Tramways au Maroc : Une histoire hors du commun

19 Juin 2014 par Reda Benkhadra

Tramways au Maroc : Une histoire hors du commun

Aujourd’hui, un article invité, qui nous a été envoyé par mail, et qui nous a appris plein de choses ! On s’est quand même dit que les tramways anciens n’avaient pas du faire leur place au milieu des mêmes embouteillages que ceux d’aujourd’hui ! D’ailleurs, bientôt un article sur les développements prévus du tramway de Casablanca.

De quand datent les premiers tramways au Maroc et comment étaient-ils ? Pourquoi ont-ils disparu dans les années 1930 ? Rappel de l’histoire d’un transport qui connaît actuellement un deuxième âge d’or.

Le premier tramway r’bati

En septembre 1917, sous la demande du Comité de la Foire de Rabat, un tramway à traction vapeur et essence fut inauguré afin de faciliter le déplacement des participants. Celui-ci allait de Bab El Alou à la Foire d’une part, et de Salé (il traversait la porte Bab Bouhaja pour se rendre à Rabat en empruntant le pont Moulay Youssef) à la Foire d’autre part. Ils s’agissaient de petits trains de type Decauville ou Pechot sur voies étroites en 0,60 m… couramment appelés « tramway».

La Foire de Rabat en 1917, à droite on aperçoit les rails en 0,60 du tramway

La Foire de Rabat en 1917, à droite on aperçoit les rails
en 0,60 du tramway

Il fut mis en service officiellement par la Compagnie des Transports (CTRS) en 1921, avec deux lignes reliant le centre-ville de Rabat aux quartiers rbatis de l’Agdal et de l’Aviation.

Tramway de Rabat, modèle Berliet

Tramway de Rabat, modèle Berliet

En 1924, le tramway partait de la gare militaire de Bab El Had, une voie continuait vers Salé en empruntant le Boulevard Joffre. Du Boulevard Joffre, une voie bifurquait vers Dar el Makhzen en direction de l’Aguedal.

Une autre ligne reliait la gare au port.

Une ligne de Tramway mettait en liaison le boulevard Gallieni avec la porte des Zaërs et l’Aguedal.

Le tramway pouvait également se rendre au Jardin d’Essais de Rabat. Il partait de Bab El Had puis se dirigeait par la rue de Dijon vers la place de la Madeleine à l’Agdal où il effectuait une boucle pour le retour.

Porte Bab Bouhaja et le Tramway

Porte Bab Bouhaja et le Tramway

En 1925, plusieurs réseaux ferrés de 0,60 m existait encore à Rabat.

Un essai d’automotrice Berliet sur rails fut abandonné en juillet 1926.

En 1930, l’exploitation du réseau de tramway est arrêtée.

Le trolleybus casablancais

En 1931, à Casablanca fut mis en service, un « accubus » c’est-à-dire un bus électrique qui fonctionne au moyen d’accumulateurs; peu après, la Compagnie des Tramways et Autobus de Casablanca (TAC) a opté pour l’utilisation des trolleybus, moins couteux…et plus puissants…

Accubus, carrosserie Wagner

Accubus, carrosserie Wagner

De 1931 à 1933, le réseau de la Compagnie des Tramways et Autobus de Casablanca acquit 11 Vétra du type CS-48; plus tard, elle s’équipa de trolleys modernes du type VBB et de 6 CS-60. Au total, Vétra fournit environ 41 trolleys au réseau de Casablanca.

Trolleybus à Casablanca en 1932

Trolleybus à Casablanca en 1932

Leurs caractéristiques sont les suivantes :

  •  Trolleybus Vétra CS-55 de 45 CV, poids à vide 6,6, châssis Renault ; capacité : 45 à 60 voyageurs.
  • Trolleybus Vétra CS-60 TEA-TEB, 75t 100 CV, poids à vide 7,5 ; caisse-poutre Berliet ; capacité : 60 à 70 voyageurs.
  • Trolleybus Vétra VBB de 100 CV, mis en service en 1950, poids à vide 8,2 ; caisse-poutre Berliet ; capacité : 80 à 100 voyageurs.

Quelles sont les lignes de trolleybus en service en 1953 ?

La ligne n°8 du trolleybus, au Boulevard Joffre

La ligne n°8 du trolleybus, au Boulevard Joffre

LIGNE N°1 : Place de France au Quartier Roches Noires.
Trajet: Place de France, Boulv. de la Gare, Bourse, Marché Central, Place Albert 1er, Place Cuny, Rue Eugène Lendrat, Eglise des Roches Noires, Boulv. de Gergoire (R.N).
LIGNE N°4 : Place de Verdun à la Nouvelle Médina.
Trajet: Place de Verdun, Boulv. de Paris, Boulv. de Marseille, Place de la Victoire, Rue de Strasbourg, Route de Médiouna, Nouvelle Médina.
LIGNE N°7 : Place de France au Maarif.
Trajet: Parc derrière le VOX, Cathédrale, Place Mermoz, Boulv. Jean Courtin, Lycée de Jeunes Filles et Commissariat Central, le Maarif jusqu’au Boulv. Danton terminus dépôt.
LIGNE N°8 : Place de France au Quartier Bourgogne.
Trajet: Place de France, Place de Verdun, Boulv. d’Anfa, Place du Général Triquet, Rd Pt Racine, Boulv. Maréchal Joffre, Bourgogne Rue de l’Alma Boulv. de Bordeaux Place de France.

Le trolleybus de Casablanca a cessé d’exister en 1962.

Le retour des tramways

De 1994 à 2004 (années des derniers recensements), la population de la conurbation de Rabat-Salé-Témara est passée de 1 326 044 à 1 607 163 habitants, augmentant d’environ 22 %. Dans ce cadre et pour permettre d’accompagner la croissance démographique, qu’il a été décidé de doter la capitale du Royaume d’un système de transport en commun d’avant-garde, en l’occurrence un tramway.

« Presque toutes les grandes villes possèdent aujourd’hui un tramway, c’est un choix à faire, vu la difficulté de circulation entre Rabat et Salé… il faudra s’adapter. »

Lamghari Essakl, directeur général de l’Agence pour l’aménagement de la vallée du Bouregreg

Le 23 décembre 2007, le Roi Mohammed VI a donné le coup d’envoi au tramway qui reliera Rabat à Salé.

Vue générale du chantier du tramway à Rabat

Le chantier du Tramway sur le Bouregreg en 2009
Photo CC BY SA de Pline

Fin mars 2010, une rame Citadis 302 a été testée au quartier Hay Karima (Salé).

Vue de trois quarts d'une rame Citadis du tramway de Rabat

Rame type Citadis 302
Photo sous licence CC BY Magharebia

Depuis 2011, deux lignes relient désormais Rabat à Salé :

  • Ligne 1, dite « ligne structurante de l’agglomération », s’étend de Hay Karima (Salé) à Madinat Al Irfane (Rabat);
  • Ligne 2 : de Bettana à Salé au quartier l’Océan à Rabat, en longeant la Médina.

Le parcours total représente 19,5 km qui comportent 31 stations et un tronc commun de 3 km qui permet notamment le franchissement du Bouregreg sur le nouveau pont Hassan II.

Vue stylisée du plan du tram

Le plan stylisé du réseau de Tram de Rabat

Et le « même » plan, mais en réel, superposé à une carte GoogleMaps :

Les trajets du tramway de Rabat et Salé supperposés sur une carte Google

Les trajets du tramway de Rabat et Salé

Le projet a coûté 3,8 milliards de Dirhams, soit environ 340 millions d’euros. 50 % du budget provient des fonds propres de l’Aménagement de la Vallée du Bouregreg [AAVB] (32 %) et de la Société du Tramway de Rabat-Salé [STRS] (18 %), les 50% restants de partenaires européens.
Deux autres lignes sont prévues à l’horizon 2016, et desserviront les quartiers de Hay Ennahda et Takaddoum ainsi que Sala el Jadida.

Vue aérienne du métro de Casa

Les voies du tramway, dégagées, au milieu des embouteillages Casablancais
Photo sous licence CC BY NC de Artevia

Le tramway de Casablanca

À Casablanca, et suite à une étude du Plan de Déplacement Urbain, réalisée par la Région en 2004, et a abouti à de nombreuses conclusions permettant la réalisation d’une ligne de tramway.

Les travaux de réalisation du tramway de Casablanca ont démarré en mai 2009 pour un montant de 6,4 milliards de dirhams (environ 570 millions d’euros).

Rames de tramway mais les lignes ne sont pas ouvertes

Casablanca prépare l’arrivée de son tramway
Photo sous licence CC BY Magharebia

La première ligne du tramway a été inaugurée le 12 décembre 2012 par le Roi Mohammed VI et le premier ministre français Jean-Marc Ayrault, d’une longueur de 30 km, comprend 48 stations d’arrêt en partant de Sidi Moumen et transitant par le centre-ville pour arriver en fourche à Hay Hassani et au Quartier des facultés.

Rame du tramway de Casablanca à quai

Le tramway de Casablanca
Photo sous licence CC BY NC de Artevia

Prévue à plus long terme, la ligne 2 du tramway couvrira une zone de 12 km au niveau de Sidi Bernoussi, Aïn Sebaâ et la place des Nations unies. Une troisième ligne de 20 km sera également mise en place sur d’autres artères, entre autres, Sidi Moumen, boulevard Al Fida et le quartier des Hôpitaux.

Après le succès qu’a connu le tramway à Rabat et à Casablanca, des lignes sont prévues dans d’autres villes marocaines, notamment à Marrakech, Tanger et Fès.

 

Plus d'informations

2 Commentaires
  1. claude

    Excellent article !
    Il répond à beaucoup de questions que je me posais !

    • Marie-Aude

      Oui, on a été très contents de le publier !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères disponibles (vous êtes en train de faire un commentaire, pas un article de blog, soyez concis pour conserver le plaisir de la lecture)