Français, arabe, berbère, les langues mixtes

1

J’ai découvert aujourd’hui le site de Louis-Jean Calvet, linguiste, et né en Tunisie, où j’ai trouvé une mine d’articles intéressants sur “les langues méditerranéennes”. Une petite revue de presse pour se faire plaisir. En attendant de pratiquer la darija !

Sur les langues mixtes
Conférence donnée lors d’un colloque à Tunis le 17 février 2006.
Avec l’histoire de la lingua franca, aujourd’hui disparue, et de quelques mots et expressions. Et comment le “calculer” de l’argot beur vient de la confusion de deux verbes arabes, hasaba et hasiba (prononciation, quand tu nous tiens…)
La diversité linguistique, quel enjeu pour la francophonie ?
Un article assez général, mais très intéressant, notamment sur l’évolution du poids des langues peu parlées sur internet, au fur et à mesure que les codifications de caractères arrivent, et le recul du poids de l’anglais. Rappelons que l’amazigha maintenant son unicode ! De plus, cet article traite aussi implicitement des problèmes de multilinguisme dans toute l’Afrique du Nord, où chacune des anciennes colonies françaises a tenté avec plus ou moins de succès une arabisation, arabisation douloureuse pour les autres langues, comme au Maroc le berbère, voir le hassani.
Aspects aussi abordés dans la guerre des langues
Article en anglais, traitant du lien entre politique et langue, entre économie et langue aussi. Une problématique que les berbères connaissent bien !
La science en arabe
Toujours sur la même problématique, une analyse de la relation entre les traductions scientifiques de/vers une langue et l’activité de sa recherche (à compléter par cet autre article, un peu redondant). Beaucoup de mots des mathématiques ou de l’astronomie viennent de l'arabe
Enfin, pour la bonne bouche, le plurilinguisme à Alexandrie
Alexandrie, port et ville cosmopolite depuis des siècles (beaucoup de siècles, assez pour faire au moins deux millénaires) ne devait pas être très différente de Tanger, ville internationale jusqu’à la décolonisation, gérée par sept pays, avec autant de postes et de langues…

Et pour écrire l’arabe marocain (la darija), un site qui propose une méthode claire (mais pas d’apprentissage de la langue) : ktbdarija.com (ktb pour la racine trilitère de l’écriture au sens large, al katib, l’écrivain, mektoub, c’est écrit (c’est le destin), al kitab, le livre).

1 mise à jour le 06/01/2020 :

Malheureusement, les archives de Louis-Jean Calvet ont disparues dans la refonte du site de ce qui est devenu l’université d’Aix Marseille. J’ai laissé cet article “pour mémoire”, mais il s’est énormément vidé de son sens avec l’absence des liens correspondant aux citations.

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

"Mezgarne", c'est Marie-Aude, mais sous ce pseudonyme sont regroupés les articles qui avaient été publiés à l'origine sur le site de l'Oasis de Mezgarne, une activité touristique gérée de 2004 à 2015 avec son mari.

Un commentaire

  1. Avatar
    Abou Arabi le

    Juste pour dire que l’écrivain se dit:Al Katib avec un long a.Que le livre se dit :Al Kitab avec un long a et le destin se dit Al mektoub.
    Bonne continuation

Répondre

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :