Les barques de Oualidia

2

Oualidia (ou Walidia) est un petit village de pêcheur, accroché à flanc de colline, au sud d’El Jadida, à environ une heure de route.

Donc, si vous suivez bien, à deux heures de Casablanca. Cela commence à faire un peu loin, mais c’est une destination courue, qui bénéficiait de l’attrait de l’Araignée Gourmande, un restaurant connu pour ses plateaux de fruits de mer et sa terrasse directement au dessus de la plage.

Oualidia plage

Une plage très agréable

(Je parle au pasé, car les deux derniers déjeuners ont été très décevants et l’Araignée Gourmande est devenue, au moins hors-saison, un truc qui vend trop cher et qui vit sur sa renommée).
La particularité de Oualidia, c’est son lagon, avec une petite dune au centre, qui fait un petit ilot paradisiaque, et la pente forte de ses collines, qui descendent jusqu’à la mer.

Les pêcheurs doivent attendre la marée basse pour pouvoir sortir et rentrer, en tirant leur barques sur le sable, car les rochers sont très près de la plage, et faire les derniers mètres “en navigant” serait trop dangereux. La passe est très étroite, et les rochers plutôt hauts, quand il y a du vent, les vagues sont impressionnantes !

Passe oualidia

Le lagon de Oualidia et ses rochers

D’ailleurs cette photo de Pierre Metivier le montre bien : on voit les bateaux remontés sur le sable, et on imagine bien la difficulté qu’il peut y avoir à prendre la mer et à rentrer !
Mais des rochers comme ça, ça abrite des crustacés ! Un des grands plaisirs de Oualidia, c’est d’y manger des homards ou des crabes (ou des araignées) tout juste sortis de la mer, grillés directement sur la plage.
Les barques de Oualidia vont chercher les casiers, et rapportent ces délices en bord de plage. Comme ailleurs au Maroc, elles ont “une couleur” (en réalité un assemblage de deux couleurs) : elles sont bleues et jaunes, mer et soleil, couleurs complémentaires, ça pète bien !

Les barques de Oualidia sur la plage

Bleues soulignées de jaune, en harmonie avec le ciel et le sable

Pourtant, depuis quelques temps, les barques de Oualidia se sont “professionnalisées”, pas pour la pêche, mais pour le tourisme, en se dotant d’un “toit” qui les fait ressembler… à un peu n’importe quoi !

Barque couverte oualidia

Amménagement touristique d’une barque de pêcheur traditionnelle

En effet, c’est en barque qu’on rejoint la dunette au centre de la lagune. On peut bien sûr y aller à la nage, mais si on veut pique-niquer sur place, c’est plus simple en barque. Et devant le développement de cette activité, les barques de pêcheurs se transforment peu à peu. Cinq ans séparent ces deux photos…
(Et c’est le quatrieme billet de la série back2blog, qui a bien failli être en retard…)

Si vous avez trouvé une erreur de frappe ou d’orthographe, vous pouvez nous la signaler simplement en sélectionnant le texte en question et en appuyant à la fois sur les touches Ctrl+Entrée. Pour faire un commentaire sur l’article c’est ici que cela se passe.

Partager.

2 commentaires

  1. Avatar

    Je me souviens d’un succulent déjeuner à Oualidia, directement sur le sable sans chichis ni protocole : du poisson grillé sorti quelques instants auparavent de l’océan, des fruits de mer, bref un délice….

Répondre

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :