Auto-entrepreneur Maroc : les sites officiels

0
Logo rond et multicolore

Disponible en français et en arabe, a priori complet et accessible facilement dans les deux langues – ce qui est plutôt rare – le site de l’auto-entrepreneur marocain permet, comme pour son équivalent français, de s’inscrire, gérer son compte et toutes ses informations en ligne.

Quand on n’est pas inscrit, les informations données sur le site restent néanmoins extrêmement succinctes, sans que j’ai pu trouver, par exemple, aucune référence aux textes de lois et décrets définitifs dans la version française.

La carte des guichets, quant à elle, donne juste la liste sur une carte GoogleMaps, mais sans adresse précise ni information de contact.

Il complète Le Registre National de l’Auto-Entrepreneur, un site, quasiment identique, édité par la Poste, mais sur lequel il faut créer un compte pour accéder au contenu.

Dans les deux cas, il reste dommage qu’aussi peu d’information soit donnée en ligne, et même pas le texte de de loi régissant le statut, dont il faut aller trouver la référence, quelque part, dans la F.A.Q.

Etant en SARL, je n’ai pas pu tester la création de compte, ni accéder aux documents nécessaires pour s’enregistrer, qui sont disponibles en ligne, mais après la création de compte.

Sur la carte

Plus d'informations

Auto-entrepreneur, importation et exportation

L’auto-entrepreneur peut faire ponctuellement des opérations d’import-export, mais cela n’est pas facile.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

Bernard Rouget est consultant en management et en gestion de projets informatiques. Il s’est installé en 2010 au Maroc avec une double activité : le lancement d’un riad près de Zagora, avec sa femme (qui n’a pas fonctionné, il vous racontera pourquoi un jour), et une activité de conseil dans son domaine de compétence. Il est derrière le compte Twitter de O-Maroc

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :