Sophie, à Tan-Tan, vend de l’huile d’argan bio

27 Sep 2013 by Bernard R.

Sophie, à Tan-Tan, vend de l’huile d’argan bio

Bonjour, peux-tu te présenter pour les lecteurs ?

Je vis au Maroc dans le sud, à Tan Tan exactement (à 5 heures de route au sud d’Agadir) depuis 2005. Je suis mère de famille, j’ai six enfants, donc peu de temps pour m’occuper de ma boutique, mais je travaille le soir, quand tout le monde est couché !

En 2012 j’ai créé une SARL marocaine d’exportation d’artisanat marocain, Tanargan, qui vend essentiellement de l’huile d’argan bio, des produits dérivés, et des accessoires de décoration.

Pourquoi le Maroc ? Pourquoi Tan-Tan ?

Le Maroc car mon mari est marocain, originaire d’Oujda, une ville au nord ouest du Maroc. On recherchait avant tout une petite ville calme, loin des villes touristiques et on est venus en repérage en 2002 à Tan Tan. Le prix des terrains était si bas et donc si accessible pour nous qui n’étions ni expatriés ni retraités que l’on a envisagé de s’y installer.

On a aimé le dépaysement et la simplicité de vie et on a commencé à construire notre maison, sans regret, surtout quand on voit que les prix se sont multipliés par 10. Seul bémol, le manque de spécialistes (gynéco, ophtalmo, …) et le manque de moyens dans les hôpitaux. Souvent les gens sont redirigés plus au nord vers Goulmim ou Agadir.

Le meilleur et le pire souvenir de la première année ?

Le meilleur souvenir reste l’hospitalité des gens. C’est important quand on vient de si loin avec un mode de vie complètement différent.

Le pire souvenir c’est incontestablement l’administration marocaine, que se soit en mairie, dans les écoles ou dans les établissements de santé. Manque d’information, absence, grève, aucune organisation.

Et maintenant ? La pire et la meilleure chose du Maroc ?

La meilleure chose actuellement c’est mon cadre de vie, être là où je me sens bien et faire ce que j’aime. Pouvoir se retrouver au milieu des dunes au bord de la mer à une vingtaine de kilomètres. TanTan est dans les terres, mais il y a Tan-Tan plage à proximité, et un peu plus loin El Ouatia. 

Également le fait d’avoir maintenant des connaissances par ci par là. Je parle assez arabe pour pouvoir discuter avec les gens, même si mon accent est affreux. Il n’y a aucun doute quand on m’entend parler, je suis française !

La pire des choses je dirai devoir monter à Rabat, à environ 1000 km, pour faire mes papiers. Pas évident quand on a des enfants, pas de famille sur place pour les garder, et pas de véhicule. C’est une expédition de plusieurs jours à chaque fois.

Tu as une boutique en ligne. L’E-commerce au Maroc, c’est comment ?

Personnellement je ne vends qu’à l’étranger. J’aimerai bien ouvrir une boutique physique d’ici quelques années si la ville devient plus touristique.

Tu as choisi d’avoir un dépôt en France, pourquoi ?

Les frais de transport sont excessifs du Maroc à la France, sans parler du fait que les délais sont longs et souvent non respectés. Et puis en France, c’est ma mère qui s’occupe de la préparation et de l’envoi des commandes, j’ai donc totalement confiance. Plus confiance que si je devais prendre un ouvrier ici … ^^

Des conseils pour ceux qui veulent tenter l’aventure comme toi ?

Tout va dépendre de la cible. Si l’on vise une clientèle marocaine, alors je conseillerai de vivre au moins deux bonnes années pour voir et comprendre les habitudes des marocains dans leurs achats. A savoir que même si le web est en forte croissance, il est encore bien trop peu présent dans les foyers pour les achats en ligne. Et si l’on vise une clientèle touristique, je conseillerai une boutique physique tout en se démarquant de ce qui existe déjà sur le marché.

Merci à toi ! Pour les lecteurs en Europe, qui voudraient commander tes produits, ou pour ceux qui vivent au Maroc et qui voudraient faire expédier un cadeau facilement à leurs amis restés en France, voici l’adresse de ta boutique en ligne : www.tanargan.com. Vous y trouverez de l’huile d’argan culinaire (et de bonnes recettes sur le blog), de l’huile d’argan cosmétique, et de très jolis petits cadeaux.

Plus d'informations

Sur la carte

6 Comments
  1. Nadia de la Boutique Sianat

    Une bien jolie boutique qui donne envie de remplir son panier.

  2. Claude

    Bonjour,

    Question idiote :

    Comment une huile d’argan issue d’arbres sauvages non traités , pourrait elle etre « non bio » ???

    Merci de bien vouloir m’éclairer ??

    • Marie-Aude

      A cause du processus d’extraction, de traitement et de conservation éventuel :)

  3. Claude

    J’ai quand même constaté qu’au Maroc, la certification est généralement seulement issue de l’imprimante , à peine mieux et surtout moins chère pour les producteurs que les certifications d’associations autoproclamées ,

    mais bon les gros mots sont à la mode , … bio, ethique, solidaire, authentique, écolodge, … , et même malheureusement des gros mots payants, AOP , label machin pourquoi pas rouge …

  4. Marie-Aude

    En l’occurrence la certification est faite en France, pour des produits exportés en France. Il y a aussi des commerçants et des producteurs sérieux au Maroc.

  5. WOOD

    Bonjour, SOPHIE,
    Je suis originaire du MAROC je connaitre très bien les bienfait de l’huile d’argan car ma famille avait des arganiers en région de EL ESSAOUIRA , c’est une huile très nourrissante pour la peu, les cheveux, très utilisait en cuisine dans le sud du Maroc et très bonne pour la sante. J’aimerais la commercialiser ici en France car la plupart d’huile d’argan que on achète dans les grandes surfaces où autres est mélangé avec d’autres huiles, elle n’est pas pur.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères disponibles (vous êtes en train de faire un commentaire, pas un article de blog, soyez concis pour conserver le plaisir de la lecture)