Ecole Belge de Casablanca

0
Logo ecole belge

On en a parlé longtemps, sans avoir beaucoup d’informations. C’est maintenant officiel, le Maroc dispose d’un nouvel établissement d’enseignement international. Cette fois-ci il ne s’agit pas d’une école “de la mission”, mais d’une école belge, ouverte de la petite maternelle à la fin du lycée, et qui suit le programme d’enseignement wallon (donc un enseignement en français).

L’école belge de Casablanca est soumise à la tutelle de la Fédération Wallonie-Bruxelles, et ses diplômes sont donc reconnus en Belgique. Attention : à la différence d’autres écoles, l’Ecole Belge ne propose pas un double cursus permettant d’obtenir aussi le baccalauréat marocain. Néanmoins des cours d’arabe et d’histoire-géographie marocaine seront donnés aux élèves par des professeurs marocains détachés.

Elle est donc, malgré son objectif de mixité sociale et d’accueil d’enfants défavorisés, essentiellement orientée vers les enfants de ressortissants belges, qui pourront poursuivre leurs études universitaires en Belgique (ou dans les pays de la CEE reconnaissant l’équivalence des diplômes). En particulier, sans apprentissage en arabe, il sera difficile d’intégrer nombre d’établissements supérieurs marocains.

Sans subvention de la communauté wallonne, l’école va pratiquer des tarifs élevés, similaires à ceux des établissements français du réseau OSUI – AEFE.

Depuis la création de cette fiche, un second établissement s’est ouvert à Casablanca pour le secondaire, puis un autre à Rabat.

Sur la carte

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Marie-Aude Koiransky est arrivée au Maroc en 2004. Elle s'est installée à Ouarzazate, avec son mari qui travaillait alors dans le tourisme, puis à El Jadida, enfin Casablanca. Pendant 10 ans, elle a parcouru le Maroc dans tous les sens "géographiques et sociaux". Elle gère une agence web qui propose des services de référencement et de création de sites et une société qui aide les lecteurs d'O-Maroc (et d'autres personnes) à s'installer au Maroc ou à y développer un projet professionnel. Elle intervient souvent sur des forums de voyage, et a voulu faire ce site pour centraliser les conseils aux expatriés. Diplômée de Sciences Po Paris en 1985, a a travaillé pendant plus de vingt ans dans des grands groupes internationaux (Apple, Ernst&Young et Bertelsmann) avant de s'installer au Maroc.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :