Achoura, la fête des enfants, intègre des souvenirs de rituels païens

Achoura a diverses significations dans le monde musulman, selon que l’on est chiite ou sunnite.

Pour les chiites, Achoura est la commémoration de la bataille de Karbala, où périt Hussein, le petit-fils du prophète, avec 72 membres de sa famille, ouvrant la voie aux califes Omeyyades. Le pèlerinage annuel à Kerbala est l’occasion de scènes brutales où les fidèles se fouettent jusqu’au sang.

Rien de tout cela dans le monde sunnite.

Au Maroc, c’est la fête des enfants, des tambours et des jeux de Zem-zem, où l’on s’arrose (Zem-zem, c’est la fontaine miraculeuse qu’Allah fait surgir devant Agar et Ismaïl, dans le désert).

Dans l’Atlas, on retrouve des rituels qui rappellent les carnavals européens, et particulièrement ceux qui ont lieu en Suisse ou en Allemagne, avec des gens vêtus de peaux de bêtes, coiffés de chapeaux effrayants.

A Goulmima, c’est une célébration très particulière, “Oudayen n Taâchourt”, ou “Les Juifs d’Achoura”.

En terre d'Islam Foule sur le terre-plein de la gare d'Ouled Ziane
0

Bientôt l’Aïd Al Adha !

Comment se déroule la très prochaine fête du sacrifice (aïd al ahda ou aïd el kebir) ? Ces trois jours sont essentiels dans la vie de tout marocain, voici les rituels et réjouissances.

En terre d'Islam Derboukas dans la medina de Marrakech
3

Les tambours d’Achoura

Achoura est une célébration qui dure deux jours au Maroc. C'est une fête pour les enfants, avec des cadeaux, de la musique, des friandises et des jeux d'eau (faire Zem Zem) et de "feu". Des traditions qui rappellent Carnaval.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :