Le menzeh : un espace à vivre l'été, au frais, à l'abri des regards

Le Menzeh (de l’arabe منزه ) est à l’origine une habitation d’été, l’équivalent de la “villa à la campagne”, qui permet de fuir les très fortes chaleur de l’été. Son architecture est assez semblable à celle d’un riad, mais elle est souvent isolée dans un jardin, une palmeraie, un verger. Le patio central est remplacé par une grande pièce à vivre, protégée du soleil, où la famille se réunit pour trouver la fraîcheur, au lieu de monter sur les terrasses. Au premier étage, un couloir central dessert l’ensemble des pièces. A la différence du riad, le menzeh est construit avec des façades ouvertes sur l’extérieur.

Par extension, le nom est aussi utilisé pour des bâtiments plus petits, au coeur des jardins, qui sont simplement des lieux de séjour ponctuels, l’ensemble des nécessités de la vie quotidienne (cuisine, chambre, etc) restant dans l’habitation principale.

Enfin, le nom est aussi utilisé pour désigner les balcons qu’on trouve sur les menzehs : si les façades sont ouvertes sur l’extérieur, les balcons sont protégés des regards indiscrets par des cloisons ajourées de bois, les moucharabiehs.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :