Vivre une histoire d’amour avec un Marocain

3

S’il y a un domaine où la différence culturelle est la plus flagrante, c’est celui des relations entre hommes et femmes, et plus particulièrement des relations amoureuses.

C’est aussi un domaine où elles font le plus mal, sentimentalement, humainement et parfois financièrement. Mariée à un Marocain, ayant travaillé dans le tourisme et vu de nombreuses rencontres amoureuses entre guides et touristes, ayant des copines mariées à des Marocains, des copains mariés à des Marocaines, des copines et des copains séparés ou divorcés, entendu pas mal d’histoires de couples en ces temps de confinement, j’ai eu envie de partager nos expériences, pour, peut-être, éviter à certaines de devenir une Marcelline ou tout simplement mieux comprendre certains non-dits dans un couple.

Il y a Marocain et Marocain

Par rapport au gouffre culturel qui nous sépare dans ce domaine, il y a une énorme différence entre un Marocain qui a réellement vécu à l’étranger, intégré dans la société, et un Marocain qui n’a jamais quitté le Maroc, ou seulement pour des vacances ou pour une immigration “en bulle” (c’est-à-dire en vivant et travaillant entre Marocains).

Un jeune marocain avec un grand sourire

Un guide Marocain, à Tamnougalte, une rencontre très sympa !

De la même façon que je connais aujourd’hui le Maroc bien au-delà de ce qu’on en dit dans les livres ou qu’on en montre dans les films, le Marocain qui a réellement vécu plusieurs années à l’étranger sait à quel point nos visions des rapports homme-femme sont différentes, il sait interpréter nos comportements féminins par rapport à notre culture, il a une petite idée des aspects de la vie marocaine qui seront difficiles pour nous. Il est très souvent issu d’une famille occidentalisée, il a fait ses études à Lyautey ou Victor Hugo, souvent une université à l’étranger… bref, il est outillé pour parcourir cette “Carte de Tendre” si complexe qu’est la vie d’un couple mixte.

L’autre, qui est celui qu’on rencontre en vacances, et pour lequel on craque comme pour n’importe quel amour de vacances, n’a pas cette compréhension. Ce qu’il connait de la culture européenne, c’est ce qu’il a vu dans les films et les feuilletons qu’il regarde (c’est à dire pas le cinéma d’art et d’essai, plutôt action et espionnage) et ce qu’il voit lors de ses circuits. Il va réagir avec sa culture, sa façon de voir les choses, et c’est là que se situe le danger :

  • dans ce que nous croyons qu’il nous dit réellement, c’est-à-dire quand nous mettons nos référents culturels derrière ses mots à lui
  • dans ce qu’il attend de nous

Les relations entre hommes et femmes sont codifiées par l’islam et par la pression sociale

Ce qui veut dire :

  1. pas de relations sexuelles hors mariage, elles sont même sanctionnées par la loi
  2. pas de petit(e) ami(e) présenté(e) à la famille si on n’a pas l’intention de se marier (rapidement)
  3. le devoir de l’homme est de prendre en charge sa femme et son foyer, c’est lui qui paye tout, il n’y a pas de “partage” financier, et l’argent que la femme gagne est pour elle
  4. le devoir de la femme est de faire des enfants et de les éduquer et, éventuellement, si elle le veut bien, de s’occuper de sa maison (sinon l’homme doit lui payer une aide ménagère)
  5. une femme divorcée est une femme “de seconde main”, c’est de sa faute si elle est divorcée (elle ne s’est pas assez bien occupée de son mari, elle ne lui a pas donné d’enfants)
  6. l’homme a le droit d'avoir plusieurs épouses
  7. l’homme doit le respect à ses parents et à ses aînés
  8. les non-musulmans vont en enfer

Et quels que soient les discours qu’il puisse vous tenir, ça fait partie de sa culture, de son “logiciel”, et c’est ce qu’il attend inconsciemment ou pas, de son mariage. Ce que les autres, à commencer par ses parents à qui il doit le respect (n°7) attendent de vous.

Les 11 signaux d’alarme à considérer

A partir de là, un certain nombre de choses doivent vous interpeller. Soit votre amoureux marocain n’est pas sincère, soit il ne se rend pas réellement compte de ce qu’il dit. D’autres sont des signes qu’il ne vous respecte pas. Dans une société où le respect est essentiel, et où le “déshonneur” d’une femme rejaillit sur son mari, c’est inquiétant pour l’avenir.

Le coup de foudre

Je t’ai aimée dès que je t’ai vue, j’ai su que tu étais la femme de ma vie

Et puis quoi encore ? Honnêtement, ce coup de foudre, il arrive réellement combien de fois dans la vie ? Si Beigbeder a dit que l’amour dure trois ans, c’est bien parce que ce coup de foudre ne dure pas. Qu’est-ce qui viendra après ?

Il ne veut pas vous épouser

Au moins c’est clair. Vous êtes juste une source de plaisir et de revenus. Cela peut vous convenir, soyez juste lucide.

Il veut vous épouser “tout de suite”

Étant donné les contraintes qui pèsent sur les relations sexuelles hors mariage (n°1), c’est plutôt normal. Et plutôt bon signe quant à sa sincérité. Il faut juste comprendre que le mariage, dans ces conditions, n’a pas la même valeur d’engagement sentimental pour la vie qu’il peut avoir pour nous. Le mariage peut n’être qu’un “droit à faire l’amour en toute légalité et sans péché“. On divorce aussi très facilement dans ce type de mariage. Certaines tribus l’avaient même institutionnalisé, comme l’a décrit Michèle Kasriel dans son livre sur les Aït Hadiddou, en détruisant la légende d'Imilchil.

Des demandes financières

Qu’elles soient petites (une carte téléphone), moyennes (payer pour l’hôtel où on se retrouve) ou plus importantes, elles contredisent la règle numéro 3. L’homme marocain qui vous aime réellement ne doit pas vous demander d’argent. Et s’il vous en demande, rien de mieux pour tester son amour que de lui refuser. Il vous respectera beaucoup plus. Et s’il ne vous aime pas, vous serez fixée tout de suite.

Sur le long terme, si c’est vous apportez le plus de revenus au ménage, il sera blessé dans son orgueil masculin.

Il est beaucoup plus jeune que vous

Et ça se voit.

Oui, la plupart des Marocains n’épousent pas des femmes plus âgées qu’eux. Quand ils le font, cette différence d’âge ne doit pas se voir. Quand vous voyez les commentaires sur le couple Macron, dites-vous que les commentaires sur le vôtre seront cent fois pires. De plus, si vous êtes trop âgée pour avoir des enfants, cela posera problème.

Il a toujours rêvé d’épouser une française

Une française, une européenne, une occidentale….

C’est peut-être vrai. Mais cela veut dire qu’avant d’être une femme qu’il aime, vous êtes un fantasme qu’il essaye de réaliser (et que vous n’êtes certainement pas la première…)

Ce point-là mérite de très longues discussions, pour comprendre le “pourquoi” et réfléchir à deux sur la réalité de ses idées.

Certaines raisons peuvent être parfaitement valables, d’ailleurs. Une des raisons pour lesquelles mon mari voulait épouser une européenne était qu’il était divorcé et qu’il avait un fils. Il pensait que les européennes étaient de meilleures belle-mères que les marocaines (qui sont souvent marâtres avec les enfants d’un premier lit). C’était une bonne raison.

D’autres raisons sont plus dangereuses pour l’avenir de votre couple : il fantasme sur les blondes, il pense que les femmes européennes sont plus libérées et ne vont pas l’embêter comme des marocaines, ou simplement que c’est plus facile de coucher avec elles.

Il n’a pas envie d’avoir des enfants

Ou il vous dit juste que ce n’est pas important pour lui.

Mon oeil !

Même s’il le pense sincèrement au moment où il vous le dit, entre la pression des parents (n°7) de la société (c’est la première question qu’on vous pose, toujours, juste après qu’on a appris que vous êtes mariée, “tu as des enfants”) et son horloge biologique qui va le faire paniquer s’il n’a pas d’enfants vers la quarantaine, depuis 16 ans que je suis au Maroc, je ne connais pas un seul marocain satisfait de ne pas avoir d’enfant.

Un marocain en train de faire un calin à un bébé

Les petits enfants sont sans doute les seules personnes avec lesquelles les Marocains peuvent être tendres en public

Et n’imaginez pas que l'adoption puisse rattraper le coup.

Bref, quand il vous dit cela, il vous dit en réalité qu’il n’est pas intéressé par une vie commune de longue durée.

Il habite dans une petite ville

Ou dans un quartier populaire d’une grande ville, ou au bled.

Cela veut simplement dire que la pression sociale “traditionnelle” sera beaucoup plus lourde pour vous. Peut-être que cette vie vous conviendra, peut-être pas. A l’expérience, elle est plutôt difficile. Acceptera-t-il de déménager si vous en avez vraiment besoin ? De se retrouver isolé, plus loin de ses parents et de sa famille ? Ses parents le verront-ils d’un bon œil ?

Vous n’avez pas de vrai langage commun

La plupart des Marocains, surtout ceux qui travaillent dans le tourisme, apprennent rapidement quelques mots, ceux qui sont utiles pour leur travail. De là à “parler une langue”, il y a un grand chemin. Les conversations de fond dans un couple sont difficiles quand il n’y a pas une langue commune suffisamment maîtrisée par les deux.

Avant de venir au Maroc, je l’ai vécu dans un couple où notre “meilleure” langue commune était l’anglais, qui n’était la langue maternelle d’aucun des deux. Cela a été difficile, alors que nos référents culturels étaient proches.

L’émotion, la charge affective ont déjà tendance à diminuer nos capacités d’expression et de compréhension dans notre langue maternelle, leur effet est encore plus lourd dans une langue étrangère.

C’est vrai pour tous les couples mixtes. Mais c’est encore plus important dans un pays où les différences culturelles sont si importantes.

Il a arrêté ses études plutôt jeune

Malheureusement, moins le niveau d’éducation est élevé, plus grandes sont les difficultés pour comprendre la culture de l’autre. Cela implique de sortir de ses présupposés culturels, donc, déjà de les identifier comme tels.

Ce n’est pas simple pour qui que ce soit.

Il faut simplement intégrer qu’étant donné les faiblesses de l’éducation publique marocaine, quelqu’un qui a juste son bac a un niveau d’éducation qui correspond plutôt à un brevet. Enlevez le romantisme de la situation, et demandez-vous sincèrement si vous envisageriez cette relation avec un compatriote.

Tout dépend de vous, de ce que vous recherchez dans une relation… mais n’imaginez pas que vous allez vous transformer en “professeur” pour tout lui apprendre. C’est un autre rôle que celui d’une épouse.

Vous ne voulez pas devenir musulmane

Non-musulmane, vous pouvez très bien épouser un musulman si vous êtes “officiellement” chrétienne ou juive (“officiellement” voulant dire qu’il s’agit d’un papier et qu’on se fiche royalement de votre foi réelle).

Mais …

  • tout le monde va, régulièrement vous poser la question de la conversion, pour votre bien (vous éviter d’aller en enfer, n°8) et pour le bien de celui qui vous convertit et qui gagne ainsi sa place au Paradis
  • votre mari étant musulman, vos enfants seront musulmans aussi, circoncis donc pour les garçons, soumis à la législation religieuse musulmane au Maroc et à une éducation religieuse pas toujours progressiste (litote) sur laquelle vous n’aurez pas votre mot à dire puisque vous n’êtes pas musulmane
  • si vous divorcez, vous devrez, pour pouvoir avoir la garde des enfants, vous convertir à l’islam

etc. etc.

Ma belle-famille a toujours été très respectueuse et non-interventionniste. Un seul de mes beaux-frères a été un peu insistant dans ses présentations des beautés de l’islam, je pense que c’était plutôt son réflexe professionnel de prof qui parlait :) Néanmoins, j’ai énormément ressenti cette pression quotidienne. Il est difficile de faire la part entre islam et Islam (religion et culture), il y a beaucoup de Marocains qui ne sont pas pratiquants, chaque situation est individuelle… faites néanmoins attention à cela.

Oui, bien sûr on peut vivre des histoires d’amour heureuses

Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas écrit. Il y a aussi des couples mixtes heureux, qui durent aussi longtemps, sinon plus, qu’un couple “non mixte”.

Il y a aussi des couples qui finissent par se séparer, au bout d’un certain temps, parce que chacun évolue différemment.

Une personne du consulat de Marrakech m’avait dit que le taux de divorce enregistré était le même qu’en France.

Un couple mixte, c’est à la fois une belle aventure, un enrichissement de la culture de l’autre, et plus de difficultés. Il faut simplement être un véritable couple pour y faire face.

 

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Avez-vous “sauté le pas” et épousé un Marocain ? Étiez-vous concernée par un de mes 11 signaux d’alarme ? Comment les choses ont-elles évolué ?

N’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires !

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Marie-Aude Koiransky est arrivée au Maroc en 2004. Elle s'est installée à Ouarzazate, avec son mari qui travaillait alors dans le tourisme, puis à El Jadida, enfin Casablanca. Pendant 10 ans, elle a parcouru le Maroc dans tous les sens "géographiques et sociaux". Elle gère une agence web qui propose des services de référencement et de création de sites et une société qui aide les lecteurs d'O-Maroc (et d'autres personnes) à s'installer au Maroc ou à y développer un projet professionnel. Elle intervient souvent sur des forums de voyage, et a voulu faire ce site pour centraliser les conseils aux expatriés. Diplômée de Sciences Po Paris en 1985, a a travaillé pendant plus de vingt ans dans des grands groupes internationaux (Apple, Ernst&Young et Bertelsmann) avant de s'installer au Maroc.

3 commentaires

  1. Avatar

    Article intéressant et bien cadré. J’ai connu deux couples mixtes dans les années 60 dans un milieu relativement huppé. Les échos que j’en ai eu collent assez bien à votre article. Perso, en tant qu’homme les problèmes ne se posent pas de la même façon.

  2. Avatar
    Marie-Aude le

    Bonjour Pierre, merci. Effectivement les problèmes sont différents pour les hommes, ce sera le prochain article :)
    Bonne journée !

  3. Avatar

    Bonjour,
    Moi marié à un marocain depuis 10 ans, On vit en France, un enfant de 6ans. Malheureusement on est séparé depuis 3mois mais pas divorcer. C’est lui qui est parti et qui ma dis sa fais 5ans qu’il est malheureux. Que faire avec lui? Es ce que il va revenir ou pas? Faut il divorcer?

Répondre

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :