Confinement et communication : c’est pire ailleurs !

0

Il faudrait faire une étude sociologique dans le Rif et dans les provinces du Grand Sud pour savoir si les Marocains y sont aussi râleurs que dans le reste du Maroc… en tout cas, sur les groupes Facebook, chez les Marocains francophones, les Franco-Marocains et les Français résidents au Maroc, l’échelle de Richter du râlage est à plus de dix, avec des accusations nombreuses et permanentes d’incompétence à l’encontre d’un gouvernement qui devrait, en vrac :

  • faire venir les touristes
  • mieux communiquer ( c’est vrai, mais le gouvernement marocain n’est pas le seul en faute )
  • ouvrir les frontières
  • faire repartir l’économie
  • sauver le tourisme
  • guérir tous les malades
  • “tazmamarter” [néologisme adaptant à la culture locale le terme “embastiller”] tous les incivils, que ce soient ceux qui ne portent pas de masque, les marchands ambulants qui passent dans les rues en faisant du bruit, les djeun’s qui caillassent les bus qui refusent de les prendre sans masque
  • sauver Marrakech (cf. plus haut)
  • rouvrir complètement les frontières
  • rouvrir les plages toute la nuit
  • rouvrir les restaurants au delà de 23h
  • mettre fin à l’état d’urgence, au port du masque
  • arrêter une gestion digne du Moyen-Âge (sic)
  • et j’en passe…

Alors, pour vous prouver à titre exceptionnel que, malgré tout, le Maroc reste le PlusBôPaysDuMonde, petit tour d’horizon des autres pays, où ça ne se passe pas si bien que cela.

Confinements prolongés, fermetures des frontières

L’Australie a d’ores et déjà prévenu que ses frontières seraient fermées jusqu’en 2021. Point. Fin de la discussion (à l’exception des visas étudiants).

La Colombie est confinée jusqu’au mois d’Août. Au moins, sinon plus…  (comme quoi le Maroc n’est pas “le dernier pays à n’avoir pas déconfiné” comme les râleurs le prétendaient au mois de juin). En plus ce n’est pas un confinement très soft :

interdiction de sortir plus d’une fois par semaine (et ce uniquement pour des urgences), interdiction d’acheter et de consommer de l’alcool (pour ne pas encourager les rassemblements ou les fêtes), imposition de la loi martiale (obligation de rester chez soi tous les jours à partir de 20h00 et ce jusqu’à 05h00 le lendemain durant la semaine, plus à partir de 20h00 le vendredi jusqu’à 05h00 le lundi suivant en fin de semaine

et ce ne sont pas les villes qui sont isolées, mais les différents quartiers, bouclés par l’armée ! 

Les Émirats Arabes Unis interdisent à leurs résidents de partir à l’étranger.

Au Mexique, où le tourisme est une ressource aussi essentielle qu’au Maroc, il n’y a jamais eu de fermeture des frontières, MAIS depuis le déconfinement, l’ouverture des bars et restos, des plages, juste pour cette période, c’est 189% de plus de nouveaux cas et 213% de plus de morts. Certains états (et pas villes) parlent de tout fermer à nouveau. Et histoire de bien profiter à fond, la dengue s’amuse un peu (897 cas) et les sargasses (des algues pas agréables du tout) envahissent les plages.

En Argentine, si une partie du pays est déconfinée, la capitale est encore en confinement total. Le confinement a démarré fin mars, les autorités parlent de le prolonger jusqu’au mois de septembre “au moins”.

Le Costa-Rica, qui vit principalement du tourisme, a fermé ses frontières le 18 mars et mis en place un confinement bien respecté, qui a été plutôt efficace dans la maîtrise de la pandémie. La reprise des activités a été progressive, à partir du 1° mai, et n’est toujours pas finie, la reprise complète étant prévue “si tout va bien”, au 1° août, ainsi que la réouverture des frontières. Les restrictions de circulation sont toujours imposées de 22 heures à 5 heures sur l’ensemble du territoire, et de 17 heures à 5 heures pour les régions frontalières avec le Nicaragua. Deux numéros de plaque d’immatriculation sont interdits chaque jour en semaine, toujours pour limiter la circulation. Les liaisons aériennes avec l’Europe sont toujours suspendues.

La Thaïlande, qui a été particulièrement efficace dans sa gestion de la crise, avec très peu de morts et une chute remarquable des nouveaux cas, avait rapidement fermé ses frontières. Ce pays, pour lequel le tourisme est aussi très important, ne lève pas pour autant l’état d’urgence (prolongé jusqu’au 31 juillet). L’interdiction d’entrée sur le territoire n’a été levée que le 30 juin. Le couvre-feu le 15 juin. L’entrée sur le territoire est réservée à différentes catégories de voyageurs, qui n’incluent pas les touristes. Pour ces derniers, ce n’est prévu qu’en septembre, et sur la base d’accords bilatéraux. Il semblerait de plus qu’ils ne soient pas autorisés à aller partout dans le pays.

Et la communication alors ?

C’est l’histoire bien classique d’une famille qui part en vacances en voiture.

  • Dis Papa, quand est-ce qu’on arrive ?
  • Bientôt
  • Dis Papa, quand est-ce qu’on arrive ?
  • Bientôt
  • C’est quand bientôt ?
  • Quand l’embouteillage est fini
  • Dis Papa, il est fini quand l’embouteillage ?
  • Eh bien il y a à vue de nez une centaine de voitures devant nous, donc quand elles auront toutes passé le péage
  • Dis Papa, il y a combien de voitures devant nous ?

La seule différence étant que quand l’enfant commence à accuser son père d’être un menteur, un incapable, un incompétent, un guignol, il se prend généralement une claque… là c’est le père qui va peut-être se prendre une claque électorale (en tout cas en France).

Plus sérieusement, il est impossible de répondre à la demande d’une information complète, exacte, avec des délais. L’orchestre “officiel” est déjà en pleine cacophonie, s’y rajoute des joueurs indépendants et les amplificateurs des réseaux sociaux et des journaux.

Dans les “officiels” on a donc :

les gouvernementaux marocains, en groupe coordonné (ce qui n’est pas si mal que ça)

l’OMS dont la position varie au fil des jours, masque, pas masque, masque finalement, confinement, mouais peut-être pas confinement, ah si quand même, transmission par les gouttelettes seulement, ah flûte, aéroportée semble-t-il…

l’IATA : tu vas arrêter de quatorzainer à l’arrivée, nom d’une pipe, ce n’est pas bon pour le transport

l’Europe : le Maroc est dans la liste des pays sûrs, mais vous faites ce que vous voulez les mecs…

les mecs en question (les gouvernements des autres pays) : je t’ouvre, je ne t’ouvre pas, on est fin prêts pour un Marhaba aménagé, ah mais non je flippe ma mère de devoir gérer le trafic marocain à Algesiras

les professionnels officiels de la santé (dans les autres pays) : on déconfine, le Maroc a bien fait de ne pas déconfiner, hydroxichloroquine baad, non je ne testerai pas le traitement précoce hydroxichloroquine + azithromycine, ou alors sur des patients déjà sous respirateurs, etc. , on va jouer l’immunité collective, en fait ce n’était pas une bonne idée.

l’ambassade de France : les Français résidents au Maroc peuvent partir après le 15 juillet, ah non ils ne peuvent pas, ah si en fait, … on s’en fiche on maintient nos vols de rapatriement, faut renflouer Air France

Dans les “joueurs indépendants”

D’autres chefs de gouvernement : la Covid est une grippette, zut je l’ai chopée, je passe trois semaine lourdement médicalisé (premier épisode : Bojo, deuxième épisode en cours : Bolsonaro)

Des épidémiologistes de renom et des grands médecins, qui se sont écharpés sur “le cas Raoult”

Gilead, qui réussit à faire valider par les agences de santé un traitement qui coûte la peau de 45 culs et dont les tests sont encore moins concluants que ceux du traitement “Raoult”

Les professionnels du tourisme, qui préfèrent agoniser “inch allah” de la Covid plutôt que sûrement de la fermeture des frontières

Pour les amplificateurs

je n’ai pas besoin de vous faire un dessin. On essaye nous-mêmes d’être à peu près réfléchis et censés dans ce qu’on partage, de vérifier, et d’indiquer ce qui est une hypothèse, mais le rythme des publications contradictoires de gens informés par le tweet du petit cousin du jardinier de l’épouse du retraité de la DGAC est impressionnant, et il faut arriver à faire le tri.

Mieux vaut donc ne rien dire

Car n’importe quelle parole, même fortement conditionnelle, même aussi simple que “on vous dira le 10 juillet” est surinterprétée, et lance sur les routes des Marocains qui veulent être à Ceuta pour l’ouverture des frontières le 10 juillet… et qui doivent maintenant repartir jusqu’à Sète, au moins…

La seule communication possible est celle des faits. Les décisions ne peuvent pas se prendre un mois à l’avance.

Ce qu’on reproche aux gouvernements, en réalité, ce n’est pas de mal communiquer, c’est de ne pas communiquer ce qu’on a envie d’entendre

Plus d'informations

« Notre vie a tourné au cauchemar » : la détresse des Algériens bloqués en France

Les résidents algériens sont aussi bloqués en France, sans pouvoir rentrer dans leur pays. Seuls deux vols de rapatriement ont eu lieu.

NSW to charge $3000 per person for 14-day hotel quarantine

Les Australiens doivent désormais payer pour leur isolement dans un hôtel à leur retour. Le prix : 3.000 € / 30.000 dirhams pour une famille de 4 personnes.

Confinement en Colombie (11) | | Darloup

En Colombie, un confinement militaire au moins jusqu’au premier août, avec des taux de contamination extrêmement élevés.

Aérien. L’IATA demande implicitement au Maroc de revoir son protocole sanitaire
Opération Marhaba: pourquoi il faut revoir le protocole sanitaire au Maroc

Le Maroc impose un isolement de 9 jours à l’arrivée sur son territoire, l’Allemagne de 14 jours… mais ce serait au Maroc d’alléger son protocole !

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Bernard Rouget est consultant en management et en gestion de projets informatiques. Il s’est installé en 2010 au Maroc avec une double activité : le lancement d’un riad près de Zagora, avec sa femme (qui n’a pas fonctionné, il vous racontera pourquoi un jour), et une activité de conseil dans son domaine de compétence. Il est derrière le compte Twitter de O-Maroc

Répondre

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :