Tanger, ville internationale et marocaine, aux influences espagnoles

Coronavirus sur fond d'une carte internationale
6

Venir au Maroc en novembre 2020

Tanger a beaucoup souffert du coronavirus cet été. Si le couvre-feu et le confinement total ont été annulés, la ville reste isolée du reste du pays avec une interdiction de circuler.

Aller à la liste complète des articles

Tanger est une ville très particulière au Maroc. L’une des toutes premières à s’ouvrir aux étrangers, à distance visuelle de l’Europe, elle a pendant de longues années été “internationale”, plusieurs grands pays européens gérant chacun une partie de la ville, avec une administration, une poste qui leur était propre.

Tanger, une économie ouverte sur l’international qui fait sa richesse

De Tanger on voit l’Europe par beau temps. Comme toutes les villes qui abritent un grand port tourné vers l’étranger (Hanbourg, NewYork, Anvers) Tanger n’est pas exactement au Maroc.

La ville a conservé de son passé “international” de beaux monuments, des maisons richement décorées et agréables à vivre. Elle se développe aujourd’hui très fortement, grâce au port et à la zone franche de Tanger Med. Elle est le centre névralgiques des échanges commerciaux avec l’Europe et le reste de la Méditerranée. Elle est aussi une base d’entrée en Afrique pour la Chine, qui y voit un relais essentiel pour sa nouvelle route de la soie.

Avec le premier port africain en trafic de containers (source Lloyds), des usines, dont Renault, Tanger a une économie solide et attire aussi de nombreuses sociétés de services.

Tanger attire de nombreux étrangers, occidentaux mais aussi algériens. Une première vague d’immigration a eu lieu au moment où la France colonisait l’Algérie, alors que le Maroc restait indépendant. Puis, dans un second temps, des algéro-marocains ou des marocains d’Algérie expulsés se sont aussi fixés à Tanger. La Chine y est aussi très présente.

Faire le choix de vivre à Tanger

C’est le choix d’une résidence très proche de l’Europe, où il est presque plus facile d’aller faire ses courses en Espagne qu’à Casablanca. Tanger est donc une bulle à part, échappant à la centralisation de la capitale économique. C’est aussi choisir de vivre dans une culture marquée autant par l’Espagne, les États-Unis, l’Angleterre, que par la France.

C’est un choix qui a été fait par de nombreux artistes, et Tanger a une vie culturelle particulièrement riche. Le seul défaut de Tanger ? Sa météo, plutôt froide et pluvieuse en hiver. Mais je suis sans doute partiale….

En terre d'Islam Des mannequins présentent des khimars sur un étal dans le souk de Tanger
2

Histoire de voile à la marocaine

Tanger a accueilli beaucoup de MRE souhaitant retourner au Maroc pour des raisons religieuses. Mais un proviseur de lycée décide de refuser un voile "trop musulman" pour non respect de l'uniforme

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :