Renforcements des contrôles avant d’embarquer

0

Après une vague de sévérité extrême où on pouvait tout juste prendre son passeport et ses clés avec soi, les choses se sont peu à peu relâchées.

Limitations sur les bagages cabines

Aujourd’hui, les bagages cabine sont à nouveau autorisés. Mais pas les liquides, ni les gels, ni les pâtes… tout doit voyager en soute, sauf si ce sont des médicaments absolument nécessaires (avec certificat médical, et possibilité de les goûter), ou du lait pour bébé (avec le bébé bien sûr, et là aussi la mère doit pouvoir goûter le biberon). On vous fournira toute l’eau dont vous pouvez avoir besoin à bord.

Les limitations habituelles en poids et dimensions sont très strictement appliquées, il est difficile de ruser.

Si vous devez mettre en soute du matériel fragile ou des objets précieux, emballez-les soigneusement dans plusieurs couches de vêtements, chaussettes, chemises, et rendez-les difficiles d’accès.

Cela les protège en cas de choc, et cela décourage aussi les éventuels voleurs. Il est – malheureusement – toujours possible d’ouvrir une valise, mais partir à la pêche d’un bijou caché dans plusieurs épaisseurs de chaussettes jetées en vrac est beaucoup plus périlleux.

La limitation des indemnités dues pas la compagnie, ou valeur forfaitaire au kilo, ne s’applique pas si vous avez identifié les objets contenus dans le bagage devant l’employé d’enregistrement

C’est toujours un plaisir de se présenter avec une liste d’appareils photos, de clubs de golfs ou d’équipement de plongée, avec leur valeur, et de demander l’aval de l’employé.

C’est aussi un des moyens les plus efficaces de pouvoir dépasser les limites des bagages cabines. Car si elle sait ce que vous transportez, la compagnie aérienne en devient responsable sur la valeur réelle…

Des contrôles de sécurité pas toujours super stricts

Heureusement, le Maroc n’est pas une destination aussi sensible que les États-Unis ou l’Angleterre. Mais là aussi les contrôles se resserrent. A Casablanca, régulièrement la même scène se joue : à l’entrée dans la salle d’embarquement, le contrôle est pointilleux, et long. Très long…
tellement long que les derniers passagers doivent passer à toute vitesse, quasiment sans être contrôlés, pour pouvoir embarquer.

Habituée de ces vérifications et des aller-retours pénibles sous le portique, jusqu’à ce qu’on ai trouvé le petit bout de métal qui bippe, je m’étais bien préparée, avais enlevé bagues et collier (j’avais craqué pour des bijoux berbères), le téléphone, les clés, les quelques dirhams et les quelques euros, enlevé la veste, les lunettes de soleil et la ceinture du jeans…

Et je me suis fais copieusement houspiller, pour remettre tout cela immédiatement (avant de passer le portique, s’entend), et courir vers l’avion….
… sécurité, tes voies sont impénétrables !

Si vous avez des doutes, la meilleure source d’information, c’est votre compagnie aérienne, que vous pouvez appeler quelques jours avant le départ.

Et profitez de votre séjour au Maroc !

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

"Mezgarne", c'est Marie-Aude, mais sous ce pseudonyme sont regroupés les articles qui avaient été publiés à l'origine sur le site de l'Oasis de Mezgarne, une activité touristique gérée de 2004 à 2015 avec son mari.

Répondre

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :