J’étais aux Maroc Web Awards

2 Fév 2013 par Bernard R.

J’étais aux Maroc Web Awards

Oui j’étais aux Maroc Web Awards, avec Marie-Aude, et j’ai passé un très bon moment.

Elle m’a traîné là bas « si, si tu verras, c’est sympa, tu as tout le web marocain, tu feras du réseautage ».

Bref, Marrakech – Rabat pour la soirée de Vendredi, et retour à Zagora pour le week-end.

Alors :

  1. je n’ai fait aucun réseautage
  2. c’était effectivement très sympa

Et c’était une très bonne façon de découvrir une facette du Maroc mal perçue de l’étranger : sa jeunesse « connectée ».

Même si il y a beaucoup de monde, ce n’est pas « organisé pour réseauter »

Environ un millier de personnes annoncées, 1.500 au final, la salle du théâtre Mohammed V à Rabat était bien remplie. Avec énormément de jeunes, de très jeunes (et de garçons, j’ai eu droit à un trip de Marie-Aude sur le thème « non mais t’as vu, y’a pas de filles, c’est que des mecs, et tous en noir… », en fait si il y avait aussi des filles, mais pas beaucoup – et proportionnellement nettement moins que de nominées / récompensées).

Les sponsors étaient très discrets, juste quelques panneaux dans le hall, et un coin où on écrasait son père, sa mère, toute sa lignée pour donner sa carte d’identité et recevoir en échange un sac avec un Tshirt et un clé 3G, offerts par Maroc Télécom, le « The » sponsor de la soirée (avec Nokia). Pas de distribution de badge à l’arrivée, même pour les VIP, donc impossibilité de savoir qui était qui, et pas de point de ralliement.

Heureusement qu’on était arrivés en retard, parce que l’invitation était pour 18h30, et en fait on est entrés dans la salle à 20h. J’imagine que c’est « le quart d’heure marocain » ?

En fait, par rapport aux événements professionnels, cette discrétion des sponsors était très agréable. Et manifestement, plein de gens se connaissaient, étaient contents de se revoir.

C’est là qu’on prend le sens du mot « blogoma » (ou weboma, twitoma…)

(PS, en revanche, l’inconvénient, c’est que l’investissement des sponsors dans le buffet était très limité, on a eu la chance d’être à côté des quelques petits fours qui ont été servis, mais beaucoup n’ont rien vu)

La diversité du web marocain

Marie-Aude en parle en ce moment sur son blog, mais le web marocain, c’est très dynamique, c’est plein de choses, plein de sites, … et c’est multilingue !

Tout d’un coup, en m’asseyant, je me suis dit « mais je ne parle pas marocain, je ne vais RIEN capter, je vais m’emmerder comme un rat mort » (et pardon pour l’expression, mais l’idée de rester scotché sur un fauteuil pendant deux heures à entendre des gens que vous ne connaissez pas parler de truc que vous ne pouvez pas comprendre, avec une voisine pas capable de traduire… ça fait vraiment peur !)

En fait, les trois quarts de la cérémonie ont été en français, et une bonne partie des sites nominés / primés l’étaient aussi.

On voit bien d’ailleurs à quel point le web marocain, c’est une appartenance à une communauté faite de plusieurs langues, puisque une bonne partie des nominés / lauréats vivent à l’étranger, comme la blogueuse de l’année, Leïla, qui vit en France.

Résultat : il y avait aussi beaucoup de monde qui n’était pas là pour recevoir son prix (dont des marocains du Maroc, comme le PDG de microchoix.ma … moyen).

Une très belle énergie

La cérémonie a été rapide, ponctuée des débordements dans la salle, en positif et en négatif. Si ça fait bizarre de voir huer le principal sponsor (Maroc Télécom), ou d’autres participants, en même temps ça montre à quel point les participants et les spectateurs y croient vraiment. On n’est pas dans une manifestation « de la profession pour les professionnels », mais dans une soirée où réellement, des tas de gens ont voté, avec passion, et sont venus soutenir leurs poulains.

Les sponsors ont été plutôt brefs dans les discours, et les quinze catégories ont été entrecoupées par trois super spectacles, un groupe sénagalo-marocain avec un énergie incroyable, Ahmed Sultan, un chanteur avec une voix superbe… !

Donc vous qui vivez au Maroc, si vous avez la possibilité de voir Africa Style, profitez en :)

(Je ne vous ai pas mis la vidéo live de l’événement, parce que il faut être honnête, la production assurée par un des sponsors, techniquement c’était pas ça… là oui, il y a mieux à faire).

Un public de râleurs…

Les marocains ont les mêmes défauts que les français (ça on en parlera plus tard sur notre blog). Ils sont râleurs, et de mauvaise foi.

Moi ça m’a gêné d’entendre huer des gagnants ou des nominés. Même si leur « claque » n’avait pas fait le voyage, si ils étaient sur place, c’est que beaucoup de gens avaient voté pour eux. Manifestement, le respect n’était pas là.

Pareil pour l’interview du PDG de Maroc Télécom. Qu’on manifeste un peu qu’on n’est pas content, certes, mais ne pas arrêter d’interrompre quelqu’un qui – en pratique – vous reçoit, c’est moyen, et le public a dû être rappelé à l’ordre plusieurs fois, y compris par Younes Quassimi, le fondateur de Synergie Media, et le créateur de l’événement.

Les commentaires ont eu lieu dans la salle comme sur la weboma. Un qui m’a particulièrement choqué, et qui montre à quel point c’est difficile dans ce pays… celui là

Le groupe Africain , je suis sûre de ne pas être la seule à avoir senti un petit désagrément , pas que je sois raciste , LOIN de là mais bon c’est ironique de ramener des africains pour nous snober après notre GRANDE sortie de la CAN 2013.

Manifestement, la demoiselle, (une candidate malheureuse et vexée ?) n’a pas compris que :

  • un événement ça s’organise longtemps à l’avance, et qu’on ne décommande pas un groupe juste comme ça, deux semaines avant
  • une partie des membres du groupe sont des marocains beldi
  • le sport (et la musique) c’est pas « j’ai perdu je te vire »
  • l’équipe du Maroc est mauvaise… on ne va pas se limiter aux pays qu’elle est capable de battre, non ?

Bon voilà, je fais mon marocain, moi aussi je râle !

En conclusion, je n’ai pas réseauté mais j’ai découvert pas mal de sites, de twittos que je vais commencer à suivre. Et j’ai passé un très bon moment, totalement différent de ce que à quoi je m’attendais.

Articles liés
Mots clés
Partager
Pas de commentaires
Trackbacks/Pingbacks
  1. Un blog attaqué pour un contenu limite, cela booste sa notoriété | Encre de Lune - […] 2009, SeductionByKamal est nommé vainqueur, dans la catégorie « blog », aux Maroc Web Awards. A cette occasion, il sort de…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères disponibles (vous êtes en train de faire un commentaire, pas un article de blog, soyez concis pour conserver le plaisir de la lecture)