12 éléments typiques de la décoration marocaine

0

Riche et luxueux, le style marocain s’exporte aussi très bien et donne une touche d’exotisme et de confort aux maisons étrangères. Ses couleurs franches et hardies, ses formes particulières, ses détails raffinés ont en particulier séduit beaucoup de décorateurs d’intérieur européens et nord-américains.

Tout en restant fidèles aux codes de la décoration marocaine, ces derniers les transforment et les mélangent à d’autres influences.

Voici douze éléments clés que vous pouvez utiliser pour donner de la chaleur et du style à votre intérieur sans en faire la reconstitution fidèle d’une maison marocaine.

Les détails architecturaux

L’architecture traditionnelle marocaine s’est formée à travers des siècles d’influences culturelles et religieuses, berbères, arabes, musulmane… Les arches richement décorées qui surmontent les portes et les fenêtres, les niches et leur ornementation abstraite et géométrique sont un des éléments les plus reconnaissables du style marocain.

Grand bureau blanc à double façade

Ce superbe bureau lumineux intègre de nombreux codes marocains : les façades des placards évoquent les moucharabieh, les banquettes sous les fenêtres sont un grand classique et devant le canapé, un tapis aux couleurs marocaines et une table basse. Au plafond, des lanternes en métal ajouré.

Les portes des placards et les panneaux au-dessus de ce bureau marocain sont constituées de délicats moucharabiehs peints en blanc, le sol recouvert d’un carrelage à grands damiers contrastés.

Pour arriver à imiter cela chez vous, vous pouvez utiliser, au lieu de moucharabiehs, des grillages à large maille, que vous peindrez. Et peindre aussi le sol, avec une résine spéciale (le béton ciré convient parfaitement bien). Enfin, des panneaux de medium découpés en arrondi à la scie sauteuse et cloués sur le montant des étagères finissent la transformation de votre pièce.

Les patios intérieurs

Les maisons traditionnelles marocaines étaient construites pour protéger la vie privée : pas de cour ni de jardins à l’extérieur des murs, mais un plan carré autour d’une cour centrale, souvent équipée d’un puits ou d’une fontaine.

Cour intérieure avec une grande banquette d'angle recouverte de coussins

Une couleur plus sombre que ce qui se pratique au Maroc et un brasero central sont les deux seuls éléments qui détonneraient dans la cour d’un riad

Cette version occidentalisée a repris les couleurs vives, les divans confortables le long des murs, la porte cintrée, le miroir dans son cadre de bois ouvragé et un revêtement de mur qui imite le tadelakt et qui est, vraisemblablement, du béton ciré.

Pour marocaniser votre terrasse sans tout casser, essayez de l’organiser avec quatre parterres ou groupes de plantes vertes et une petite fontaine centrale. Rajoutez de grands pots en terre, pourquoi pas peints de couleurs vives comme à Majorelle ? Essayez d’y planter des palmiers ou des orangers, quitte à les protéger ou les rentrer l’hiver. Ajoutez quelques lanternes en fer forgé, et dispersez des coussins très colorés.

Les bois peints

Au Maroc, les portes, les plafonds de bois sont souvent richement décorés, gravés, recouverts entièrement de peintures. On utilisait encore récemment des teintures naturelles, à base de safran, de menthe, de garance… coûteuses, elles sont particulièrement résistantes, encore vives et colorées au bout d’un siècle ou deux ! Les motifs sont souvent abstraits, intègrent aussi des éléments floraux. Les mêmes décors se retrouvent sur les objets en bois, petites tables, boites, cadres…

Paire tables basse bois peint

Une paire de tables basses en bois peint, délicatement ouvragées. A utiliser sans modération

Rien de plus facile à mettre en place chez vous : quelques pinceaux, un modèle trouvé sur internet, dessinez les motifs au crayon à papier avant de vous lancer. Commencez par une petite surface, un plateau par exemple, avant de prendre de l’assurance et de partir à l’assaut de vos murs !

Tabl carrée en bois clair.

Un pochoir au motif typiquement marocaine, une table basse peinte grâce à un pochoir trouvé sur le net.

Des couleurs franches et intenses

Les marocains, particulièrement les berbères, aiment les couleurs. Toutes les nuances de rouge, de bleu, d’or et de jaune sont particulièrement appréciées. Chaque année voit de nouvelles teintes devenir à la mode. En ce moment, par exemple, on apprécie beaucoup l’alliance du bleu turquoise et du marron, les motifs floraux… Les murs sont souvent peints d’orange ou de rouges intenses, quand ils ne sont pas décorés de zelliges. Le bleu est aussi très recherché, on dit qu’il porte bonheur…

Salon de jarind marocain

Toute une palettes de couleurs franches dans cette réinterprétation d’un menzeh traditionnel où vient s’inviter une divinité indienne

Pour en faire autant chez vous, n’oubliez pas que les pièces marocaines sont grandes, hautes de plafond, qu’une couleur intense a tendance à rétrécir une pièce. Laissez un ou peut-être deux murs en blanc, ou bien peignez à mi-hauteur, pour imiter l’effet des zelliges. Des tissus peuvent suffire, rideaux, jetés de canapés, tapis et coussins mettent de la couleur de façon moins définitive que la peinture.

Un mobilier luxueusement travaillé

Des meubles délicatement sculptés et des sièges luxueusement tapissés sont les éléments de base des intérieurs marocains. Les assises sculptées des sièges, les coffres, les tables basses et les dessertes contrastent souvent avec des divans richement tapissés, des poufs ou même des coussins à même le sol.

Coin salon avec un canapé, une table basse et deux grands coussins marocains.

Il suffit de deux grands coussins recouverts de kilims, posés à même le sol, pour marocaniser ce living par ailleurs très occidental

Vous pouvez introduire ces éléments sans exploser votre budget. Par exemple, vous pouvez mettre un grand plateau de métal martelé sur une table, acheter quelques poufs ou coussins marocains, ils sont généralement bon marché. Les éléments sculptés peuvent être introduits dans une pièce déjà meublée grâce à des appliques en bois, par exemple.

Les tapis marocains

Les tapis marocains sont connus dans le monde entier. Ces tapis étaient utilisés comme literie, comme couverture ou même comme selle de cheval. Leurs dessins étaient des motifs abstraits et géométriques avec des palettes de couleurs très colorées ou, au contraire, neutres.

Une pièce très masculine avec des ton de brun et de beige

Un très beau tapis Beni Ouarain, une “table basse” qui est un grand bloc de bois brut, deux banquettes en angle avec de nombreux coussins, et deux poufs en cuir. Un “sedari” moderne

Les tapis marocains authentiques, contemporains ou vintage, peuvent coûter une fortune. Il en existe aussi de moins chers, des reproductions, si vous êtes adepte du do-it-yourself, vous pouvez recréer ces motifs en peignant des tapis monochrome. C’est plus facile à faire sur des tapis en sisal ou en jute, mais avec de l’habileté, vous pouvez arriver à recréer un Beni Ouarain sur un tapis blanc. (Ici, un tuto sur comment peindre un tapis en sisal)

Les tissus

Les tissus marocains, les soies comme les gazes, peuvent être utilisés et superposés pour séparer différents espaces dans une pièce, comme draperies ou pour protéger les meubles.

Tente marocaine recree

Il suffit de quelques tissus aux couleurs chaudes pour recréer une ambiance typiquement marocaine. Ici, dans un salon à Lille, une alcôve tendue de rouge et parsemée de coussins nous transporte dans une medina

Pour cela, rien de plus facile : allez régulièrement rendre visite à votre marchand de tissus préféré, cherchez les tissus avec des motifs très colorés, complexes, dans des tons chauds si possible, ou des tissus un peu transparents comme des gazes. Mélangez les motifs et les couleurs pour obtenir ce look marocain tellement recherché. Les tissus peuvent vous servir à couvrir des oreillers, des gros coussins de sol, ou comme tentures de portes.

Zelliges et carrelages

Les carrelages marocains, qu’on appelle zelliges, présentent une grande variété de formes géométriques, très codifiées, et de couleurs. Ils décorent les sols, les murs, parfois à mi-hauteur, parfois jusqu’au plafond, encadrent les portes, habillent les fontaines et les parterres de fleurs dans les patios.

Mur carreaux couleurs intenses

Un mur recouvert de carreaux arabisants d’un bleu turquoise intense, une réinterprétation des zelliges traditionnels

On trouve aujourd’hui facilement des carrelages à motifs marocains. Leurs looks à la fois classique et imposants fonctionnent très bien dans des aménagements traditionnels comme dans des appartements modernes. Vous pouvez en poser quelques-uns pour mettre l’accent sur une cheminée, créer un motif sur un sol. Si vous avez vraiment un petit budget, pensez aux vinyles ou aux peintures de type résine, avec des pochoirs.

Luminaires

Les lustres marocains sont un des éléments de la déco marocaine les plus immédiatement reconnaissables. En forme de lanternes, travaillés en métaux comme le cuivre, le laiton, l’argent ou le fer forgé, on les trouve dans toutes les tailles. Ces luminaires imposants diffusent une lumière et dessinent des ombres fascinantes sur les murs.

Salle a manger marocanisee

Une suspension constituée de plusieurs lanternes en métal noirci et un mur recouvert de carreaux aux motifs marocains suffisent à donner une ambiance exotique à cette salle à manger

On trouve un large choix de lanternes. Vous pouvez en installer de petites sur votre balcon ou dans vos fleurs. Pour le plafond, au lieu de prendre un très grand lustre (certains, au Maroc, sont plus haut qu’un homme, suspendus dans le patio central d’un grand riad de plusieurs étages…), faites un ensemble avec trois ou quatre suspensions différentes, assorties en formes et en couleurs.

Ferronnerie et dinanderie

L’art de travailler le métal s’est transmis de génération en génération, on produit au Maroc de très beaux objets en métal dont les décors complexes sont gravés, ciselés ou martelés. Cadres de miroirs, vases, luminaires, théières et plateaux ne sont que quelques exemples de ces objets travaillés à la main qui ornent chaque intérieur marocain.

4 vases de différentes tailles devant un mur recouvert de céramiques

Un assortiment de vases en métal martelé, un travail typique de la medina, renforce la note marocaine déjà donnée par les zelliges oranges

Chez vous, ne limitez pas les accessoires marocains à la pièce principale. Les grands bols sont une décoration parfaite pour la salle de bain ou la cuisine, les petits miroirs trouvent leur place près de la porte d’entrée, dans un couloir, sur une table dans la chambre. Comme le font les marocains, posez un plateau de métal ciselé sur un trépied bas pour en faire une table de salon

Les cuirs

Le même de “maroquinerie” vient de Maroc, le maroquin désignant au XVIII° siècle un cuir de haute qualité importé du Maroc. Les cuirs marocains sont produits à Fès et à Marrakech, dans de grandes tanneries artisanales qui préservent le savoir-faire traditionnel. Les cuirs sont souvent décorés, estampés ou peints avec des motifs géométriques.

Salon moderne pouf marocain

Le pouf en cuir marocain est sans doute l’article de déco qui s’exporte le plus. Ici il est parfaitement à sa place dans un salon contemporain

Si vous n’avez pas rapporté une peau achetée dans les tanneries, vous pouvez trouver des poufs en cuir à tous les prix. Les petits accessoires, comme les babouches, peuvent être suspendus au mur, en décoration.

Le tadelakt

Le tadelakt est une technique très particulière, un enduit de chaux à l’eau, coloré, qui permet d’étanchéifier les murs et les sols. Utilisé autrefois dans les citernes et les salles de bains, il a conquis toutes les pièces, grâce à sa beauté, sa surface lisse et douce aux subtiles variations de teintes. Dans les salons et les chambres, on joue souvent sur la texture, en en grattant une partie pour faire apparaître des motifs rugueux.

Salle de bain philippe starck

Il est gris anthracite dans cette salle de bains moderne d’un riad marrakchi, mais le tadelakt peut prendre toutes les couleurs que vous souhaitez.

Le vrai tadelakt est difficile à exporter. C’est une technique très particulière, qui demande un réel savoir-faire. Par contre, un béton ciré bien appliqué peut donner le même type de résultat, avec la douceur et l’étanchéité du support.

Si vous avez trouvé une erreur de frappe ou d’orthographe, vous pouvez nous la signaler simplement en sélectionnant le texte en question et en appuyant à la fois sur les touches Ctrl+Entrée. Pour faire un commentaire sur l’article c’est ici que cela se passe.

Partager.

Répondre

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :