Marcel, sa Marcelline et le camping-car

1

Marcel, après 32 ans passés comme agent de maîtrise dans les établissements Duchemin, a bénéficié d’une préretraite bien méritée, suite à une restructuration musclée du repreneur. Sa confortable indemnité de licenciement lui a permis l’achat d’un splendide camping car avec “même des options gratuites”.
Marcelline, guichetière à la SNCF, est retraitée depuis quelques années.
Le chien vient d’être piqué, il avait 13 ans et pissait sous lui.

Tout est réuni pour un grand voyage, mais pas trop aventureux, et – puisque tous les camping cars, passent l’hiver au Maroc – pourquoi pas le Maroc ?

Quelques mois passent dans des recherches sur internet, cela tombe bien, il existe un forum spécialisé avec tous les renseignements sur le prix des bateaux, les arnaques en Espagne, le prix du mazout, du remplissage des bouteilles de gaz, des endroits où on se gare le moins cher, l’inclinaison des paraboles pour capter les matchs de foot, les magasins vendant des décodeurs flashés, tout est là !

Rien sur le pays, ses paysages, ses habitants (si attention ! , c’est tous des voleurs, et les toilettes sont sales), mais c’est négligeable : on est là pour prendre le bon temps qu’on paye – le moins cher possible -, surtout pas pour se mélanger.

Voilà donc, quand l’hiver fut venu, nos amis rejoignent les cohortes se dirigeant vers le sud.
Le congélo est plein de charcuterie, la soute pleine de vin, on sait jamais, au passage par Ceuta, le plein de pastis est effectué, et le décodeur est réglé bien avant Fès , il y a quand même des priorités.

Nos amis sont malins, surtout Marcel à qui on ne la fait pas, il a commandé des « arabes » lui ; pas son pareil pour négocier un kilo de clémentines à 3 dh, le poisson du pêcheur presque pour rien.

Les campings sont de plus en plus pleins, normal avec cette invasion, et nos amis qui ont rencontré des bordelais avec du bon rouge dans la soute, décident de parcourir la campagne en faisant du « sauvage », mais à 2 camions , on se sent plus courageux.

Les voilà dans une jolie palmeraie du sud, un joli terrain plat avec quelques herbes pourvues d’épis, leur tend les bras, on s’y parque, on déplie les transats, et Marcelline et sa nouvelle amie Monique se mettent en maillot de bain et décident de profiter de ces rayons de soleil (gratuits !). Marcel et Robert, eux, ont sorti les boules.

Le chef du village, averti par ses administrés, n’ose pas s’approcher de ces femmes « nues », il va voir Selma, une européenne qui partage leur vie dans le petit douar, et lui demande d’aller convier ces gens à se rhabiller, reprendre leurs véhicules et ne pas stationner dans des cultures, ce pauvre orge qui a tant de mal à pousser.

Selma a été accueillie par un Marcel et un Robert, légèrement imbibés, ben oui, il fait chaud, à qui les arabes n’ont pas à donner d’ordres, Marcelline et Monique gloussant dans leur coin, fières de leurs courageux hommes.

Alors comme il faut ce qu’il faut, pour sauver les récoltes, on a lancé les chiens autour du camping-car, en terrorisant Marcel et Marcelline. Robert s’est dit qu’il valait mieux aller ailleurs, histoire de ne pas se faire emmerder par la police qui pointe, et c’est la déroute, au passage quelques pierres égratignent la carrosserie du beau camping-car.

Ce Marcel là, je l’ai croisé à son retour, sur un forum de voyage, il se plaignait, donnait des conseils à tout le monde, ne pas aller là-bas, l’accueil des marocains est décevant, on se fait on caillasser, on ne peut plus se garer comme on veut, il y a de plus en plus de pancartes : interdit aux campeurs.

Amis touristes qui passez au Maroc, respectez les coutumes locales, le bikini c’est réservé aux enclaves à touristes et plages privées, et de toutes façons, le pratiquer au delà de 40 ans est une insulte aux yeux.

Si vous avez trouvé une erreur de frappe ou d’orthographe, vous pouvez nous la signaler simplement en sélectionnant le texte en question et en appuyant à la fois sur les touches Ctrl+Entrée. Pour faire un commentaire sur l’article c’est ici que cela se passe.

Un commentaire

  1. Avatar
    Dal Zotto le

    Le Maroc est un très beau pays très accueillant les gents sont gentils ,mais c’est à nous de ne pas les offenser par notre sans gêne ils sont chez eux. Quand aux voleur pour l’instant nous n’en avons pas encore croiser, et la encore c’est à nous étrangers de faire attention comme d’ ailleurs en France

Répondre

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :