Rally 4L Trophy…. le prétexte écologique et solidaire

70

Il y a deux choses qui reviennent régulièrement avec l’automne, et qui seraient des marronniers, donc, si l’espèce était répandue au Maroc :

  1. la recrudescence des candidats à l’ouverture de riad à Marrakech, à cause d’une émission à la télévision (par exemple la enième rediffusion de “Des Racines et des Ailes” ou du numéro de Capital, un peu ancien maintenant, expliquant qu’on pouvait s’offrir un riad pour pas cher dans la medina)
  2. l’afflux des dossiers de demande de sponsoring pour le 4L Trophy, un rallye étudiant et soi-disant “humanitaire” et “écologique” qui traverse le Maroc

Si les premiers se manifestent surtout sur les forums, les seconds ont la fâcheuse manie d’encombrer notre boite aux lettres. Le dernier message reçu faisait plus de 17 mega ! Or c’est une manifestation que nous ne sponsoriserons jamais, à la fois par conviction, contre ce que j’appelle les mauvais alibis écologiques et solidaires, et par bon sens économique.

L’alibi solidaire

Le pitch du raid, tel qu’il apparait sur leur site, c’est ça :

Le 4L Trophy ™ est un Raid Aventure réservé aux étudiants dans le désert marocain à bord de Renault 4L. Des jeunes en quête d’Aventure vivent une expérience unique mêlant défi sportif, dépaysement et solidarité.
Solidarité puisque l’objectif du 4L Trophy ™ est également d’acheminer des fournitures scolaires et sportives aux enfants les plus démunis du Maroc. Avec les années, cette recette a fait du 4L Trophy ™ le premier événement étudiant sportif et humanitaire d’Europe!

Et on précise un peu plus bas que ce seront 80 tonnes de fournitures scolaires qui seront apportées, par un rallye qui démarrera le 17 février 2011. Soit près de six mois après la rentrée des classes !
Autrement dit le condensé de ce qu’il ne faut pas faire.

Aider efficacement c’est ne pas se transformer en distributeur vroum-vroum

Oui, il est bien d’aider les enfants à faire des études, oui l’éducation est un des deux secteurs prioritaires au Maroc, et accessoirement, oui, le partenaire privilégié du 4L Trophy, l’association Enfants du Désert est une association sérieuse.
Mais…
1- la distribution, telle qu’elle est montrée sur ce reportage photo sur Flickr  par ||37|*( ressemble plus à un grand cirque médiatique avec caméras et mise en scène qu’à autre chose.

Distribution 4l trophy merzouga preparation decor

Tout d’abord on prépare la scène

Distribution 4l trophy merzouga organisation

Et l’organisation vérifie que tout est est bien enregistré pour la postérité et la prochaine édition du trophée

Distribution 4l trophy merzouga enfants patientent

Les enfants patientent, entre eux

Distribution 4l trophy merzouga etudiants donnent

Et puis on y va, chaque étudiant va donner un paquet à un écolier, à la file, et sans trop trainer (vu le nombre)

Distribution 4l trophy merzouga etudiants photographient

Enfin la plupart restent simplement à photographier

Distribution 4l trophy merzouga etudiants filment

et à photographier…

Distribution 4l trophy merzouga enfants marocains

… les enfants qui restent entre eux

Normalement, dans “humanitaire”, il y a “humain”, et on pourrait espérer au moins un contact, une discussion, un échange. Non, on a une armée de touristes qui apportent une mer de fournitures, les distribuent en vitesse en se prenant en photo et repartent. Il est où, le contact avec les gens ?

2-Même si les associations sont sérieuses, comment réellement cibler, comment éviter les abus, les détournements sur une telle masse ? Tous ceux qui travaillent au Maroc le savent, quand on donne, il faut faire un suivi, de très près. Qui le fera ?

3-les vrais besoins sont ailleurs que dans les “opérations cartables” (surtout en plein milieu d’année scolaire). Ils sont dans les constructions d’écoles, dans les équipements sanitaires, dans les possibilités de transport pour les élèves, voir d’hébergement. Dans les animations et les jumelages. Plein de choses qui ne se photographient pas dans un immense déballage. Dire qu’on va “scolariser dans de bonnes conditions” ou même “scolariser” tout court des enfants parce qu’on leur donne un cartable rempli de fournitures scolaires, c’est pousser le bouchon marketing un peu loin.

4-quand on organise des distributions comme ça, il ne faut pas s’étonner que le touriste / l’européen soit vu comme un distributeur, justement. Transformation du rapport très néfaste, monétisation de l’échange qui se traduit autrement, aux mêmes endroits par le “donne moi un dirham, donne moi un euro”.

Pour les fournitures scolaires, ça existe sur place au Maroc

C’est un point qu’on a tendance à oublier. Au Maroc, il y a – même dans les petits villages – des marchands qui vendent ces cahiers, cartables, stylos. A un prix nettement inférieur aux prix européens. Tant qu’à donner, autant donner économique (et donc plus), et ne pas casser l’économie locale.
Ce genre de distribution ne serait elle pas nettement plus utile si de l’argent était collecté, utilisé pour acheter au Maroc et ensuite distribuer ? (Ce qui permettrait aussi d’acheter des choses qu’on ne trouve pas en France, comme les livres du programme scolaire marocain, des dictionnaires d’arabe, etc.)

Le coût écologique du transport est aberrant

La 4L n’est sûrement pas un des véhicules les plus écolos qui soient. Elle date d’une époque où ces préoccupations n’existaient pas. Donc, même “retapée / tunée / améliorée”, transporter 80 tonnes de matériel dans des petites voitures poussives, au lieu d’un transport camion / bateau…. ça pollue, ça pollue beaucoup. Déjà un rallye ce n’est pas top, mais un rallye de 4L ce n’est pas bien, et un rallye de 4L surchargées… ça culmine. Le prix de l’inscription comprend une compensation carbone, je serais curieuse d’en voir le calcul.

L’aspect écologique n’est pas oublié parait-il

Toujours sur le site du Trophy, on peut lire :

C’est pourquoi, diverses actions sont menées par l’organisation pour préserver ce somptueux pays. Les participants sont bien évidememnt concernés par cette démarche. Ils sont sensibilisés au ramassage des déchets et à une “conduite souple” pour consommer moins de carburant.

complété par un prix spécial de Deloitte pour les meilleures actions écologiques.

A lire, il semble que cela se concentre surtout sur le ramassage des déchets. C’est déjà mieux que rien, dans un pays où le sac plastique s’accroche à tous les buissons.

Mais il y a aussi l’impact du rallye…. rallye, c’est course, c’est aussi du hors-piste. Déjà quand un 4×4 ou deux de nos circuits passent, on essaye de faire très attention, et on participe à des opérations de compensation carbone, pour essayer de replanter ailleurs.
Mais là, imaginez des centaines de voitures qui font ça :

4l trophy sable dunes merzouga

La 4L est sur le point de s’ensabler / Photo (c) par Jive Laurent

ou ça

Ensablement dunes 4ltrophy merzouga

Et cette 4L est complètement ensablée / Photo (c) de Jé from BZH

(On voit d’ailleurs bien les dizaines de traces sur cette photo que son auteur ne souhaite pas partager sur d’autres blogs).

Traces dunes merzouga

Traces de pneus dans les dunes près de Tazzarine, après le passage d’un rallye

Le désert est un environnement très fragile, écologiquement. Quand la voiture passe, la petite plante qui a mis des mois à pousser, en profitant de la moindre goutte de pluie, de la moindre humidité, la petite plante trépasse. Et tout ce qui va avec elle.

S’il y a une chose que je n’aime pas… ce sont les traces de pneus dans les dunes.

Une entreprise commerciale

Oui ça c’est la piste du Dakar, qui passait près de Tazarine. Et justement, il y a derrière le 4L Trophy une entreprise commerciale. Le présenter comme un rallye humanitaire, c’est faire passer l’accessoire et l’alibi avant la réalité.

Contrairement à ce que la communication ferait presque croire, le 4L Trophy n’est pas une ONG, ce n’est pas une action humanitaire. C’est un produit organisé par une entreprise, Desertours, fondée justement par des anciens du Dakar, et qui est très profitable.

La participation au Rallye coûte 3.360 euros cette année. Ce qui ne couvre pas les repas du midi, les boissons, l’essence, les péages et le trajet de liaison jusqu’au point de départ. Soit environ 195 euros par jour et par personne. Sans billet d’avion. On est quasiment au double d’un coût de circuit chez nous, en petit groupe et sans l’effet de masse et de négociation.

Il est vrai que ces frais comprennent “La promotion et la médiatisation de l’événement sur l’année précédant le départ, pendant et après le raid.”. Autrement dit la publicité de Désertours.

Pourquoi sponsoriser un tel événement ? Quel retour ?

J’ai beau chercher, je ne vois pas en quoi cela pourrait nous être utile de sponsoriser un équipage. Les retombées en terme d’image liées à un petit autocollant perdu sur une voiture parmi des centaines ? …. nulles.
Les raisons avancées par les demandeurs (toujours les mêmes, à croire qu’il y a un briefing de l’organisation) sont grosso-modo :

  1. améliorer sa notoriété
  2. améliorer son image au Maroc en montrant, je cite mon dernier demandeur “Montrer l’intérêt que vous porter à son développement, à la scolarisation d’enfants nécessiteux” (beuh, le vilain mot)
  3. véhiculer des valeurs fortes en étant associé aux actions du Trophy

Améliorer la notoriété de notre agence grâce au 4L Trophy ?

Il faut être réaliste : les entreprises qui sponsorisent des activités étudiantes ne le font pas pour se faire connaître de leurs clients, mais de leurs futurs employés potentiels. C’est plus un budget Ressources Humaines qu’autre chose.

Or l’Oasis de Mezgarne se voit mal embaucher un brillant H.E.C. ou Essec ou autre pour aller guider des touristes dans le désert.

Et je n’ai en plus aucunement envie de “sponsoriser” une entreprise, Desertours, qui organise des événements avec lesquels nous sommes en complet désaccord.
En revanche, c’est un peu lassant de recevoir de telles demandes de la part d’étudiants en marketing. Ou bien ils ne comprennent rien à ce qu’ils étudient, ou bien ils me prennent pour une idiote !!

Améliorer notre image au Maroc ?

Disons que notre clientèle est assez peu marocaine (malheureusement), et que surtout, nous avons nos propres actions. Proposer à une entreprise marocaine de montrer l’intérêt qu’elle porte à son propre pays…. je vous expliquerais volontiers quelques petites choses sur ce que nous faisons, et sur ce qui peut, ou pas, être intéressant en termes de communication pour une entreprise marocaine.

Véhiculer des valeurs fortes en étant associés aux actions du Trophy ?

Non, nous ne voulons pas être associés au Trophy. Les valeurs que nous essayons de promouvoir sont notamment celle d’un slow tourisme, d’un échange réel entre le visiteur et l’habitant, d’une découverte qui se fait au rythme du désert.

Le désert, c’est tout sauf un rallye automobile. L’action solidaire, sauf en cas d’urgence, ce ne sont pas des “distributions aux enfants nécessiteux”.

Un peu de savoir vivre dans les demandes

Mais si au moins on me prenait pour une idiote avec “courtoisie”, et dans le respect de la netiquette.

Non, chaque année je reçois des mails de plusieurs megas, le pompon étant remporté par un mail de 17 mega, reçu hier. 17 megas, au Maroc, quand par hasard on fait son boulot de professionnel du tourisme et qu’on n’est pas à son bureau, ou quand par hasard Maroc Télécom a des hoquets, cela peut représenter facilement plusieurs heures de téléchargement (plusieurs heures parce que ça s’interrompt, ça recommence, ça ne sait plus où ça en est).

Et pendant ce temps là, un mail urgent, que je devais envoyer à un client, restait “dans le tuyau”, et n’a été effectivement envoyé que 5 heures après le clic sur le bouton “envoi”.

La deuxième chose, c’est de me personnaliser le message. Comme vous ne pouvez pas deviner que je suis totalement contre ce rallye, au lieu d’envoyer un message bateau, standard, et non personnalisé, essayez de m’expliquer réellement pourquoi c’est intéressant pour moi, Oasis de Mezgarne, agence de voyage au Maroc, faisant déjà des actions “équitables / solidaires”, TPME dont le personnel se fout de savoir qu’il y a des autocollants sur une 4L, et que ses clients potentiels ne peuvent pas trouver dans la masse… Expliquez moi, peut être s’il y a une communication locale, si vous êtes une école de province, si ceci, si cela…

Vous savez, demander de l’argent, c’est comme faire une candidature, il faut y mettre les formes, un peu la tchatche, la séduction. (NB les dossiers des écoles de commerce sont loin d’être les meilleurs). Donc pas de mail circulaire, un vrai mail pour moi

La troisième chose, c’est de ne pas envoyer un mail à tout votre carnet d’adresse dans la liste des destinataires. Comme si je n’étais pas déjà suffisamment spammée !!
Oui parce que quand vous mettez une adresse en destinataire avec plein d’autres “collègues et néanmoins concurrents”, il y en a toujours 4 ou 5 pour la mémoriser, et ensuite m’envoyer tous les mails de promo.
Il y a un truc simplissime, ça s’appelle le “blind copy”, c’est le petit champ CCI dans votre logiciel de mail, ou sur yahoo… et ça sert justement à cacher les destinataires. Sinon il y a aussi le moyen de faire des mailings, une petite fonction php toute simple.
Si vous avez un site internet, profitez en pour alléger le dossier sponsoring, et surtout n’y laissez pas d’erreurs grossières.

Que des étudiants dont l’école participe au rallye depuis 9 ans mettent Zagora au nord-est de Ouarzazate, sur la route d’Erfoud me donne des doutes sur leur capacité à remporter les épreuves d’orientation.

En revanche, pour les étudiants en informatique, nous avons une offre de stage ouverte en permanence. C’est moins “sexy” que le rallye, mais très intéressant.

(Cet article a été publié en premier sur l’ancien site de l’Oasis de Mezgarne. Il a été largement discuté sur les forums “4L”, notamment ici.)

1 mise à jour le 09/03/2020 :

Mise à jour du prix pour l’édition 2021

Partager.

A propos de l'auteur

Avatar

"Mezgarne", c'est Marie-Aude, mais sous ce pseudonyme sont regroupés les articles qui avaient été publiés à l'origine sur le site de l'Oasis de Mezgarne, une activité touristique gérée de 2004 à 2015 avec son mari.

70 commentaires

  1. Avatar
    الباديخو le

    السلام
    je continue en français vu que vos lecteurs sont probablement plus francophones ou anglophones (touristes).
    Étant passé par une école d’ingénieurs française et connaissant de très près les participants, je ne trouve rien d’autre à ajouter à votre article: mes camarades ayant fait le 4L, dont la majorité déborde de bonne volonté, ont tous fait preuve de superficialité ont participant à ce rallye.
    Ce qui est encore plus triste, c’est la part de marocains, qui avait besoin d’aller jusqu’à Paris pour pouvoir découvrir la misère des écoliers du monde rural marocain… et quel découverte ! comme vous l’avez bien décrit, le contact entre les participants et les écoliers relève de l’éphémère et du spectacle pitoyable.
    Dommage, il auraient pu investir plus efficacement leur bonne volonté :-/

  2. Avatar
    Marie-Aude le

    و السلام الىكم و شكرن
    Je dois reconnaître que mes capacités à lire et écrire l’arabe sont encore du niveau du pré-primaire !! Comme vous le soulignez, il y a malheureusement dans tout cela aussi beaucoup de bonne volonté et de sincérité perdues. (C’est d’ailleurs plus pour cela que j’ai fait cet article, essayer d’expliquer de façon détaillée, en espérant que les candidats au rallye le liront avant de s’inscrire, et pas quand ils cherchent du sponsoring).
    J’ai lu vos articles, et j’apprécie beaucoup ce que vous dites. Votre région est très belle, même si nous y allons rarement. J’espère que nous aurons l’occasion de nous rencontrer un jour.

  3. Avatar

    Bonjour,
    Beau réquisitoire, tu me sembles fachée!
    Moi je suis sollicité pour (leur) vendre ma 4L !!!
    Et toujours avec un argumentaire éculé ! et pauvre !!
    A se demander quel est le niveau de ces écoles ou les étudiants ne savent pas aligner 2 mots de francais , n’ont aucun recul ni hauteur sur la vie, aucune notion de géographie physique et politique , qui prennent le Maroc pour un pays du tiers monde sans infrastructure et sans élites.
    Pitoyable, même avant d’aborder le pseudo humanitaire,le volet écolo, et la supercherie commerciale dans laquelle ils se lancent.
    bonne journée quand même !

  4. Avatar
    Marie-Aude le

    Oui j’étais énervée. Garde bien ta 4L … et bonne journée aussi !

  5. Avatar

    Bonjour,
    Je suis inscrit à l’édition 2011 du 4L Trophy.
    Je suis un condensé de “bonne volonté perdue” puisque je prépare le 4L Trophy depuis 1 an et demi maintenant en y consacrant beaucoup de mon temps. Je m’étais dit qu’apporter des fournitures scolaires et sportives ne me suffisait pas, donc je me suis débrouillé pour trouver un partenaire qui m’a confié quatre panneaux solaires. J’ai une totale confiance en l’ONG Enfants du désert qui fera je pense de mes dons un bon usage (les panneaux solaires ET les fournitures scolaires et sportives même si elles sont utilisées 6 mois plus tard). Je pense que beaucoup de familles en France aimeraient bénéficier d’une installation solaire qui allègerait leur facture d’électricité et je ne vois pas pourquoi il en serait différemment au Maroc, où qui plus est ceux-ci auront un rendement bien supérieur.
    Sur l’aspect “écologique”, j’ai fait aveuglément confiance à Désertours et l’étiquette ONU de la compensation carbone, je n’ai pas fait le calcul non plus et je n’oserais pas m’avancer sur la réalité de cette compensation, mais si mes panneaux solaires fonctionnent pendant quelques années, le gain aura compensé je le pense les litres d’essence consommés pour les acheminer au Maroc.
    Si évidemment beaucoup d’améliorations sont à apporter à la collecte des fournitures (en faisant fonctionner l’économie locale) et leur distribution (si je désire participer à ce raid, c’est parce que je désire aller au contact des populations présentes dans les zones du Maroc que nous allons visiter, en toute humilité), la principale composante de mon projet reste la solidarité entre les peuples, surtout lorsqu’ils sont aussi proches que les peuples français et marocains, et je compte bien continuer à oeuvrer en ce sens tout au long de ma future vie professionnelle et même après.
    La vision du Touriste comme un portefeuille sur pattes n’est pas réservée au Maroc et résulte d’une différence de richesse à un plus haut niveau (entre pays). Cela ne cautionne en rien les comportements de certains touristes que j’ai pu rencontrer dans certains pays lors de mes voyages, mais là encore ne mettez pas “tout le monde dans le même sac” s’il vous plait.
    Finalement peut-être suis-je naïf mais je préfère participer au 4L Trophy que de rester chez moi à ne rien faire ou venir au Maroc en tant que touriste (où de toute façon j’ai 90% de chances de tomber sur une société de tourisme qui m’emmènera visiter un village “typique” et où les choses se passeront exactement de la même façon : photos, on laisse un peu d’argent et on retourne chez soi montrer ces beaux souvenirs à notre famille et nos amis).
    Si vous êtes les artisans d’un autre type de tourisme, je vous soutiens à 300 %.
    Mais je voudrais vous demander : dois-je me désinscrire?

  6. Avatar
    Marie-Aude le

    Bonjour,
    et tout d’abord merci d’avoir pris la peine de commenter longuement, et d’expliquer votre position.
    Je ne peux pas répondre à la question finale… je voudrais préciser une chose : même si ce n’est pas mon type de plaisir / tourisme, etc. je comprends parfaitement qu’on puisse avoir du plaisir à faire un rallye. Ce qui me déplait dans celui ci ce sont ces alibis, et le mélange des genres.
    Autrement dit, chacun ses plaisirs pervers :) (un des miens ce sont des petites capsules de café de toutes les couleurs promues par un acteur beau gosse. C’est un non sens économique et un truc hautement polluant, mais j’assume).
    Vos chances de tomber sur une société de tourisme qui vous mette ‘en bocal’ existent, en effet, et c’est toute la problématique du touriste, par opposition à un certain type de voyageur, rare, celui qui a beaucoup de temps, des moyens, (il faut des moyens pour avoir du temps), ou la personne qui va dans un pays pour son travail, par exemple. Et il y a toujours une petite part de mise en scène dans la relation entre le visiteur et le visité. Mais il y a des façons de faire qui vont minimiser cette part : y aller de façon autonome, en ne prenant un guide que pour ce qui est dangereux de faire seul, ou bien, effectivement, y aller avec une des multiples petites agences comme la nôtres.
    Ce qui est certain, c’est qu’au Maroc comme ailleurs, la rencontre réelle ne peut se faire dans la rapidité, et dans la masse d’un très grand groupe.
    Bien sûr, nous montrons du typique. Bien sûr, nous amenons nos clients dans de beaux endroits, et nous essayons de leur faire un condensé de la vie marocaine. Mais nous sélectionnons aussi des endroits nettement moins connus, ceux qui le souhaitent ont la possibilité de faire des visites de village en petits groupes avec des membres d’associations, et je crois que si la recherche de contact et de compréhension est sincère, la possibilité est apportée d’un contact plus riche.
    Vous posez beaucoup de bonnes questions, et je serais ravie d’avoir l’occasion de discuter plus longuement avec vous.
    En ce qui concerne les fournitures scolaires, je maintiens tout ce que j’ai dit (en résumé, c’est du gâchis, car c’est très loin d’être l’essentiel, et dans ce domaine, les dons en argent dépensé localement sont beaucoup plus efficaces). En plus, depuis quelques temps, l’état marocain prend à sa charge ces “opérations cartables”, et chaque écolier marocain reçoit à la rentrée un cartable semblable à celui que vous allez apporter. Il est vraisemblable que vos dons finiront en doublon avec ces opérations, mais je l’ai écrit, je pense aussi que l’ONG sélectionnée est un partenaire sérieux.
    En revanche, la grand messe de distribution… ça les photos que j’ai vues me restent encore en travers de la gorge.
    Sur l’aspect écologique, je n’ai pas accès aux calculs non plus de compensation carbone, je suis en revanche certaine qu’elle ne prend pas en compte le reste de l’impact environnemental, notamment sur le désert. Et je sais aussi qu’il faut beaucoup d’arbres, longtemps, pour compenser du carbone.
    Je crois effectivement que ce que vous écrivez est un très bon exemple de “bonne volonté gâchée” (ne voyez pas d’ironie ou de dépréciation dans “bonne volonté”).
    J’espère très sincèrement, étant donné vos priorités, que ce raid ne vous décevra pas.

  7. Avatar

    Bonjour,
    Je retrouve malheureusement dans votre article tout ce que nous avons pu ressentir après notre raid. Jeunes élèves ingénieurs en 2005-2006, nous nous sommes lancés ‘à corps perdus’ dans 1 an de travail pour la participation à cette aventure. A ce moment-là, nous ne percevions que des aspects positifs, une manière de mêler l’utile à l’agréable et de modestement faire un petit bout d’humanitaire. La préparation d’un tel circuit est très longue, pas évidente, prend une énorme partie de son temps libre, mais la description de l’organisateur semble en valoir le coup.
    Au départ du raid, nous étions surmotivés, avec des voitures remplies à craquer de fournitures neuves, bien protégées et largement au delà des minima demandés par l’organisation. Nous étions heureux des futurs contacts humains, des rencontres avec les locaux, de la découverte du pays, etc… C’était probablement naif mais ça nous motivait énormément.
    La déconvenue a été grande. On passe ses journées en file indienne de voitures, à suivre des jeunes gens se comportant en ‘colonisateurs bienfaisants’ qui balancent à longueur de trajet des stylos et cahiers par les fenêtres sans prendre le temps de s’arrêter. Le résultat de ça, des enfants agressifs, cherchant à stopper les voitures en faisant des barages humains sur les routes, dans et hors des villages. Dangereux pour eux, très désagréable pour nous, les contacts semblent vite réduits à néant. Il y a aussi ceux qui sont venus pour faire la course, clairement, avec des bolides gonflés aux hormones et qui ruinent une fois de plus nos espoirs d’un dialogue. Enfin, il y a l’organisation : pas adaptée au nombre de participants, les phases d’attentes sont longues, sans information, les épreuves ‘ludiques’ (franchissement d’un col, etc…) sont pour la plupart annulées après passage du premier tiers des concurrents, les campements sont loin de toute population, alternant entre les champs de boue insalubres et les auberges de luxe (propriété personnelle du patron de Désertours Jean-Jacques Rey (ex: Merzouga), la boucle est bouclée) où les seuls locaux sont finalement des ‘serviteurs’ comme il en existe partout dans le monde, payés à coup de lance-pierre et se devant de faire bonne figure.
    La remise officielle des fournitures, que nous croyions réparties sur toutes les étapes du parcours est en faite réduite à une grand messe médiatique, dans l’hôtel de JJ où tout le monde vient entasser dans un grand fatra et pêle mêle des fournitures dans un état parfois proche du minable et dont la répartition frise le ridicule (combien de participants transportent 15 ramettes de papiers pour faire ‘le poids réglementaire’…). Chacun y va de sa photo avec son petit nécessiteux que l’on a sauvé en bons occidentaux consciencieux et généreux que nous sommes. En 2h tout est plié, les bulldozers ont ramassés les cartons, le tout est confié à une association locale dont nous n’avons jamais entendu parlé, et nous ne verrons jamais aucun compte-rendu sérieux de la distribution, juste une série de chiffres le dernier jour dans le luxueux Fantasia de Marrakech (où le repas final se composera d’un bol de semoule et d’une cuisse de poulet), pour épater le chalant : 50 tonnes de fournitures ! Ca claque ! Il aura fallu 1400 personnes et plus de 2 millions d’euros de frais d’engagement (3000€ x 700 équipes) pour arriver à ce résultat.
    Heureusement, il y a certains côtés positifs. La découverte de paysages extraordinaires essentiellement. Et parfois quand on est perdus dans le désert, un peu éloignés de la piste principale, on tombe sur des gens simples accueillants, avec qui il est possible de discuter sans s’agresser mutuellement. Ceux là nous leur avons donné tout ce qu’il nous restait, et nous avons fait notre photo de groupe, pas pour la ramener en trophée de chasse mais en souvenir d’un moment de vie inoubliable, ce moment que nous nous attendions à vivre beaucoup plus souvent pendant nos 12 mois de travail.
    Au final, lorsque le raid est terminé, il reste une impression amer d’avoir financé cette grosse machine qu’est Désertours, entreprise très astucieuse qui a su déléguer gratuitement l’organisation de son raid à une école de commerce pour diminuer ses charges. On se demande sincèrement où sont passés les 3000€ dûrement quémandés auprès des généreuses petites entreprises de nos coins de France et d’Europe perdus.
    Ca ne nous dédouane pas, mais nous avons effectué un bilan de notre action auprès de nos sponsors, le plus objectivement possible, plusieurs nous ont remercié de notre franchise et n’ont pas souhaité renouveler leur participation, cela veut tout dire.
    Pour finir mon commentaire, la situation n’est malheureusement pas simplifiable à l’extrême en disant : les étudiants sont des gentils bénévoles trompés par le gros méchant Désertours. Pendant tout le raid, il apparaît que les institutions gouvernementales marocaines sont bien préparées à l’événement. La police nous fait la circulation comme à des ministres, les douanes sont très laxistes lors du passage des voitures, etc…
    Un raid pareil (15 000 étudiants en 13 ans) ne peut se faire sans une participation active du pays receveur. De plus de nombreux organismes prestigieux autorisent l’association de leur nom à l’événement : Les enfants du désert, la croix-rouge, l’unicef, etc…
    Tout va bien dans le meilleur des mondes donc pour ce cher Jean-Jacques Rey qui a également réussi à imposer son rallye chic ‘La rose des sables’ dont les maîtres mots sont une nouvelle fois humanitaire et éco-citoyenneté, à bords de monstres mécaniques bien plus dangeureux que des 4L…
    Mais je m’égare. Merci pour cet article, j’espère qu’il ouvrira quelques yeux.

  8. Avatar
    Marie-Aude le

    C’est moi qui vous remercie de votre témoignage. C’est triste de recevoir une telle confirmation, qui va au delà de ce que j’avais imaginé.
    Et je suis heureuse que malgré tout, ce rallye vous ai donné l’occasion d’un véritable contact humain, avec des gens qui sont effectivement simples, chaleureux et accueillants. Le “reste” leur aura été très précieux.
    Oui, il est évident que l’état marocain aide et facilite ce genre d’opérations. D’abord parce qu’une partie des “dons” sont en réalité recyclés. Ainsi depuis deux ans, l’état distribue à la rentrée scolaire des cartables à tous les écoliers, je pense qu’une bonne partie des fournitures vont rejoindre les stocks utilisés par l’état pour cela.
    D’autre part, parce que c’est pour lui une formidable réclame touristique. Combien de participants à ce raid n’auront qu’une envie : revenir dans de meilleures conditions ? Et même sans cela, une bonne partie du pactole va rentrer au Maroc sous formes de devises. Une partie de ce pactole ira même dans des poches un peu moins nécessiteuses que celles auxquelles il était destiné.
    La “naïveté” des participants est une bonne chose, parce que c’est aussi le signe d’un engagement et d’une générosité réelle. Elle est normale. Avant de bien connaître le Maroc, et de voir de très près l’envers de certains décors, j’avais la même.
    En vous lisant, une idée m’est venue. Nous sommes une petite structure, et en dehors de nos opinions, nous n’avons tout simplement pas la surface pour organiser un tel événement. En revanche, il rentre parfaitement dans nos possibilités d’aider un groupe d’étudiants (disons une vingtaine de personnes au maximum) à préparer un voyage (et pas un rallye). C’est à dire vous conseiller sur l’itinéraire, les hébergements, et vous mettre en contact avec des associations locales, préparer le passage à la douane, etc.
    Nous ne ferions pas cela en tant que voyagistes, c’est à dire que tous les frais seraient directement à votre charge, mais je peux vous assurer que le budget ne serait pas aussi élevé… et l’expérience totalement différente !
    Aujourd’hui, l’écologie, le green washing, l’humanitaire sont effectivement des tartes à la crèmes utilisées pour tout justifier. Mais le besoin reste réel.

  9. Avatar

    Bonjour!
    Merci à Mezgarne d’avoir su si bien, et si exhaustivement, analyser le problème et à Romain pour ce témoignage d’une grande lucidité.
    Le 4L Trophy n’est hélas qu’une des facettes du phénomène des rallyes “humanitaires”; il y a aussi les “Roses des Sables”, les “Gazelles”, le “Club Furious Celica”, auxquels s’ajoutent les rallyes espagnols, italiens et autres. Difficile d’en faire l’inventaire! Mais facile de trouver, dans le secteur, les traces -dans tous les sens du mot- de leurs passages…

  10. Avatar

    Je pense que ce que tu racontes est pertinent, par contre c’est un peu pris par le petit bout de la lorgnette.
    Si tu veux mettre en cause quelque chose, prends un peu de recul. Le rallye de gazelles c’est bien pire, etc etc ..
    C’est ton pays qui favorise ce genre de manifestation. S’il faut pointer du doigt quelqu’un , ce ne sont pas les quelques ados qui s’éclatent en 4L poussives, ce sont vos dirigeants qui cautionnent ce genre de manifestations.

  11. Avatar
    Marie-Aude le

    Comme je te l’ai dit par mp, je ne préfère pas le rallye Aicha des Gazelles, simplement ses participants ne me démarchent pas chaque année.
    Sinon, le Rallye 4l s’enorgueillit de plus de 1.200 équipages, ça fait largement plus que “quelques ados”.
    Et si les dirigeants du Maroc cautionnent effectivement ce genre de manifestations, on n’est pas obligé d’adhérer à tout, non ?

  12. Avatar

    Bonjour Mezgarne,
    Tu as raison, il faut toujours garder son libre arbitre ! (à tout moment et n’importe où)
    En tout cas ton site donne envie de passer du bon temps dans ce pays, en 4×4 ou tout simplement avec ses baskets !!
    Bonne continuation !!

  13. Avatar

    Je viens sur ce post en touriste.j’ai un avis trés mitigé sur la question, d’abord je ne connaissais pas l’envers du décor, je restait figé sur ma position d’amateur de 4l et sur le terme “humanitaire” du trophy, je savais que certaines voitures étaient caillassées le long du parcours et je ne comprenais pas vraiment pourquoi puisque même les étudiants qui revenaient n’en avaient pas d’explication.
    Mitigé car certains de tes propos me choquent, donner de l’argent plutot que des fournitures par exemple, crois tu sincerement que de l’argent serait mieux gérés? les fournitures scolaires sont beaucoup plus facile à collecter pour les étudiants qui n’engagent que peu de frais puisque souvent ce sont les sponsors qui offrent, et pour les 3000€ de participation, c’est pareil! souvent, eux ne prennent en charge que leur voiture et les frais annexes. Ensuite 6 mois aprés la rentrée; en septembre prochain n’y aura t il pas une autre rentrée? Enfin et pour finir je pense quand même (sans pour autant avoir vu) que ces quelques étudiants ne font pas que passer et font tout de même vivre un peu l’économie, ils doivent bien manger, boire, ramener quatre souvenirs de leur périple Marocain; voilà ce qui me déplait dans tes propos un peu trop salés.
    Maintenant je vais apporter de l’eau à ton moulin, comme je le disais je suis amateur de r4 et nous préparons des voitures pour le trophy (pas des monstres mais des 4l bien réglées) j’ai donc eu l’occasion de cotoyer les étudiants qui participent à ce raid, certains sont vraiment impliqués dans cette pseudo action humanitaire, et la collecte de fournitures et bien plus importante pour eux que leur monture, pour d’autres en revanche (et j’en ai eu un bel exemple cette année) le trophy n’est qu’un faire valoir aux yeux des autres, une mascarade humanitaire, l’occasion de faire les belles photos avec un gamin souriant qui vient chercher un cartable.J’ai eu l’exemple d’une petite pour qui partir au trophy n’était que le pretexte de faire payer une 4l toute repeinte avec toit ouvrant à ses parents sans autre but que d’être belle, ah si on avais pus la caillasser au sortir du garage! j’ai trouvé son attitude minable et dévalorisante pour le coté solidarité! mais comme toujours dans l’humanitaire, il y a des bons et des mauvais, c’est comme ça, c’est la nature humaine!.
    Jean-Jacques Rey à présent je ne savais même pas qui était ce monsieur avant ton post et je comprends mieux à présent à qui profite ce business énorme, à une grosse multinationale, comme d’habitude! quitte à jeter la pierre, autant que ce soit à lui. Quoi qu’il en soit saches que ton message circule au sein même des collectionneurs de trelle et que d’ores et déjà, tu as ouvert le débat, et les yeux de certains, je pense que votre rôle et de tenter d’ouvrir les yeux aux jeunes qui participent à l’évenement, souvent ce sont toujours les mêmes écôles qui participent, donc c’est eux que passeront le relais de vos revandications, bonne continuation,
    DJé

  14. Avatar

    Je voudrais si possible avoir des photos de ces jeunes qui font un trés beau travail et en particulier de mon petit-fils: Benoit DEHAIS.Merci et a bientôt.
    M. DEHAIS

  15. Avatar
    Marie-Aude le

    Cher Monsieur, je crains qu’il ne soit pas possible de vous satisfaire. Nous n’avons rien à voir avec le rallye, nous sommes juste une agence de voyage marocaine. Ce sont les participants qui peuvent vous donner des photos.
    Quant à qualifier le rallye de “très beau travail”, cela se discute. Que pensez vous des arguments qui ont été expliqués ici ?

  16. Avatar
    Marie-Aude le

    @djé
    Oui, je pense sincèrement que de l’argent est plus utile que des fournitures scolaires apportées de France.
    Mieux géré ? Sûrement pas moins mal. Aujourd’hui, ces fournitures sont remises à des grosses associations, qui les envoient ensuite en partie à la fondation Mohamed V. Alors oui, je pense que de l’argent serait plus utile, et que la fondation pourrait en faire ce qu’elle veut.
    Et surtout, encore une fois, que des fournitures achetées au Maroc permettent de faire vivre les commerces marocains.
    Je crois que je vais même te choquer encore plus. Les fournitures scolaires, c’est l’attrape gogo de l’humanitaire. C’est bien, c’est émouvant tous ces enfants avec leurs grands yeux tellement mignons, l’école c’est bien, (je cite des touristes).
    Bref tout le monde a envie de donner des fournitures scolaires.
    Après il y a d’autres choses. Moins “mignonnes”, moins “valorisantes”. Tout aussi nécessaires… les associations qui accueillent les femmes, par exemple, le support aux handicapés, le développement des micros projets, le support aux étudiants (curieusement, on envoie toujours des livres pour les gamins, jamais pour les bacheliers qui tentent de poursuivre leurs études à l’université)….
    Je ne critique pas directement les étudiants, je critique une organisation qui fait un beurre monstrueux sur les bons sentiments, et qui fait qu’une bonne part des étudiants en question, ceux qui sont sincères, vont sans doute revenir plus ou moins déçus.
    J’ajoute que j’ai piqué mon coup de sang sur le Rallye des 4L, mais que j’ai un peu les mêmes sentiments à l’égard des touristes qui souhaitent venir faire une semaine d’humanitaire en vacances. L’humanitaire n’est pas un produit de consommation, et surtout pour vraiment aider, il faut en avoir le temps.
    Suite à ce post – dont je suis très contente qu’il circule ^^ – je suis en contact avec un équipage qui se prépare pour l’année prochaine, et nous essayons de trouver une bonne solution pour cette partie du rallye. Les contraintes qui pèsent sur eux en termes d’emploi du temps notamment, rendent tout ça très difficile.
    Merci en tout cas pour ton opinion franche. Je ne m’attendais pas à tant de retours, et je suis heureuse de pouvoir continuer la discussion

  17. Avatar

    100% d’accord avec ROMAIN,
    Mais il serai bon de se renseigner, avant de dire n’importe quoi comme le fait AJFT….
    Le “FURIOUS CELICA TEAM ”
    1) nous somme un club de voiture et avons chacun un travail à coté. aucun salaire n’est tiré du club.
    2) C’est le club qui paye tout le voyage aux adhérents par le biais de nos sponsors.Nous somme très loin des 3000€.
    3)Solidarité, OUI cela permet a certaine personnes du club non fortunées de voyager gratuitement.
    4)Solidarité, oui nous amenons avec nous des vêtements, chaussures, jouets en les distribuant directement dans les villages les plus éloignés ( sans intermédiaire)tout le
    long de notre séjour .
    Nous logeons uniquement en camping ou dans les village accueilli chez l’habitant faisons travailler l’économie sur place.
    Nous ne faisons pas que la MAROC…
    Ne mélangeons pas tout avec n’importe qui et n’importe quoi

  18. Avatar

    4)Solidarité, oui nous amenons avec nous des ****vêtements, chaussures, jouets en les distribuant directement dans les villages les plus éloignés ( sans intermédiaire)tout le
    long de notre séjour ****
    Distribuer, pour se dédouanner , en dépit du bon sens , est ce de la “solidarit” ??? tout juste de l’aumone, avec juste une vision à très court terme !!.
    **** Nous logeons uniquement en camping ou dans les village accueilli chez l’habitant faisons travailler l’économie sur place. ****
    Ca doit pas chercher bien loin , les “dépenses sur place” ???
    *** avant de dire n’importe quoi comme le fait AJFT…. ****
    Je sais par expérience , que cette personne, AJFT, dit rarement n’importe quoi… un fin connaisseur des arnaques pratiquées au Maroc !!

  19. Avatar

    **** j’ai un peu les mêmes sentiments à l’égard des touristes qui souhaitent venir faire une semaine d’humanitaire en vacances ****
    Ne serait il pas pertinent d’ouvrir un nouveau sujet la dessus !!
    ces associations , un peu “franchisées” des fameuses (ou fumeuses) associations du Togo et de l’Afrique de l’ouest, qui sévissent autour de Er Rachidia, sont en pleines campagnes de recrutement pour leur contingent de victimes pour l’été !!

  20. Avatar

    Ouvrir un nouveau sujet pour dire quoi..!
    Avec des gens comme vous qui faites l’amalgame entre gros TOUR opérator (4L trophy) but à engranger de l’argent et nous petit club petit club qui venons passer 12 jours de vacances au MAROC !!!!
    Discuter de quoi avec vous qui parler comme un inepte sur nous , sans nous connaitre.
    Pour entendre dire ” ça doit pas chercher loin, les dépenses sur places”
    vous êtes qui pour nous dire ce que nous avons à faire ?
    Si cela ne vous conviens pas , alors offrez nous l’hôtel 5 étoiles…!
    Moi je pense que vous devez faire partir de ces gens sur place qui nous bombarde de leurs prestations: hôtel ou séjour organiser et dont nous ne répondons aux émail. Et non content, vous vous permettez de nous diffamer, alors comment nous connaitre autrement , nous qui ne faisons aucunes PUB…!
    Nous Organisons nos voyages comme bon nous semble, si cela vous déplais que l’on donne alors allez voir ailleurs…
    Vos raisonnements d’ignare rien à foutre.
    Nos ami du MAROC nous ne les laisserons pas tomber c’est une histoire de cœur.
    Moi cela fait 15 ans que vais au MAROC,alors votre récital a la noix ou votre discours au petit QI gardez le pour vous.
    VOUS PARLEZ COMME UN LIVRE CERTE MAIS RAISONNEZ COMME LA COUVERTURE.
    A BON ENTENDEUR.

  21. Avatar

    Un grand MERCI a AJFT
    nous comparer au 4L trophy, rallye des gazelles ETC…EUX 1500 Véhicules,
    nous 8 véhicules et 15 personnes !!!
    Révise un peut ta leçon au lieu de raconter des C….RIES

  22. Avatar
    Marie-Aude le

    JL 34, vous seriez bien aimable de vous calmer, et d’employer un ton correct, comme tout le monde jusqu’à maintenant sur ce sujet.
    J’avoue que je vous trouvais plutôt sympa avant d’arriver à vos derniers commentaires, j’étais allée voir votre site.
    Deuxièmement, au cas où vous auriez été assez calme pour lire correctement ce que Claude a écrit, c’est à moi, éditeur de ce blog, qu’il proposait d’ouvrir un nouveau sujet, pour parler d’autre chose.
    Je ne sais pas trop à qui vous répondez, c’est un peu confus, mais pour résumer ce que moi, éditeur de ce blog, vivant au Maroc, mariée à un marocain pense de vous :
    – je ne vous connais ni d’Eve ni d’Adam, je n’avais jamais entendu parler de vous
    – votre site ne permet pas de se faire une opinion sur vos activités, ni sur la façon dont elles sont conduites, ce qui est pour moi l’essentiel : entre la distribution alibi dont je parle dans cet article et un vrai transfert d’aide, pensé, suivi, etc… il y a souvent peu de choses, un état d’esprit, notamment
    – je reste très sceptique sur toute opération humanitaire à l’occasion d’un raid, parce que le raid est incompatible avec le “suivi local”, la mise en place, etc… plutôt que d’insulter dès qu’on n’est pas d’accord avec vous, vous pourriez peut être expliquer comment vous gérez cet aspect ?
    – C’est le sens du message d’AJFT : il a cité un certain nombre de rallyes “humanitaires” (et je partage ces guillemets) qui se multiplient aujourd’hui. Vous allez au Maroc depuis quinze ans ? C’est bien, mais ça ne veut pas dire que le phénomène, globalement, n’existe pas, et que votre rallye soit, parmi d’autres, une des “courses humanitaires”, dont la mode a commencé avec le Paris Dakar.
    Je ne sais pas comment il vous connaît… enfin il connaît votre nom, peut être vous a t il vu passer un jour, peut être est il en contact avec des gens qui vous connaissent, des associations ou autre. En revanche, ce dont je suis sûre, c’est qu’il n’y a aucune diffamation dans ses propos, en revanche dans les vôtres, il y a injure publique.
    En espérant que vous redeviendrez cordial

  23. Avatar

    Je suis calme, avec les gens posés et réfléchis.
    Un bon exemple, voila environ 4 ans je suis passé par une agence MAROCAINE et ce fut un désastre au niveau prestations….est ce pour cela que je vais mettre toutes les agences dans le même panier ? et vous citant avec les autres comme a éviter….!
    Non , je ne vous connais pas et je n’es jamais travaillé avec vous pour savoir la qualité de vos prestations. Donc je me tais ce que AJFT aurai du faire.
    Une autre chose…Ne pas confondre HUMANITAIRE dont beaucoup d’organismes se disent et dont c’est un bon moyen d’empocher de l’argent .
    Nous c’est de la solidarité rien à empocher,ni médiatisé.
    Si vous avez regardez notre site MEZGARNE ,nous c’est RALLYE TOURISTIQUE.
    Rallye touristique est employé pour décrire un voyage en voiture touristique et dont nous circulons sur les routes. Pas de chrono, pas de traversée du désert….
    J’espère avoir été clair et sans rancune, juste remettre les gens insensés à leur place .
    bien cordialement
    Nota: très bon site et bonne continuation.

  24. Avatar
    Marie-Aude le

    Voilà, je vous préfère comme ça :)
    Après il est tout à fait possible qu’AJFT vous ait assimilé à d’autres rallyes sans vous connaître, ce qui est clair c’est que vous n’êtes pas une entreprise commerciale comme ceux qui me tapent sur le système.
    Bonne continuation à vous aussi.

  25. Avatar
    joseph Martin le

    bonjour,
    j’aime le Maroc et reviens y voyager. J’ai même appris un peu le darija, et je pense que vous avez raison sur l’analyse du bien-fondé de ce rallye en R4 ! Je les ai vues partir de france encore cette année et je trouve qu’on est dans le folklore !
    Je dois repartir en vélo sur vos belles routes entre agadir et marrakech !
    bien cordialement
    un lecteur occasionnel
    JM

  26. Avatar

    Bonjour tous le monde,
    Je suis eloise, je viens de trouver votre site et me retrouve un peu désapointé en vous lisant. Je vous explique, je reve depuis longtemps de partir à la rencontre du peuple marocain car je suis fasciné. Et je souhaitais le faire par l’intermédiaire d’un evenement tels que le 4l trophy ou le student challenge (car visiblement les 2 sont dans le même style).
    Mais en vous lisant je prend peur, est ce très utile que je continue mes démarches si vos commentaires sont réalistes??
    Bien cordialement

  27. Avatar
    Marie-Aude le

    Bonjour Torino, la seule chose dont je suis sure et certaine, c’est que de tels événements ne vous permettent pas une vraie rencontre.
    Réfléchissez comment on peut “rencontrer” des gens en faisant une course ? La rencontre demande du temps et de la disponibilité, le rallye remplit votre emploi du temps….

  28. Avatar

    oui c’est certain mais c’est la seule façon que j’ai trouvé pour partir avec des gens
    car je viens d’arriver en france pour des études et le projet m’a semblé bien
    j’ai vu pas mal de personnes qui l’avait fait et semble t’il que le projet est bon

  29. Avatar
    Marie-Aude le

    Eh bien tout dépend de ce que vous en attendez. Pour partir au Maroc, vous pouvez contacter des agences locales, ça sera largement moins cher que ce que le rallye vous facture, ou rechercher des compagnons de voyage sur un forum.

  30. Avatar

    Merci pour cet article qui fait voir l’envers du décor… Avec une amie nous envisagions sérieusement de se lancer dans l’aventure, mais ce post nous en a fait passer l’envie à temps.
    Comme la plupart des étudiants je pense, ce qui me me plaisait dans ce rally c’était l’idée de jouer les aventurières dans ce magnifique pays, tout faisant une “bonne action” (ça paraît terriblement naïf dit comme ça).
    Si désormais il est hors de question que je participe à ce genre d’évènement, qui représente tout ce que je déteste, j’ai toujours autant envie de partir à la découverte du Maroc. J’ai eu l’occasion d’y aller une fois à l’occasion de vacances en familles, c’est à dire dans un des dix millions d’hôtels qui entourent Marrakesh… Alors bien sûr c’était très agréable, mais moi qui suis tombée totalement sous le charme du pays, et des quelques Marocains que j’ai eu l’occasion de rencontrer, je suis restée sur ma faim de découverte.
    C’est pourquoi j’aimerai vraiment y retourner avec mon sac à dos, et découvrir le pays à fond cette fois. D’ailleurs il y a un commentaire qui parle d’un voyage à vélo, j’aimerai bien en savoir plus, même si c’est un projet personnel !
    Sinon, pour ce qui est de “faire de l’humanitaire”, je suis de plus en plus convaincue que ce n’est pas quelque chose qu’on peut faire comme ça, pendant les vacances, sur une ou deux semaines. Oui, on peut faire de bonnes actions, aider les gens si on en a la possibilité, et c’est déjà super ! Mais on peut le faire sans être venu spécialement dans ce but ! Ce n’est que mon ressenti, mais je suis d’accord avec l’un des commentaires qui disait que cela faisait un peu “aumône”…
    Voilà, j’ai beaucoup écrit, mais je tenais à participer à ce débat que je suis depuis quelques temps, et à remercier Mezgarne pour avoir ouvert les yeux pauvre petit esprit innocent ! =)

  31. Avatar

    J’ai découvert le Maroc en 2005 avec ma fille qui avait alors 15 ans en camping car. Dans un des terrains de camping où nous avons séjourné, un gamin de 2 ans de plus qu’elle travaillait au camping pour 90 € par mois car ses parents ne pouvaient pas lui payer d’études. J’ai bien insisté auprés de ma fille pour qu’elle se rende compte de la chance qu’elle avait que ses parents, certes séparés, pouvaient lui permettre d’étudier.
    Depuis, je vais au moins deux fois pas an au Maroc, j’y ai de véritables amis, j’ai amené à ce gamin une mobylette qui lui permet de bodder le soir dans les quartiers touristiques de Marrakech et d’être à l’Université, il vient d’obtenir sa licence en droit….
    J’amène à chaque fois des sacs poubelles plein de vêtements, un vélo à une gamine de l’age de ma fille qui faisait 6 km a pieds matin et soir pour aller à l’école.
    Pour revenir au sujet de départ, je suis fan de 4L, j’en possède plusieurs, j’étais à Merzouga lors du 2010 et je me dis que même si un mec, ou un groupe de mecs s’en mettent plein les fouilles en organisant le Trophy, ce qui est apporté sur place aide forcément.
    Quand à acheter sur place pour faire fonctionner le commerce local, OK, à condition que les gens qui ont ces besoins en ai les moyens, souvent ce n’est pas le cas.
    La dernière fois que je suis passé à Erfoud où habite la gamine à qui j’ai donné le vélo, elle n’avait même pas quelques dirams pour s’acheter un cailler, je lui en ai acheté 3.
    Les retraités gavés font encore plus de mal en traversant les village à toute allure en jettant de bonbons par les fenêtres, et ils se plaignent de se faire caillasser. Moi, je mange systématiquement dans les gares routières, au milieu de la population locale, je n’ai jamais eu le moindre ennui !
    Il est trop facile d’aller frimer là bas avec 1000 €, ça ne suffit pas pour vivre en France mais au Maroc, ça represente 4 ou 5 mois de salaire, imaginez vous un mois en vacances en France avec 5000 € ! !

  32. Avatar

    En relisant, je voudrais quand même ajouter queqlues remarques :
    Dire : “Si vous voulez partir au Maroc moins cher, voyez une agence de voyage au Maroc” alors que l’on en tient soi-même une…. un peu démago !!!
    Employer le mot “course” en parlant du Trophy est faux, il ne s’agit pas de course mais d’orientation, le vainqueur est celui ou celle qui a fait le kilométrage le plus proche de ce qui est prévu sur le road book. Aucune notion de temps, encore moins de chrono, rien n’empêche les participants de faire la causette sur la route avec les locaux, ce qui se passe fréquement d’ailleurs.
    Et pour en revenir au sujet, il y a longtemps que les pro et les anti Trophy y vont de leurs réflexions. Il n’empêche que, personne aujourd’hui ne peut dire j’ai amené 80 tonnes de matos au Maroc, chiffre en constante augmentation chaque année et je me demande si dans cette ferveur pour casser ce raid, il n’y a pas chez certain, un fond de jalousie. Oui, l’organisateur vit surement mieux que nous tous en ne faisant que ça de sa vie mais il a le mérite d’avoir eu l’idée, de l’avoir portée et mise en place, certes, pour gagner du blé mais en même temps, pour améliorer le quotidien de tas de gamins et ceci à une grande échelle, autrement plus efficace que nos petites actions individuelles.

  33. Avatar

    Bonjour,
    ***j’ai amené 80 tonnes de matos au Maroc, chiffre en constante augmentation chaque année et je me demande si dans cette ferveur pour casser ce raid, il n’y a pas chez certain, un fond de jalousie***
    Avec un peu de logique, quand on connait le cout énergétique, et écologique, de ces “tonnes”, dont une grosse partie s’évaporera dans des trafics, il n’y a pas lieu de pavoiser.
    Avec un peu de logique, quand on réfléchit à ce que ces tonnes sont cela en moins comme chiffre d’affaires, pour le commerce local, on peut se demander combien de chomeurs supplémentaires ce pseudo rallye va créer.
    Il n’y a aucune jalousie dans tout cela , des faits , c’est tout!! et les faits sont durs !
    *****Il est trop facile d’aller frimer là bas avec 1000 €, ça ne suffit pas pour vivre en France mais au Maroc, ça represente 4 ou 5 mois de salaire, imaginez vous un mois en vacances en France avec 5000 € ! *****
    ce genre de comparaison , facile et démago, ne fera jamais avancer le schmilblik, ni ne répondra à la question sur le faux humanitaire, ou l’humanitaire bonne conscience (mais oh combien nuisible !!).
    Il faut quand même imaginer qu’avec un SMIC marocain, on survit tout juste en étant aidé par la famille élargie!
    Un smicard francais , lui est logé souvent correctement, vit avec une télé à abonnements, dispose d’un portable par personne, mange à sa faim et a souvent une voiture!!
    .

  34. Avatar
    Marie-Aude le

    @Claus
    votre deuxième message est gratuit. Comme si on ne pouvait être en désaccord avec cette belle et grande entreprise “humanitaire” que par jalousie et frustration ?
    Démagogie ? … si comme vous l’insinuez cet article avait été fait pour récupérer des clients, je n’aurais pas écrit dans un de mes commentaires

    Nous ne ferions pas cela en tant que voyagistes, c’est à dire que tous les frais seraient directement à votre charge, mais je peux vous assurer que le budget ne serait pas aussi élevé… et l’expérience totalement différente !

    Et surtout j’aurais eu l’intelligence de proposer dans nos circuits un rallye… :D
    En revanche, il est exact que grâce à cet article nous avons eu des contacts avec des étudiants de plusieurs écoles, qui ont décidé de quand même tenter l’aventure, et avec qui nous essayons de travailler un peu pour trouver des actions “humanitaires” qui cadrent mieux avec “notre conception”.
    Pour finir de préciser ma pensée, je me contrefiche royalement que les organisateurs du Rallye fassent des profits et vivent bien. Je n’aime pas la tartine humanitaire et la façon dont une partie de cet argent est gagné. Si 1.000 euros permettent de frimer au Maroc, 3.000 euros + la voiture + l’essence est un budget très important pour un étudiant.
    Ce qui me permet de rentrer un peu plus dans le détail de l’organisation, et de maintenir encore plus tout ce que j’ai dit.
    Le “ce qui est apporté sur place aide forcément” est très optimiste. Le gouvernement marocain est pris dans une ambivalence difficile à gérer, entre son besoin d’aide et sa volonté de construire peu à peu une dignité et une indépendance. Les dons en nature non accompagnés d’éducation, de formation, en bref d’empowerment peuvent être destructeurs de beaucoup de choses… y compris de l’honnêteté de ceux qui les reçoivent.
    Quand à acheter sur place pour faire fonctionner le commerce local, OK, à condition que les gens qui ont ces besoins en ai les moyens, souvent ce n’est pas le cas.
    Et ? Si une association apporte de l’argent, ceux qui sont sur place auront les moyens d’acheter, non ?
    Que vous soyiez en relation durable avec des marocains, que vous les aidiez sur la durée est tout à votre honneur. Curieusement, c’est aux antipodes des pratiques du Rallye des 4L. Et je ne vois pas trop la gloire qu’il y a à apporter 80 tonnes de matériel quand on impose un poids aux participants à tel point qu’ils finissent par se charger en ramettes de papier…
    @Elorn
    merci pour votre long commentaire (qui me touche beaucoup). Les voyages à vélo sont fréquents au Maroc (il faut de bons mollets car il y a beaucoup de montagne), et ce n’est pas très difficile à organiser. Vous trouverez toujours sur la route où vous arrêtez pour dormir… bonne chance dans vos projets !

  35. Avatar

    “Un smicard francais , lui est logé souvent correctement, vit avec une télé à abonnements, dispose d’un portable par personne, mange à sa faim et a souvent une voiture!!”
    Là, on est hors débat mais je pense que tu ne vois pas les choses comme elles sont.
    Il doit y avoir longtemps que tu n’as pas vécu avec seulement le SMIG
    En France aujourd’hui, beaucoup de Smicard n’ont pas les moyens de se loger, vivent dans la rue et vont aux resto du coeur. Suivant où tu habites, le loyer représente souvent 50 ou 60% du salaire…
    Au Maroc, on trouve à se loger (sauf dans les endroits où les envahisseurs Européens ont fait monter les prix pour être plus tranquilles entre eux) pour 5 ou 700 Dhs, ce qui représente en gros 25 ou 30% du SMIG local.

  36. Avatar

    ***Là, on est hors débat ***
    C’est bien toi qui a initié ce ‘hors débat’, en comparant des choses non comparables, mais tellement polémiques.
    Pour le reste je maintiens mes affirmations.

  37. Avatar
    Marie-Aude le

    Il faut simplement ne pas oublier qu’une grande partie de la population n’est même pas au SMIC. Le seuil de pauvreté relative de 2 dollars / jour concernent environ 25% à 30% des populations, surtout dans les campagnes, et cela représente environ un tiers du SMIG

  38. Avatar
    Participant 2011 le

    Bonjour à tous,
    Ayant participé à l’édition 2011, je ne peux laisser passer un tel article.
    En réalité bien des choses sont passées à l’as:
    Les étudiants qui participent au 4L Trophy doivent se démener pour mener à bien leur projet et si un partenariat leur permet d’obtenir des fournitures, il est évident qu’il ne vont pas aller les acheter au Maroc. D’autre part vous dites qu’il faut du temps pour faire de l’humanitaire, c’est la raison pour laquelle les fournitures sont données 6 mois à l’avance à l’association enfants du désert lors du bivouac de Merzouga. Ensuite, si on voit un tel amas de fournitures, c’est uniquement parce que les camions de l’association viennent les récupérer à ce moment précis et à aucun moment les fournitures sont directement distribuées. Si les enfants se réunissent c’est peut-être parce qu’il ne sont pas à l’aise au milieu de tous ces occidentaux… Sans parlé du fait que le don direct est une énorme erreur puisque tout ce qui est donné est récupéré par les grands frères ou les parents afin d’être revendu.
    Il y a certes des étudiants irrespectueux qui partent uniquement pour se pavaner dans leurs superbes autos mais il y aussi des personnes réellement impliquées dans le côté humanitaire de ce raid (acheminement de matériel médical notamment). Une fois de plus ne faisons pas de généralités s’il vous plait.
    Pour terminer, je ne connais pas l’impact écologique de ce raid mais je pense que toutes les excursions organisées en gros 4×4 sont bien plus polluante qu’une semaine de Trophy. De même les pistes sont remises “en état” après le passage du raid…
    Je suis quelques peux irrité de voir à quel point l’ignorance et la médiatisation peuvent pousser les gens dans la bêtise. Et pour finir “les enfants qui attendent” sous entendu les pauvres petits enfants qui souffrent ne sont parfois pas dans le besoin. Les cultures sont différentes aussi un gamin qui joue au foot avec une Orange ne manque peut-être de rien mais ça ça ne se voit pas sur une photo.
    Je fais peut être fausse route avec ce témoignage mais je souhaitais apporter ma pierre à l’édifice même si je dois passer pour un gros bourrin de Français qui ne pense qu’à faire des tours de voiture dans le désert Marocain.

  39. Avatar
    Marie-Aude le

    Bonsoir “Participant 2011” et merci de vos réponses.
    Malheureusement, je n’ai pas l’impression justement que vous ayiez “répondu”.
    Si l’objectif de la production du Rallye n’était pas de montrer un gros amas de tonnes de fournitures, mais de signer un gros chèque à la fondation Mohammed V, les étudiants se débrouilleraient pour obtenir des fonds. Que les étudiants ne soient pas responsables des contraintes qui leurs sont imposées, c’est clair. Mais celles ci ne correspondent pas à un mode de fonctionnement “efficace”, même dans un objectif humanitaire.
    Par ailleurs, votre réponse “il faut du temps pour faire de l’humanitaire, donc on donne tout à l’avance à l’association” confirme exactement ce que je pense : les participants ne “font pas” de l’humanitaire.
    Pas de distribution à Merzouga ? C’est possible qu’il n’y en ait pas eu cette année mais les photos faites par des participants qui illustrent ce blog montrent bien une distribution aux enfants sur place, ou alors je ne sais plus ce qu’une image veut dire.
    Le don direct aux enfants est effectivement une erreur, mais pas pour la raison que vous donnez (qui est une insulte aux familles, au passage, si des excès existent, comme vous dites n’en faisons pas une généralité), simplement parce que le don répété aux enfants est une rupture dans la hiérarchie familiale, et une porte ouverte vers des pratiques qui virent à la mendicité professionnelle.
    Les excursions organisées en 4×4 bien plus polluantes qu’une semaine de Trophy ? Je ne connais pas votre filière, mais pour faire bref :
    – effet d’accumulation, 1200 personne en une journée ont un impact nettement plus violent que 4 personnes par jour pendant 1 an, globalement. Un environnement fragile comme le désert n’a pas une élasticité infinie.
    – l’impact écologique ne se limite pas au “nettoyage” (je dirais qu’on est là dans le minimm), mais à l’impact sur la faune et surtout sur la flore extrêmement fragile et extrêmement lente à se développer. Un gros 4×4 c’est 4 roues qui passent, une seule fois. La petite plante a beaucoup plus de chances d’y réchapper que lorsque que le sol est remué en profondeur par le passage de 600 véhicules. Et ça, aucun nettoyage ne peut le réparer. (Mais je vous rassure j’étais tout aussi opposée aux rallyes en 4×4). De plus la plupart des “excursions” en 4×4 restent “sur piste”, voir même “goudron”. Le désert a le temps de se refaire… donc, avant de d’accuser les autres d’ignorance, ne prouvez pas la vôtre.
    Et il serait bien que votre irritation ne vous empêche pas d’être courtois et respectueux, comme les autres participants à ce fil.
    Il est curieux de voir combien des gens éprouvent le besoin de justifier leurs plaisirs par une cause quelconque. Ce n’est pas le plaisir qui me gêne, c’est l’hypocrisie qui va avec

  40. Avatar

    Mezgarne, ce que je trouve de plus surprenant sur cette discussion c’est votre intolérance… on a le droit d’avoir un seul avis, le votre !!
    Vous isolez quelques mots ou une photo voire un comportement trés rare pour en faire une généralité.
    Je dis et je redis que d’apporter 80 t de matériel scolaire et médical est une bonne chose et même si un ou deux etudiants peu concernés par le coté humanitaire ont atteint le poids imparti avec des ramettes de papier, c’est eux qu’il faut blamer, pas l’organisation. Je suis sur qu’ils représentent l’exception et que la majorité des participants a eu à coeur de rendre un service, ce qu’ils ont fait.
    J’ai remis une fois un gros stock de cahiers donné par un de mes fournisseurs à l’instituteur du village pour apprendre après que ce monsieur, qui parrassait tres honète, les vendait aux enfants !!! Je n’en ai pas conclu que tous les instit Marocains étaient des pourris pour autant.

  41. Avatar
    Marie-Aude le

    Vous avez parfaitement le droit d’avoir un avis différent du mien, mais ce n’est pas la peine de l’assortir d’accusations d’aigreur, de jalousie, de démagogie, ou pour le “participant 2011”, d’ignorance ou de bêtise… c’est curieux, cette façon d’agresser l’autre et ensuite de l’accuser d’intolérance, non ?
    Vous dites que ce sont les étudiants qui sont à blâmer et pas l’organisation quand ils ont atteint le poids demandé avec du papier ? Non, personnellement je pense que c’est à l’organisation de valider ou pas.
    Quant à la “rareté” des comportements ou des photos, en tout cas pour ce qui concerne les photos je vous invite à faire une petite recherche sur Flickr vous même. N’oubliez pas que si vous venez souvent au Maroc, j’y vis, dans une région où passent de nombreux rallyes…
    Je vais donc citer d’autres sites…
    500 enfants étaient venus de loin pour recevoir leur cartable. Chacun d’entre eux avait préparé un dessin qu’il remettait en remerciement du cartable. L’émotion était à son comble lorsque la petite fille handicapée a pu s’assoir dans le fauteuil roulant qu’elle attendait, amené de France par un équipage… Au total, 5000 enfants pourront être scolarisés l’année prochaine
    et d’un participant du dernier rallye
    Mais une pointe de regret se fait sentir chez Benoît : « Nous avons pu juste échanger quelques mots lors de la réception avec les enfants ».
    … distribution directe aux enfants, mise en scène, et mise en équivalence fausse de la distribution des cartables et de la possibilité de scolarisation (aussi étrange que ça paraisse, la scolarisation, c’est d’abord et avant tout une école et un professeur, on peut aller à l’école sans avoir de fournitures sportives)
    Tiens au fait “pas de distribution ?”
    https://picasaweb.google.com/4ltrophy.officiel/Mardi22ErrachidiaMerzouga#slideshow/5576650949021454610
    Je vous engage fortement à aller voir l’ensemble des photos du rallye, sur le site officiel. Elles sont censées donner une image fidèle de ce rallye humanitaire. Vous me direz combien de photos de “rencontre” vous y avez vues (personnellement j’en compte 4…)

  42. Avatar

    **** Mezgarne, ce que je trouve de plus surprenant sur cette discussion c’est votre intolérance… on a le droit d’avoir un seul avis, le votre !! ****
    – vu tes écrits, je pense que “l’intolérance” ne se trouve pas exactement là ou tu la pointes.
    – n’est il pas normal que l’auteur(e) d’un blog définisse sa ligne éditoriale ?? accepte l’expression de tous les avis, même ceux qui sont particulièrement limites, mais s’autorise le droit d’y répondre ??

  43. Avatar
    Guillaume le

    J’ai bien ri en lisant ce texte très bien écrit et très bien documenté. Organiser un rallye de vielles bagnoles dans le désert et maquiller ca en opération de solidarité, c’est juste une formidable hyprocrisie (pour ne pas dire un formidable cynisme). Ok les jeunes participants vivent surement une belle aventure. Mais il y a surement d’autres moyens de s’accomplir sans polluer, sans humilier les gens, sans saccager les espaces naturels. En tant que professionnel du tourisme, ce que j’ai le plus aimé c’est évidement le couplet de l’auteur sur les demandes de sponsoring. C’était hilarant. Effectivement, on se demande si les étudiants en marketing comprennent le monde qui les entoure. En tous cas, je ne pense pas que participer à ce genre de mascarade géante les fasse progresser beaucoup. Encore une fois, cette aventure est tentante, je comprends, surement pleine d’émotions et de lecons mais des ONG (des vraies) qui demandent des bonnes volontés et qui offrent des expériences infiniment plus profondes, il y en a des dizaines.
    Vive les voyages ! vive les cultures !

  44. Avatar

    En tant que professionnel du tourisme = cool l’hypocrite 
    il envoi des gens de pare le monde dans des avions qui consomme 10 tonne de kérozéne a l’heure, les installes dans des hotels qui consomment de l’eau et de l’élèctricité a tous va. Et  organise des journée en 4X4 ( quand on sait qu’un nissan consomme 10 l ). 
    ma 4l consomme 4-5 litres au 100 et possède certainement des roues moins larges que son nissan
    je vous rappelle aussi que l’état maroquain touche une bonne part du gateau ainsi que la population locale. il faut bien nourrire les équipages et l’organisations.
    cela a aussi un effet énorme au niveau du marketing pour le tourisme. certain pays pleure pour avoir ce genre d’évenement.Surtout avec l’été arabes et la crise. 

  45. Avatar
    alexandreIII le

    Bonjour a tous, je suis moi meme amateur de rally et de protection de l’environnement. A la lecture des post de Mezgarne je retiens la logique et la clair voyance mais vous n’envisagez pas que beaucoup d’etudiants ne partissipent en aucun cas au 4l trophy pour son cote humanitaire. Cette aventure reste unique et forge certainement le caractere de bon nombre de ces derniers! En ce qui concerne l’apport de fournitures mal reparties et certainement mal utilisees ceci est le probleme de toutes les associations humanitaires: il vaut mieu donner les moyens de creser des puits plutot que d’apporter de l’eau. Que faites-vous vous qui avez une agence de tourisme et une moitie marocaine pour aider les plus defavorises? En ce qui concerne la destruction des dunes, ces dernieres se definissent par une faible biodiversite et une forte resilience donc pour de cou c’est la “moin pire” des solutions!!
    pour parler du bilan carbone chaque voiture engendre la production d’environ 1tonne de co2 ce qui peut etre compense par un seul arbre !!!! (et de loin !!!) en plus la 4l est l’une des voiture qui consomme le moins. Je constate donc que l’amalgame a lieu dans les deux camps et je me demande quelle est l’utilite de ce blog si ce n’est de faire du zele!
    le noeud gordien est tranche.

  46. Avatar
    Marie-Aude le

    Bonsoir Alexandre III, quel commentaire impérial … et surtout, quelle rapidité à juger, sur un article de “l’utilité d’un blog” qui a commencé en 2007.
    Je n’ai malheureusement pas été en contact avec les étudiants qui participent à ce rallye en reconnaissant que ce n’est pas pour le côté humanitaire. Et j’aurais bien aimé, au lieu de recevoir des demandes d’aides “justifiées” par cet aspect.
    D’ailleurs, si vous avez pris le temps de me lire, je n’ai rien contre le rallye… juste contre la tarte à la crème “humanitairo – écolo” qui l’entoure.
    Non, le problème des fournitures mal utilisées et mal réparties ne concerne pas toutes les associations humanitaires et en prétendant cela, vous montrez que vous connaissez peu le milieu. Il existe de nombreuses associations qui font un vrai travail de proximité.
    La “faible” biodiversité des dunes est certaine si on compare à la forêt amazonienne. Mais ce n’est pas la question. J’ai du mal à voir ce que vous appelez “résilience” ; si vous parlez de la stabilité du sable, certes… mais là encore le problème n’est pas dans la destruction des dunes mais dans la destruction de la flore et de la faune des dunes. Et si vous croyez que ces dernières ont une “forte résilience” face à des rallyes automobiles, vous venez de faire une découverte que je vous invite à communiquer au monde scientifique.
    De la même façon, votre approche du bilan carbone est assez légère – je crains que vous soyiez en école de commerce pour avoir une approche aussi peu scientifique.
    Si chaque voiture entraîne la production d’une tonne de Co2, il ne faut pas oublier non plus les hélicos, les voitures d’assistance, etc. et le bilan monte assez facilement. Or des arbres “en masse” [combien de voitures au dernier rallye ? Plus d’un millier je crois] je n’en vois pas. Donc si cela peut être “aisément” compensé, il semble qu’on soit dans le yakafaukon.
    Pour finir, si vous aviez eu un peu plus de curiosité, vous auriez vu quelques unes des choses que nous faisons. Néanmoins j’en ai assez du “humanitarian washing”, et je n’étale pas ce que je / nous faisons… encore moins face à un charmant anonyme.

  47. Avatar
    45.alexandreIII le

    Non, le problème des fournitures mal utilisées et mal réparties ne concerne pas toutes les associations humanitaires et en prétendant cela, vous montrez que vous connaissez peu le milieu. Il existe de nombreuses associations qui font un vrai travail de proximité.
    Vous vous contredisez, car face a ce probleme elles ont developpe ce travail de proximite donc elles etaient bel et bien concernees.
    resilience= capacite a reprendre un etat anterieur.
    Mon approche du bilan carbone est parfaitement correcte, juste resumee. Cependant il y a des calculs precis derriere et surment trop scientifique pour un etudiant d’ecole de commerce. ( vous les detestez tant que ca?)

  48. Avatar
    Marie-Aude le

    Je déteste d’autant moins les étudiants en école de commerce que j’y suis passée… sans doute à une époque où on se prenait un peu moins pour l’élite c’est tout. Et non, votre approche est fausse, pas résumée. Elle ne prend pas en compte de nombreux coûts.
    Il n’y a aucune contradiction à dire qu’un mode de fonctionnement dans le rallye 4l génère un probleme de distribution et que d’autres associations qui fonctionnent différemment n’ont pas ce problème.
    Et merci, je sais ce que veut dire résilience. Simplement le fait que le “sable” se remette en place ne veut pas dire que la flore se reconstruit aussi vite. C’est même le contraire, écologie du désert niveau CM1

  49. Avatar
    alexandreIII le

    On ne parle pas de cout mais de bilan carbone et quoi qu’il en soit le pretexte du bilan carbone est bel et bien mauvais, en ce qui concerne l’ecologie et l’aptitude a faire un bilan carbone je suis desole de vous dire que vos minces competences en la matiere ne vous permettent pas de dire que mon calcul est faux. Ceci dit vous avez fait ecole de commerce donc on ne vous demande pas en plus d’etre scientifique, juste persuasif et apte a defendre quoi que ce soit meme sans fondement.
    d’ailleur je doute que l’on enseigne l’ecologie en CM1…
    En tous cas vous me faites bien rire, et helas vous aussi vous etes un exemple de bonne volonte innutilement gachee. Sur ce je vais planter DEUX arbres vu que mon calcul est soit disant faux.

  50. Avatar
    Marie-Aude le

    Euh… excusez moi mais ma remarque ne portait pas sur la subtile différence entre le coût et le bilan, mais sur la fait que vous ne comptiez que les 4L et pas tout le reste du rallye.
    Que savez vous de moi, de mon expérience, de ma formation, pour vous permettre de juger mes capacités à estimer un bilan carbone ? Le fait que j’ai travaillé sur des calculateurs de bilan carbone, que j’ai travaillé avec des gens qui replantent des arbres régulièrement, et que je vive dans une région où malheureusement, je ne vois pas d’arbres plantés en compensation de la destruction de dunes me donne la même légitimité que vous. La seule différence c’est que vous venez lâcher des affirmations sans preuves, et que vous n’avez pas de vraie réponse factuelle à apporter.
    Quand je lis des énormités comme “le prétexte du bilan carbone est bel est bien mauvais” sans aucune explication… soyons sérieux.

  51. Avatar

    Ahlala, quand je vois cela, je rigole…
    Prenez donc une vue d’ensemble, chère éditrice, et jugez vous, vous et votre article.
    Rien que votre dernier commentaire dément ce que vous avez pu dire tout au long de cet article.
    “Que savez-vous de moi, de mon expérience, de ma formation, pour vous permettre de juger […] ?”
    Chère Madame,
    Comment pouvez-vous passer votre dimanche après-midi à rédiger cet article en ayant reçu… un prospectus…
    Soyez réaliste, vous ne savez pas, vous essayez de trouver un article qui pourrait faire jaser le web, vous en avez marre de vous retrouver avec seulement 300 lecteurs quotidiens (voyez, je juge sans savoir).
    Revenons-en au 4L trophy. Sachez avant tout que j’ai la ferme intention d’y participer et ce n’est pas votre article qui me fera changer d’avis. Je ne suis pas bête, bien entendu qu’il y a un envers du décor, comme partout d’ailleurs, des amis m’ont parlés de certains problèmes comme du caillassage dans des petits villages (et entre nous, ça ne nous aidera pas à nous arrêter).
    Vous démentez l’aspect humanitaire. Très bien, qu’avez vous fait du haut de votre canapé en rédigent cet article?
    Le 4L trophy, c’est tout d’abord apporter des fournitures aux plus démunis, là où il n’y a PAS de magasins, pas même d’eau ou d’électricité, certains apportent des panneaux solaires, d’autres des pompes pour faciliter l’accès à l’eau (et ce n’est pas vous qui me direz qu’il n’y a pas de contact quand on installe une pompe à eau chez l’habitant).
    Comme vous le comprenez enfin, ce ne sont pas que des fournitures scolaires. Mais voyez, ces fournitures (scolaires ou non) sont accompagnées de dons, qui permettent d’ouvrir entre 3 et 5 écoles par année, dans des endroits stratégiques, pour aider les marocains perdus dans le désert à s’instruire. Si cela n’est pas la première définition de la solidarité, je n’ai rien compris à la vie alors.
    En effet, nous ne donnons pas directement les fournitures, nous ne construisons pas les écoles, tout simplement pour un souci d’organisation, car il faut ensuite répartir équitablement les fournitures, pour que chacun puisse avoir un sac complet. (faites donc le calcul, 4 sacs par voiture, 1500 participants, et des milliers de cahiers et stylos, en combien de temps pourriez vous faire cela?).
    De plus, vous qui êtes allée étudier en france, vous vous êtes déjà fait alpaguer par les gens de la croix rouge, greenpeace, et bien d’autres, vous avez déjà donné? Es-ce une action humanitaire pour vous ? Eh bien j’ai déjà donné à la croix rouge, et je me suis senti content d’avoir fait un geste pour les plus démunis.
    Aux villages départ du 4L trophy, avant même de commencer, nous avons la croix rouge qui nous attend pour une remise de denrées non périssables et de dons.
    Mais l’humanitaire va bien au-delà, c’est l’entraide entre les participants eux-mêmes qui soude les personnes à aller au bout de l’aventure, tous ensemble. (faites donc un tour sur Youtube, mots clés : 4L trophy)
    Ensuite nous avons l’aspect “Rallye”. Sachez que ce n’est pas un Paris-Dakar, ce n’est pas le plus rapide qui gagne, c’est un raid d’orientation, l’équipe qui a fait le moins de km gagne. (Non non, ils ne gagnent pas un chèque de 100.000 euros, ils ont simplement un trophée et une bouteille de champagne! On est humble au 4L trophy)
    Pour finir, nous avons l’aspect pollution. La pollution, la couche d’ozone, la population mondiale est en train de détruire la planète…
    Mon dieu, mais que pouvons nous faire ? Éviter d’aller dans un désert avec 1500 4L voyons, ca résoudrait tout..
    Faites moi rire ! Arrêtez donc de faire vos petits écolos coincés, les conditions au maroc sont pitoyables en matière d’écologie (Ne venez pas dire l’inverse, ma soeur habite Marrakech et j’y suis déjà passé plusieurs fois).
    Les voitures de là bas sont des pollueurs sur pattes, ils sont tout le temps en surpoids (j’ai croisé une mobylette 2 places avec 5 personnes dessus !). Ce dont ils n’ont plus besoin, ils le laissent tomber par terre et s’en vont. (Je pense que vous n’allez pas apprécier que je critique votre pays, n’es-ce pas ? C’est désagréable aussi quand vous dénigrez le fait que nous venons aider une population en manque)
    Nos 4L consomment entre 4 et 7 litres pour les plus gourmandes. Elles ont passées 2 contrôles techniques avant de partir, celui pour la route (système d’échappement, antipollution (bien moins important que certaines voitures actuelles, sans parler des 4×4) et celui du trophy qui nous assure une sécurité supplémentaire.
    Comme certains disent, nous passons le plus clair de notre temps dans des files indiennes à attendre notre tour pour le bac à sable, là où l’on ne fait que déplacer un peu de sable, c’est pas les 3 brins d’herbe que l’on va “écraser” qui va tuer la flore du désert, d’ailleurs un rapide calcul, une 4L du trophy, chargée à bloc pèse dans les 1200kg, un SUV, ca pèse dans les 2 à 3 tonnes donc deux 4L = un 4×4, ce qui fait qu’il faut 700 4×4 pour égaler le raid, non ? Mais que dis-je ! Les SUV consomment dans les 12L/100, donc deux fois plus qu’une 4L, donc au final il nous faudrait 350 4×4 pour compenser le Raid.
    Pour ceux qui n’ont pas suivi : 1500 4L = 350 4×4 (cela reste évidemment un calcul grossier).
    Il y a une bonne dizaine de centres de location de 4×4 excursion sur Marrakech (uniquement sur Marrakech !) Avec en plus les loueurs de voiture “classiques” avec forcément des 4×4 en promo. Comprenant aussi tous les riches marocains (et quelques français aussi), nous atteignons rapidement les 350 4×4 qui se font des petites excursions dans le désert.
    Je comprend votre point de vue sur le fait de voir autant de voitures arriver dans votre cher petit désert, mais 1, ils ont un impacte BIEN MOINS IMPORTANT que les 4×4 (j’ai oublié d’ajouter la taille des roues), 2 nous avons quand même un but à atteindre concernant notre raid humanitaire, ce n’est pas qu’une ballade dans le désert pour promener des touristes en mal de sensations, même si c’est rigolo, et 3, des équipes sont chargées de nettoyer les parcelles après notre passage.
    Alors vous pourrez repasser pour nous faire croire que nous détruisons le désert.
    Pour terminer, je suis dans les études agricoles et forestières, donc le bilan carbone, ca me connait un peu, et AlexandreIII a raison quant à la compensation carbone. Et avec ce que je vais planter comme arbres dans mon futur métier, sylviculteur, j’aurai largement de quoi compenser des 4L, mais je pense pas le faire pour les 4×4 touristiques =)
    Sachez juste, madame, qu’au final, votre ordinateur en face de vous dégage du carbone, qu’il faudrait donc vite le faire recycler plutôt que de critiquer des choses que vous n’avez pas vécue.
    Et ne brûlez pas nos prospectus du 4L Trophy, le carbone dégagé par nos 4L est coincé dedans !
    JB SG

  52. Avatar
    Marie-Aude le

    Cher Monsieur,
    je vous souhaite bon courage dans vos certitudes…
    Néanmoins, je vous suggère de vous poser une question “Mais pourquoi, mon dieu pourquoi y a t il donc des caillassages, pourquoi ces gens qui devraient être tellement heureux qu’on les aide, qu’on vienne à leur contact, qu’on leur apporte toute cette solidarité humaine et rayonnante ?”
    Peut être notamment à cause de choses comme ça ?
    http://www.mezgarne.com/maroc/blog/respecter-la-pudeur,2012,03
    Peut être que le ton insultant que vous utilisez à mon égard “écolo coincé”, “les conditions au Maroc sont déplorables”, “vous qui êtes allé étudier en France” est-il représentatif de ce que les marocains détestent dans les français ? Et qui me font avoir honte d’être française…
    Comment pouvez vous parler de solidarité quand vous vous adressez ainsi à quelqu’un que vous prenez pour une marocaine ? Comment osez-vous mépriser autant un pays, sans comprendre ses vraies difficultés ?
    Oui, le traitement des ordures au Maroc est catastrophique. Comme dans tous les pays pauvres, où l’éducation est en retard, où les gens sont tout simplement ignorants, où les usines d’incinération, les décharges couvertes, ne sont pas une priorité, parce qu’il faut d’abord améliorer les routes (pour l’électricité, c’est déjà fait, et pour les écoles aussi… mon beau-fils, qui vit dans un village à quatre heures de piste du goudron, va à l’école, les enfants nomades ont maintenant des écoles). Désolée que cela choque votre esthétique, ou je ne sais pas quoi, mais c’est la réalité. L’écologie est un luxe pour les pays riches, dont les gosses privilégiés vont détruire le désert.
    Pour le reste, j’ai déjà répondu dix fois à vos remarques. J’ai même collaboré avec une autre équipe du rallye, et ce qui s’est produit m’a confortée dans “mes préjugés de mon fauteuil du dimanche après midi” http://www.mezgarne.com/maroc/blog/les-4l-ont-quitte-ouarzazate,2012,02
    Quand vous aurez un peu dégonflé votre énervement, vous réfléchirez simplement à une chose : que l’impact écologique de ce rallye c’est aussi celui de l’infrastructure, des hélicoptères (très polluant, l’hélicoptère), des camions utilisés pour transporter les dons de l’espace de dons à l’espace de stockage, et que l’impact de 10 voitures ensemble, qu’elles soient 4l ou 4×4, n’est pas le même que celui de dix fois une voiture.
    Bonne plantation d’arbres…

  53. Avatar

    Chère Madame,
    Je crois que nous nous sommes mal compris. Je ne dénigre pas le Maroc, ni sa culture, bien au contraire !
    J’aime beaucoup cette culture, ses habitants et je les respectent. C’est d’ailleurs pour cela que je souhaite apporter mon aide à ce pays. Sinon pour quel autre but à part cela et l’expérience humaine ?
    Je trouve des gens comme vous, qui avez fait le choix tout à fait respectable d’aller vivre au Maroc, dénigrer toute personne venant apporter son aide. Et je suis heureux que votre beau-fils puisse aller à l’école, mais peut être que cette école a été construite pas le biais des dons des trophistes chère madame.
    Maintenant un petit cours, car vous souhaitez solutionner, voir même révolutionner le monde en énonçant les problèmes du Maroc, mais cela ne sert à rien de partir dans tous les sens. Que souhaiteriez vous? Qu’on apporte des poubelles pour le prochain raid? Soyez sérieuse et réfléchissez au problème à la base. Les écoles permettent une éducation, qui elle même permet d’aider dans les problèmes plus graves comme la gestion des déchets, de l’eau, de l’électricité, la voirie, que sais-je d’autre. Ainsi, dans 20 ans, vous pourrez vous pavaner devant vos lecteurs que c’est grâce aux marocains que le Maroc se développe si bien.
    Je ne cherche pas de réconfort, ni de remerciements pour ce que je compte faire. Je ne dis pas non plus que cela révolutionnera le Maroc, mais si nous pouvons apporter notre aide par ce biais, alors c’est un réel plaisir, et que vous soyez contre, je n’en ai que faire.
    De plus l’organisation que vous méprisez tant permet des budgets à certaines équipes pour des projets plus importants comme des éoliennes ou des panneaux solaires comme je le disais plus haut.
    Mais au final, vous ne retenez que les mauvais côtés de mon discours. Les caillassages, beaucoup de mes amis sont partis, et seulement une équipe m’a rapporté ce problème. Peut être qu’une voiture en amont a fait quelque chose d’inapproprié, et les autres en pâtissent, que sais-je, je n’étais pas là. Mais personnellement, si je vois qu’on me caillasse, non je ne m’arrêterai pas. Égoïsme ? Je ne crois pas.
    Et désolé de vous l’apprendre, mais les cons sont partout. Oui, certains vont accrocher des pin-up sur leur 4L, n’étant pas au courant des coutumes, mais c’est bizarre, je n’ai pas entendu d’autres cas de ce genre.
    Vous profitez du moindre écart pour lyncher d’honnêtes personnes venues aider un pays.
    Vous ne faites que reprendre les choses que vous pensez attaquables, là en l’occurrence, l’écologie est pour les pays riches maintenant, donc vous devriez n’en avoir que faire! (A moins que vos origines françaises remontent?) L’écologie est pour tout le monde, les pays riches ne font que s’autoriser à payer taxes et amendes pour avoir bonne conscience.
    Vous ne faites que vous contredire au fur et à mesure et c’en est laçant donc je vais vous laisser dans votre bêtise et quand vous aurez fait quelque chose pour le pays que vous chérissez tant, prévenez nous, que l’on soit fiers de vous.
    Peut être pourrez vous protester contre le 4L trophy l’année prochaine à la façon femen, histoire de faire un peu de mouvance dans ce raid.
    Sur ce, le petit privilégié s’en va.

  54. Avatar
    Grugru44 le

    Message à l’attention de JB plus particulièrement qui utilise le terme aide à tort et à travers.
    “Vous profitez du moindre écart pour lyncher d’honnêtes personnes venues aider un pays. ”
    En général le principe de base de la solidarité internationale, c’est le partenariat. Et qui dit partenariat dit relation, et qui dit relation, dit réciprocité. Il y a un proverbe africain qui dit fort justement : “la main de celui qui donne est toujours au-dessus de celui qui reçoit” (ou comment revisiter le concept du don/contre-don cher à Marcel Mauss)…
    Pour faire bref, JB, j’ai juste envie de te demander qui t’as appelé pour aider un pays ?
    Et est-ce que du haut de ta vingtaine d’années, est-ce que tu te rends compte de l’orgueil démesuré que constitue cette affirmation : aider un pays…
    Qu’à ton âge tu aies envie de découvrir le vaste monde en général et le Maroc en particulier, c’est logique, et plutôt sain. Mais comment mets-tu en place la relation de réciprocité, qui permet à celui que tu rencontres de garder sa dignité ? (toi le petit privilégié comme tu te définis, sais-tu ce que c’est de recevoir sans pouvoir rendre ? (Moi qui l’ai vécu en France, j’en garde encore la marque, grave, de l’humiliation ressentie).
    Je te recommande ainsi qu’à tous ceux tentés par la solidarité internationale (et je pèse mes mots, ça n’a rien à voir avec ‘l’aide humanitaire’), je recommande ce très utile petit livre du réseau ritimo :”le don, une solution ?”
    http://www.ritimo.org/article614.html
    A bon entendeur…
    Anne

  55. Avatar
    Marie-Aude le

    Non, il ne se rend pas compte. Soit il a très envie de faire le rallye, et il n’accepte pas la réalité, soit il est tellement imbu de certitudes qu’il ne peut pas se rendre compte.
    Je pencherais plutôt pour le deuxième cas de figure… car au lieu de chercher à comprendre, il écrit plein de colère, il cherche à humilier, et à chaque paragraphe il ressort de nouveaux préjugés, se permettant de “juger” une personne qu’il ne connaît pas.
    J’essayerai de mettre la main sur votre livre, je crois que nous sommes sur la même longueur d’onde !

  56. Avatar

    Le problème c’est Desertours. La neutralité d’une action humanitaire devrait déjà se résumer au partage avant celui du sponsoring. Ca devient pire que le foot le 4L Trophy…

  57. Avatar
    Full métal le

    Bonjour,
    Je viens de lire votre analyse du 4L Trophy , j’ai participé au raid , avec le recul le bilan est mitigé d’un côté j’ai le souvenir d’une très belle aventure que sa soit du point de vue connaissance j’ai tout appris en mécanique lors de la restauration de la 4L. Du point de vue des relations humaines j’ai vus un très bel exemple de solidarité sur les routes entre trophystes .
    Ce raid est extrêmement dangereux je vais pour cela donner des exemples nous avons roulé dans des conditions lamentable l’organisation nous rappel sans cesse que le mot d’ordre est la sécurité mais nous avons eut des conditions rudes devoir rallier Poitiers algesiras en 48h à bord de voitures qui plafonnent à 110 km/h ,nous avons eut le ferry à 4h du matin avec nuit blanche pour les inscriptions administratives puis plus de 600kms des 7h du matin devant nous pour rallier tanger a boulajoul .
    Avec le recul ( 6 mois plus tard ) je réalise la différence entre le rêve vendu par Desertour et la réalité j’avais comme motivation de découvrir le Maroc de manière originale ( avec ma 4L ) faire des rencontres de locaux puis au passage comme il était possible de faire de bonnes actions (fournitures scolaires , actions sur le terrain ) mais la réalité est tout autre le groupe d’équipage avec qui j’était à comme moi refuse de participer la grande messe des fournitures c’est pour cela que nous n’avons pas accepter d’être filmés à ce moment la et refuse de sortir les fourniture à ce moment la , pour ce qui est des rencontres les marocains que nous avons vus son habitués à suivre le 4LT le soir sur les bivouacs nous nous attendions à pouvoir rencontrer du monde malheureusement la réalité est tout autre les personnes rencontrées ne sont pas forcément bien attentionné les demandes de bières ou euros ou bien encore les tentatives de vols dans les 4L vienne échauder l’ambiance du bivouac et du coup casser les possible rencontre avec les locaux ,
    le 4LT est une magnifique cash machine pour les organisateurs budget total environ 12000 euros à ce jour je souhaite revenir au Maroc car j’ai conscience de n’avoir rien découvert de ce pays de sa culture et de sa richesse ,
    moralité le raid m’a coûte très chère pour un bilan mitigé avec comme ressenti final la sensation que pour une majorité le raid est payé par papa et maman pour aller jouer les coloniaux dans un pays qui est sois disant pauvre alors que c’est une tout autre réalité qu’il faut voir , nous avons suite à une première prise de conscience pendant le raid essayer de change de vision en allant manger dans les petits villages pour rencontrer du monde , l’humanitaire n’est pas que donner des fournitures.
    Aider un pays c’est aussi aider à faire vivre l’économie locale pour conclure , je ne déconseille ni conseille cette aventure à chacun de voir ses motivations mais il faut juste avoir conscience que ce qui est vendu par Desertour n’est pas totalement vrai bref je garderai le souvenir d’une aventure différente avec des beaux moment sur la route Poitiers tanger des magnifiques paysages dans le désert mais avec le regret d’être passé à côté de rapport humains avec les marocains cordialement

  58. Avatar
    Marie-Aude le

    Un grand merci pour votre témoignage. Je trouve que vous avez une vision très équilibrée, vous avez eu une très belle aventure mais vous avez aussi perçu ce qui se passe de l’autre côté du décor. Je suis certaine qu’avec votre sensibilité et votre expérience, en y retournant en solo, vous trouverez les rencontres de qualité que vous cherchiez

  59. Avatar
    Full métal le

    Bonsoir , je voulait juste préciser 2 3 trucs pour que les gens soient au courant , la liaison Poitiers tanger fais 2400 kms ce qui fais environ 30 heures de route sur 48h que nous avons eut ,
    Le budget est à 12000 euros mais j’ai devant moi 3000 euros de frais pour remettre en état la 4L .
    Afin d’éviter toute mauvais interprétation ( pas de votre part mes des gens qui lirons mon post ) ce dernier ne veut pas dire il ne faut pas le faire ou il faut le faire c’est une sorte d’état des lieux . Cordialement
    PS : je gardes en mémoire votre site internet je n’exclus pas le faite de vous contacter pour revenir un jours au Maroc avec ma 4L :-)

  60. Avatar
    Marie-Aude le

    Contactez nous de toute façon si vous revenez, ça me fera plaisir de vous rencontrer !