés) au maroc, il y a une facilité de création , d’aide , suivi ?

    Je ne me suis pas encore bien renseigner, et je suis tombé sur votre site qui a l’air intéressant et munit d’un bon support d’aide.

    • Avatar
      Marie-Aude le

      Bonjour Moutai

      il y a les aides “générales” à la création d’entreprise, ensuite, selon la taille de votre entreprise, vous pouvez éventuellement obtenir des aides supplémentaires comme entreprise innovante, mais il faut avoir un business plan solide.

  18. Avatar
    Khalifi Mehdi le

    Bonjour Marie Aude,
    Je veux bien creer une entreprise “Import/Export”, et je souhaite savoir les avantages de creer une entreprise au villes du sud (Laayoun, Dakhla Tantan) par rapport au villes du nord et milieu du MAroc.

    • Avatar
      Marie-Aude le

      Bonjour Mehdi,

      je ne me suis pas renseignée sur le sujet. Peut-être en contactant le CRI de la région ?
      Bien cordialement

  19. Avatar

    Bonjour,

    je vis en France et je souhaiterai extraire de l’huile d’argan au Maroc et l’exporter à l’étranger.

    J’ai une possibilité d’avoir des locaux et associés sur place.

    Je ne sais pas quel genre de société je dois créer, sachant que ceci est pour l’instant un projet.

    Pouvez vous m’aider svp?

    Je vous remercie pour votre réponse.

    • Avatar
      Marie-Aude le

      Bonjour,

      si vous voulez exporter vous devez avoir une société
      Si vous avez des associés, cela ne peut pas être une SARL d’Associé Unique
      Il reste donc la SARL

  20. Avatar

    Bonjour Marie-Aude,
    En tant que couple français qui s’installerait au Maroc pour ouvrir un resto, existe t il un moyen de “sortir” l’argent gagné avec la société marocaine vers la France. Par exemple verser tout ou partie de nos salaires et bénéfices sur un compte en France ?
    Idem pour la revente ultérieure du fonds de commerce et le rapatriement des fonds en France ?
    Merci

    • Avatar
      Marie-Aude le

      Bonjour Samy,
      il existe un certain nombre de moyens parfaitement légaux pour transférer de l’argent vers la France. Mais cela doit se préparer avant la création de la société. Si vous voulez des conseil précis, contactez moi par mail contact@o-maroc.com

  21. Avatar
    Fathlislam Hind le

    Bonjour, merci pour votre article il est très complet, j’ai une question, avec ma famille nous voulons nous lancer dans la location gérance de riad/maison d’hôte. Ai je besoin d’avoir un statut d’entreprise particulier ? L’impôt sur les revenus perçu sont soumis a quel taxations ? J’ai déjà une entreprise en sommeil en france, serai-ce plus avantageux ( coût, temps) si je la modifiais ou si j’en crée une directement au maroc ?. Merci d’avance.

    • Avatar
      Marie-Aude le

      Bonjour

      vous pouvez avoir le statut d’entreprise qui vous convient. Les “revenus” sont des bénéfices, et bien sûr ils sont soumis à taxation (IS). Et non, ce n’est pas possible d’utiliser une entreprise en France pour exercer une activité directement au Maroc, et surtout de ce type.
      Bonne chance dans votre projet

  22. Avatar
    Saïd Expat le

    Bonjour Marie Aude,

    Je suis podologue, titulaire d’un diplôme français. Je souhaiterais connaitre la procédure pour la création d’un cabinet de Podologie au Maroc.

    Faut-il pour cela créer une société ?
    Doit-on avoir une autorisation pour l’ouverture du cabinet ?
    Et enfin, sauriez-vous s’il faut une équivalence pour le diplôme ou alors le diplôme français est reconnu ?

    Merci pour toute l’aide précieuse que vous apportez aux expatriés

    • Avatar
      Marie-Aude le

      Bonjour Saïd,

      vous pouvez exercer en personne physique ou en société, mais il vaut mieux le faire en société. Vous devez faire valider l’équivalence de votre diplôme, si elle existe, ou le faire reconnaître. C’est assez long. Normalement les diplômes français sont reconnus, mais cela doit être ensuite validé individuellement pour chaque personne. Et oui, il faut une autorisation.

      Bonne chance

  23. Avatar

    Bonjour Marie-Aude,

    Merci pour votre article informatif. Je travaille actuellement dans une entreprise au Maroc et je prévois de créer un stratup pour un produit innovant.
    Est-ce possible si je peux obtenir l’accord de mon employé?
    quelle est la forme d’entreprise la plus adaptée pour moi? sachant que j’ai une équipe de 5 ingénieurs qui peuvent travailler à temps partiel

    • Avatar
      Marie-Aude le

      Bonjour Othmane,
      si votre employeur vous y autorise c’est possible. S’il ne vous donne pas son accord et que vous le faites quand même, cela peut être un motif de licenciement, peut-être même pour faute grave, en fonction de votre contrat de travail.

      Pour la forme d’entreprise, cela dépend de beaucoup de facteurs, y compris de la façon dont vous voulez rémunérer ces ingénieurs (salaire, prestation de service, etc.)

      Nous vous proposons un service d’analyse, après un premier entretien avec vous, nous vous faisons une recommandation avec les avantages et inconvénients de chaque solution. Je vous ai envoyé un mail.

  24. Avatar
    Rachid Armad le

    BonjourJe suis français ,des enfants marocains ,j’ai 3 hectars au nom de mes enfants ,je voudrais faire des chambres froides, est ce c’est possible et comment.
    Merci

    • Avatar
      Marie-Aude le

      Bonjour,
      oui c’est possible, je ne vois aucun problème. Tant qu’ils sont mineurs, vous gérez les biens de vos enfants.

  25. Avatar
    Jonathan le

    Hello Marie-Aude,

    Excellent site! J’imagine que vous optimisez le SEO vous-même! keep going ^^

    J’ai une petite question svp. Si on est résident d’un autre pays X (exemple : La France) + gérant de la SARL AU marocaine.. doit-on quand même payer les 15% de retenue à la source sur les dividendes au Maroc ?

    Si oui, pas de taxes supplémentaires en France ( la convention de la double taxation) ? où on doit quand même payer l’impôt sur le revenu ?

    • Avatar
      Marie-Aude le

      Merci :)

      (et oui pour l’optimisation)
      Les 15% de retenue à la source sont libératoires… et obligatoires.
      Les dividendes perçus en brut doivent être intégrés à votre déclaration de revenu, et les 15% seront déduits de votre impôt sur le revenu global en France. S’ils sont encaissés par une maison mère, les 15% sont déduits de l’IS dû.

  26. Avatar

    Bonjour tout le monde,

    je veux créer une société au Maroc , est ce que c est possible de faire une procuration légalisée a mon frère pour la signature de bail et statut…, merci de me répondre.

    • Avatar
      Marie-Aude le

      Bonjour Bouchra,

      non, pas pour les statuts. Mais vous pouvez les faire légaliser dans un consulat et les lui envoyer. Avec le PV d’AGE lui donnant les pouvoirs pour le faire. Cela revient au même. Pour la signature du bail, je pense que vous pouvez lui faire une procuration légalisée.