Tous ces mots arabes

2

Vous vous souvenez ?

Le vieux caïd se reposait tranquillement sur sa terrasse, sirotant un dernier verre d’alcool avant d’aller se coucher. Il aimait bien son ermitage, où il goûtait la tranquille solitude qui lui avait fait tellement défaut pendant ses années de prison.

Car personne ne prenait par hasard ce petit chemin de terre pour venir le retrouver dans sa petite maison au bord d’un chemin de douaniers, à quelques kilomètres du goudron.
Et il aimait cela. Il avait tant souffert de la promiscuité quand il était en tôle que ce petit bled paumé, loin de tout, était pour lui un paradis. Oh bien sûr, il ne fallait pas non plus en faire une montagne, il n’était pas un dangereux assassin, juste un petit escroc, il n’avait pas fait Alcatraz, ni le bagne, juste Centrale, et celui lui suffisait amplement.

Maintenant il vivait seul, au milieu des acacias et des oliviers, il allait souvent pêcher, et quand il rentrait bredouille, il s’ouvrait une boîte de thon pour manger avec sa salade de riz. Une petite tasse de café bien sucré là-dessus, et la soirée s’annonçait bien.

Évidemment, quand il était enfant, il avait des rêves bien différents. Il se voyait agent secret, James Bond élégant envoyé dans les missions les plus dangereuses par des messages chiffrés, ou bien capitaine au long cours, allant chercher sous les tropiques des cargaisons précieuses, mousselines et acajou.

Ou bien encore, pacha du vaisseau amiral d’une grande expédition, il sauvait une captive des barbaresques et la ramenait à bon à bon port, malgré les tempêtes de la mousson, souriante et voluptueuse dans son alcôve tendue de draps de satin. Il avait commencé bien jeune à rêver des Indes, lisant dans une revue de sa mère un reportage sur les moines dont les robes de coton jaune safran l’avaient ébloui.

Un peu surpris ?

Le caïd:
c’est le chef, le responsable administratif, le représentant de l’autorité publique.
Le Pacha (ou Bacha) :
un haut responsable, un dignitaire.
Le sirop
lui vient du nom d’une boisson, sharab, qui a aussi donné le sorbet et le julep.
L’alcool,
c’est l’essence. C’est le même mot qui est à la racine du khôl de nos beautés, mot directement repris de l’arabe.
La douane vous surprend ?
Elle vient du mot “diwan” dont une des significations est “bureau”.
Le goudron
il est directement repris de l’arabe qatran.
Tout comme le bled
autrement dit le “bilad” (pays) entré en français avec l’argot des coloniaux.
Les assassins
ce sont les membres de l’ancienne sectes des Hasshashins, qui, selon la légende, se drogaient au hash avant de partir au combat tuer leurs ennemis.
Le nom de la prison d’Alcatraz ?
un mot espagnol, lui aussi directement issu de l’arabe.
L’acacia
c’est l’épineux de la savane et du désert, Al Kazia en arabe.
Thon, riz, café, sucre
sont entrés chez nous avec les grandes caravanes marchandes. L’albacore est une espèce de thon qui tire son nom de l’arabe, et le café est aussi le petit kawa du matin (ou de l’après déjeuner)
La tasse et la timbale,
récipents utilisés pour boire le café et le sirop.
Le safran
est aussi une épice des caravanes, apportée en Europe par les arabes.
La mousson
C’est tout simplement la saison des pluies
La mousseline, le coton, et le satin
étoffes simples ou précieuses, encore d’autres produits des caravanes qui allaient jusqu’en Chine, à Zatay, pour chercher le satin.
L’alcôve
c’est la même racine que la Koubba qui coiffe les marabouts, la coupole, qui a changé de sens, de la pièce d’ameublement qui couvrait le lit jusqu’à l’endroit un peu retiré, le creux où se cache le même lit.
Le chiffre
lui vient de l’arabe sifr, qui nous a aussi donné le zéro. Et beaucoup d’autres noms dans les sciences…

Marie-Aude, Pierre-Olivier et Herbert.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

"Mezgarne", c'est Marie-Aude, mais sous ce pseudonyme sont regroupés les articles qui avaient été publiés à l'origine sur le site de l'Oasis de Mezgarne, une activité touristique gérée de 2004 à 2015 avec son mari.

2 commentaires

  1. Avatar
    Pas à pas se fait notre chemin le

    bravo pour ton texte
    mais es tu sur que le vieux Caîd sirotait un verre d’alcool?
    je pense plutot a un bon verre de menthe
    sur mon blog,j’evoque mes souvenirs fabuleux dans ce merveilleux pays
    qu’en penses tu?
    a bientot

  2. Avatar
    Marie-Aude le

    Le vieux caïd sirotait un verre d’alcool…. Tu as sans doute remarqué que son histoire ne correspond pas à celle d’un cadi, et que le mot d’argot en français a changé de sens ?

    Pour ton blog, oui je l’ai vu, je t’ai même laissé un commentaire, non ?

Répondre

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :